Un bilan financier négatif pour le Milan sous pavillon chinois

terminati i lavori della nuova sede del milan AC (casa milan) in

Après le bilan sportif de l’ère chinoise, voici son bilan financier. Arrêté il y a quelques jours, le bilan financier de l’exercice 2017/2018 (qui comprend notamment les quinze mois de gestion sous l’égide de exécutif sino-italien formé par Yonghong Li et Marco Fassone) traduit par une perte nette comptable s’élevant à 126 millions d’euros.

Déjà négatif lors de l’exercice précédent (-73 millions d’euros), le dernier bilan de la holding AC Milan fait ainsi état d’une hausse des pertes nettes, à hauteur de 53 millions d’euros. 

Cette hausse des pertes nettes est notamment due à une augmentation des frais de personnel (+15,3 M€) ainsi qu’à une hausse significative des dotations aux amortissements de certains actifs, à savoir les joueurs de l’effectif professionnel (+ 49,5 M€). Ainsi, le total du passif, qui s’élevait à 273,9 M€ au terme de la saison 2016/2017, s’est établi à 354,4 M€ au terme du dernier exercice (soit une hausse de 80,5 M€). 

Cette hausse notable du passif a toutefois été partiellement compensée par une hausse parallèle des revenus. Ces derniers se sont en effet élevés à une somme totale de 255,8 M€, contre 212,1 M€ au titre de l’exercice précédent, soit une hausse de 43,7 M€. Cette augmentation des revenus est due à une hausse des postes suivants :

  • Revenus liés aux matchs disputés à San Siro : 35,3 M€ (contre 21,9 M€ au titre de l’exercice précédent), laquelle résulte d’une augmentation des abonnements ainsi que de la fréquentation de San Siro, étalée tout au long de la saison entre les rencontres de Serie A et d’Europa League, 
  • Droits télé : 109,3 M€ contre 98,4 M€ au titre de l’exercice précédent,
  • Indemnités de transfert : 42,1 M€ contre 6,1 M€ au titre de l’exercice précédent. 

A contrario, signalons une baisse des revenus de sponsoring (-6,3 %, soit 44,7 M€), en grande partie liée à la rupture anticipée par Adidas de son accord de sponsoring avec le club rossonero au cours de l’année 2017.  

Il convient de noter que cette perte nette totale de 126M€ tient compte du versement de 170M€ effectué par Elliott en septembre dernier, destiné au remboursement des emprunts obligataires effectués à la bourse de Vienne l’an passé par la direction de Yonghong Li, aux fins de précisément rembourser le prêt de 303 M€ consenti par le fonds… Elliott. Les pertes financières au titre de l’exercice 2017/2018 auraient ainsi pu s’avérer plus conséquentes; un moindre mal, donc. 

  • claude

    Faut dire que le FPF nous a en réalité aidé.Nous serions toujours là à nous faire berner par les chinois et leur clique. On aurait pas eu tous ces nouveaux dirigeants qui en si peu de temps,ont déjà effectué un travail remarquable. Forza Milan

error: