L’échec retentissant de Milan China

milan-china-lancement

Lancée en grande pompe à l’été 2017 suite à l’arrivée de Yonghong Li et avec la bienveillance du gouvernement local, Milan China n’aura – sans surprise – pas eu les résultats escomptés. La succursale du Milan créée ad hoc pour développer le business et la marque rossonera en Asie ne s’est en effet pas montrée à la hauteur des attentes déraisonnables, loufoques et fantaisistes des précédents dirigeants du club, avec Marco Fassone à sa tête.

En marge de la récente actualité financière du Milan (voir ici), le site toujours bien informé Calcio e Finanza a sorti aujourd’hui un tableau récapitulant les revenus du club entre les saisons 2016-2017 et 2017-2018, avec les montants qui étaient attendus par le club pour la saison 2017-2018. Ce tableau permet d’apprendre que Fassone et ses sbires, qui misaient évidemment sur un développement des revenus en Asie, avaient en fait imaginer que Milan China allait rapporter 90 millions d’euros dès sa première année d’existence ! Il ne faut pas disposer d’un doctorat d’économie pour se rendre compte à quel point ce montant était irréfléchi… Cela permet toutefois de mieux comprendre pourquoi l’UEFA n’a pas accordé le voluntary agreement demandé par le club, sachant que les revenus du marché asiatique étaient au centre de l’argumentaire de la direction d’alors.

Calcio e Finanza nous apprend donc que le travail de Milan China a rapporté la somme ridicule de 606 000€ lors de la saison 2017-2018, soit 89 394 000€ de moins que ce qui avait été imaginé par les dirigeants de l’époque. Rappelons en outre que deux entreprises chinoises seulement ont signé un contrat de sponsoring l’an dernier avec le club : la marque d’eaux et de boissons Alpenwater et le site de paris en ligne Vwin, qui ne sont pour ainsi dire pas des mastodontes de l’économie chinoise à même de rapporter des millions au Milan.

Il reste maintenant à savoir quel sera l’avenir de Milan China, sachant que le nouveau directeur général du club Ivan Gazidis arrivera début décembre. En somme, ce nouvel élément tend à montrer à quel point l’amateurisme était le maître mot dans l’ancienne direction du Milan !

  • claude

    A chaque situation,faut tirer le positif. Les chinois nous arrachent des griffes de super Berlusconi qui n’a plus des moyens et refuse de l’admettre,et préfère nous enfoncer à petit feu. Les chinois quant à eux sont fauchés,mais passent le temps à nous baratiner. Puis c’est au tour du FPF de s’acharner sur nous. Elliot,qui est très contesté sous Berlusconi,reprend les choses en main et fait un travail remarquable en très peu de temps.Je mettrais ma main au feu que Berlusconi n’aurait jamais vendu son Milan à Elliot. Donc, on peut se dire que inconsciemment,les chinois et le FPF nous ont donné un joli coup de main. Forza Milan.

  • Juno Milano

    Nouvo rebondissement dans le dossier Lucas Paquetá, le Réal Madrid se mêle de l’affaire. Ce serait regrettable .

  • Romagnoli1899

    bon debarras

  • Monde de merde

    Comme dans les films quand tu fais du business avec des chinois ou des africains, c’est jamais net.

    • claude

      J’ose croire qu’il ne s’agit pas là de Xénophobie. Depuis que je suis sur ce forum,j’ai jamais rencontré cela.Malgré nos divergences de point de vue,il y a quand même un fort respect. Forza Milan

      • Landry

        C’était de l’humour je pense

        • claude

          Certainement l’ami,même si je trouve ça un peu mal choisi. Forza Milan

      • Ded

        En fait, si je traduis bien ses propos, il a simplement sous-entendu que le monde cinématographique était xénophobe!

        FORZA MILAN !!!

      • azzizz marco

        bien dit ami et fan milanais

    • azzizz marco

      les escrocs se trouvent partout pas dans un pays spécifique

      • Ded

        Et les cons aussi!

error: