Milanello

milanelloacmz

Dans le milieu, on le considère tout simplement comme l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, et plus modernes centre d’entraînement pour un club de football. Rien que son nom fait frissonner. Milanello. Rien qu’à entendre ce nom et on sait déjà à quoi on a affaire. C’est tout simplement la maison et le lieu de vie du « Club più titulato al mondo ».

Situé à une cinquantaine de kilomètres de Milan, à proximité de la ville de Varese, Milanello a du en faire rêver plus d’un, staff et joueurs compris. Pas besoin de l’avoir de ses propres yeux pour être impressionné, les chiffres suffisent : une surface totale de 160000m2, six terrains de jeu et un lieu de vie digne d’un hôtel quatre étoiles ! Et cela dure depuis plus de quarante-cinq ans désormais. A l’époque où Andrea Rizzoli, fils du célèbre Angelo Rizzoli, entrepreneur, éditeur et producteur cinématographique italien et créateur de Rcs MediaGroup, groupe éditorial numéro un en Italie qui édite notamment La Gazzetta dello Sport ou le Corriere della Sera, était président du Milan. On parle là des années 50-60. Sa présidence ira plus précisément de 1954 à 1963 avant de laisser sa place à Felice Riva.

Avant de quitter le club, Rizzoli inaugurera Milanello, construit sur un projet de Gipo Viani. Le but avoué de Rizzoli était alors de construire non seulement un véritable patrimoine pour le club mais aussi pour tout le football italien. C’est d’ailleurs là que la Nazionale a préparé ses Euro 1988, 1996 et 2000 ainsi que la Coupe du Monde 1994. Cependant, la monstruosité de ce centre d’entraînement est aussi due à un autre homme, aujourd’hui président du Conseil italien, Silvio Berlusconi. En effet, lorsque Berlu’ devient l’homme fort du Milan, en 1986, il tient à suivre les idées de Rizzoli et à faire de Milanello un modèle du genre. En effet, Berlusconi a toujours voulu offrir les meilleures conditions à ses joueurs et son staff. Grâce à l’Edilnord, le centre est alors complètement rénové pour arriver aux dimensions actuelles.

Des structures dignes d’une petite ville…

Milanello est donc bien plus qu’un centre d’entraînement d’une équipe de football. D’ailleurs, tant les installations y sont nombreuses et diversifiées, n’importe quel sportif qui disputerait les Jeux Olympiques pourrait s’y préparer. Toutefois, le football est quand même privilégié. Heureusement serait-on tenté de dire. Mais il est vrai qu’il serait presque acceptable d’y douter. Et oui, on peut tout faire ou presque à Milanello. Niveau football, l’équipe a la possibilité de s’entraîner et même de jouer des rencontres sur six terrains différents, tous aux grandeurs réglementaires. Rien que ça ! Et comme si ça ne suffisait pas, les joueurs peuvent aussi se rendre sur un petit terrain synthétique aux dimensions très réduites (35m x 30m) et d’un autre couvert de la taille d’une moitié de terrain (42m x 24m). Et non, ce n’est pas fini. On peut en effet encore trouver une « cage ». Ce petit terrain en herbe est entouré d’un mur d’une hauteur de 2m30 auquel est aussi superposée une clôture atteignant les 2m50. Le but de cette cage ? Améliorer la vitesse du jeu et de transmission du ballon. Tout est réfléchi au Milan, jusqu’au moindre détail !

A l’intérieur du domaine, dans un bâtiment à part, les rossoneri ont tout ce qui leur faut pour gagner en puissance et masse musculaire. En effet, pas moins de 70 appareils de musculation et cardio-vasculaires sont à leur disposition. Les joueurs ont beau avoir le choix parmi tout ce qui présente face à eux, ils savent exactement ce qu’ils doivent faire. Simplement grâce à un système technologique ultra-moderne. Chaque joueur possède une « clé » qui lui permet de connaître son programme spécifique et permet au staff d’observer l’évolution du joueur. Et ce gymnase ne cesse d’évoluer puisque, depuis la saison 2000-01, il s’agit de la partie du centre qui se métamorphose le plus. L’Europe entière peut en prendre de la graine.

Enfin, pour les préparations, pas de besoin de faire des kilomètres. Il suffit simplement de se rendre sur la piste vallonnée de 1200 mètres dans les bois. Que ce soit pour un léger footing ou pour la balade à vélo, l’endroit convient à merveille. Généralement, les joueurs l’utilisent pour les préparations ou pour se remettre en forme après une blessure. Tout ça alors qu’on n’a, à aucun moment, franchi la porte de sortie du centre !

Un lieu de vie… pour une vie.

Milanello a beau avoir toutes les infrastructures sportives dignes d’un club tel que le Milan, il n’en est pas pour autant que les lieux de vie sont négligés. En effet, à Milan, on fait la totale. Les joueurs y sont au petit soin. A leur disposition, dans le bâtiment principal, quarante-six chambres, avec cinquante-six lits au total, avec, tenez-vous bien, une salle de bain, l’air conditionné ainsi qu’un humidificateur mais surtout une télévision reliée aux trois paraboles du centre sur lesquelles toutes les rencontres de Serie A peuvent être suivies. Ainsi, le samedi soir ou dimanche après-midi, à Milanello, c’est match à la demande. Et oui, à Milanello, on n’a pas oublié que le football est roi avec l’AC Milan. Sorti des chambres, le bâtiment principal est loin d’être vide.

En effet, composé d’un rez-de-chaussée avec deux étages, on trouve dans celui-ci les bureaux du club mais surtout plusieurs salles de vie commune, tel qu’une pièce avec cheminée, une salle TV, une autre pour le billard, un bar, une cuisine et enfin les deux salles à manger. Ajouté à cela, on peut aussi citer la salle de presse, une salle de réunion, lingerie et buanderie et enfin un petit centre de soins. Au sous-sol, on retrouve une salle de conférence où l’entraîneur prépare les rencontres en compagnie de ses joueurs mais aussi pour les conférences de presse ou les réunions avec les partenaires du club. Les magasins, frigos, outils des jardiniers et enfin le garage avec notamment le car de l’équipe sont aussi à cet étage. Un hôtel, on vous a dit, un hôtel !

Voilà, la visite guidée s’achève là. Si, un jour, vous passez à proximité du centre, pas loin de Varèse et entre les petites communes de Carnago, Cassano Magnano et Cairate, allez y jeter un œil. Vous en ressortirez forcément impressionnés.

error: