Les tops et flops 2017-2018 (1/3) : la défense

Inter Milan's forward Ivan Perisic from Croatia (L) fights for the ball with AC Milan's defender Alessio Romagnoli during the Italian Serie A football match Inter Milan Vs AC Milan on October 15, 2017 at the 'San Siro Stadium' in Milan.  / AFP PHOTO / MARCO BERTORELLO

Comme c’est la coutume à chaque fin de saison, ACM-Z vous propose un bilan de fin d’exercice prenant la forme d’un top/flop par secteur de jeu. Premier épisode de cette série en trois parties avec le secteur défensif, profondément remanié par rapport à l’an dernier.

Les nominés

Ignazio ABATE, Luca ANTONELLI, Leonardo BONUCCI, Davide CALABRIA, Andrea CONTI, Gustavo GOMEZ, Mateo MUSACCHIO, Ricardo RODRIGUEZ, Alessio ROMAGNOLI, Cristian ZAPATA

 

Le « top » défenseur de la saison 

 

romagnolisassuolo

 

Alessio ROMAGNOLI

42 matches disputés, 3598 minutes jouées / 10 cartons jaunes, 1 carton rouge / 3 buts, 1 passe décisive

L’été dernier, le Milan réalisait la plus grosse campagne de recrutement de son histoire. Parmi les onze arrivées, deux concernèrent l’axe de la défense : celle de Mateo Mussachio, intervenue dès le mois de mai, et celle de Leonardo Bonucci, bouclée en seulement trois jours en juillet.

Avec ces deux recrues, beaucoup promettaient un temps de jeu restreint à Alessio Romagnoli, qui manquait une majeure partie de la préparation estivale en n’intégrant le groupe rossonero que fin août. Le défenseur italien de 23 ans a tout de même rapidement retrouvé le terrain, à la faveur des balbutiements tactiques de Vincenzo Montella, faisant le choix de remplacer son 4-3-3 par un 3-5-2 au lendemain du crash en terre laziale (1-4).

Essentiellement aligné au côté des deux recrues de l’été, Romagnoli a été un des rares éléments du Milan à surnager dans le marasme créé par le Mister d’alors, au contraire de son expérimenté compère Bonucci, qui peinait à retrouver le niveau qui avait fait de lui un des meilleurs défenseurs centraux du monde. A la grande surprise des suiveurs du Milan, le patron de la défense rossonera n’était donc pas l’ex juventino désormais capitaine d’une équipe en pleine reconstruction, mais bien le jeune italien arrivé en Lombardie il y a deux ans maintenant.

La nomination de Gennaro Gattuso sur le banc du Milan en décembre ne débutait toutefois pas de la meilleure des manières pour Romagnoli, qui recevait un carton rouge lors de la première des deux déconvenues réalisées face au promu Benevento (2-2).

Par la suite, la saison du natif de Rome fut une longue courbe croissante, où ses prestations de haute volée devinrent finalement la normalité. A tous les niveaux statistiques, Romagnoli était le meilleur : 0.9 tacle, 0.8 interception, 1 faute seulement et 5.2 dégagements en moyenne par match. De même, il aligne une moyenne de 91.2% de passes réussies par match (soit près de 4 points de plus que la saison précédente), preuve qu’il aura su épurer son jeu.

Finalement, Romagnoli a pleinement bénéficié du retour à une défense à quatre et au niveau retrouvé de Bonucci en deuxième partie de saison après 4 premiers mois compliqués. En effet, il est autrement plus facile de réaliser des prestations de haut niveau lorsqu’une véritable stabilité tactique est instaurée et lorsque le coéquipier en défense centrale est un joueur comme Leonardo Bonucci. Mais la réciproque est aussi vraie : si Bonucci a pu retrouver en partie son niveau, il ne fait aucun doute que la présence d’un Romagnoli particulièrement sûr de lui n’y est pas étrangère, preuve une nouvelle fois des sommets atteints cette saison par le jeune défenseur rossonero !

Son avenir :

Un temps annoncé dans l’écurie du nauséabond Mino Raiola, Romagnoli a récemment confirmé ne pas vouloir changer d’agent, pour le plus grand bonheur de la direction rossonera. Sportivement, sa place est acquise au Milan et le joueur n’a pas l’intention de quitter la Lombardie. Les rumeurs devraient toutefois aller bon train cet été, surtout si le Milan venait à être exclu de compétitions européennes…

 

Le « flop » défenseur de la saison

Ricardo+Rodriguez+AC+Milan+v+Spal+Serie+0ApcBV-RN59l

Ricardo RODRIGUEZ

47 matches disputés, 4149 minutes jouées / 4 cartons jaunes, 1 carton rouge / 4 buts, 2 passes décisives

En recrutant Ricardo Rodriguez, le Milan semblait avoir parfaitement remplacé Mattia De Sciglio, désigné flop de la saison dernière dans le secteur défensif. En effet, l’international suisse arrivant de Wolfsburg apparaissait comme un élément d’expérience dans un Milan jeune et profondément remanié, avec ses 27 rencontres européennes et ses 45 sélections au compteur à l’été 2017.

Attendu par les tifosi car évoluant à un poste oublié depuis plusieurs saisons, Rodriguez n’a pas déçu en début de saison : la qualité de ses centres et coups de pied arrêtés ainsi que sa bonne tenue défensive contrebalançaient fortement avec ses prédécesseurs au poste de latéral gauche.

A l’instar de Romagnoli, le Suisse fut l’un des rares à ne pas sombrer dans la maudite phase aller du Milan, n’ayant aucun problème tant dans le 4-3-3 que dans le 3-5-2. D’ailleurs, il fut à deux reprises désigné comme meilleur joueur du mois grâce à vos votes, en septembre et en novembre. Le changement d’entraîneur après le match nul contre le Torino ne changeait rien non plus à la qualité de ses prestations, son travail étant salué à plusieurs reprises par Gennaro Gattuso.

Pourtant, alors que l’équipe montait enfin en régime au cours du mois de février, Rodriguez commença à stagner, voire même à régresser. Titulaire inamovible suite aux nombreuses absences de Luca Antonelli, le numéro 68 rossonero devint particulièrement discret. S’il ne faisait pas mal son travail, il se contentait de faire proprement le strict minium. Au fil des rencontres, ses capacités offensives disparurent progressivement : il devenait rare de le voir dans l’autre moitié du terrain si ce n’est pour faire une passe vers l’arrière.

Le point d’orgue de cette phase retour mitigée vint avec le huitième de finale retour d’Europa League, où il provoqua le pénalty de l’égalisation pour Arsenal. Certes, la faute était inexistante mais cela restera comme un symbole de sa saison : auteur d’une prestation honnête, Rodriguez se retrouva tout de même dépassé par les éléments.

Les attentes étaient importantes à son sujet mais sans les trahir, il n’aurait toutefois pas su exprimer toutes ses qualités entrevues lors de son expérience en Allemagne ou en équipe nationale (notamment lors du barrage qualificatif à la Coupe du Monde face à l’Irlande du Nord, où il inscrivit même l’unique but de la double confrontation) et très sporadiquement sous le maillot rossonero.

Son avenir :

Sans surprise, Ricardo Rodriguez sera évidemment titulaire la saison prochaine et il n’a de toute façon pas manifesté de velléités de départ. Pour potentiellement le faire souffler, le Milan a mis la main sur Ivan Strinić, qui arrivera libre de la Sampdoria. Luca Antonelli, quant à lui, devrait très probablement quitter le club.

  • azzizz marco

    j’ai senti ça depuis l’article précédent top/flop défenseurs

  • Seedorf

    Ha bon? Le flop c’est pas kalinic ….
    Je préfère 1000 fois vendre kalinic que RR.

    • 7c

      financièrement le flop est andre silva

      • Romagnoli1899

        25M pour un joueur de 30 ans qui arrive pas à mettre un pied devant l’autre, c’est pas la même chose. André Silva on a payé le prix du marché pour un jeune espoir qui a quand même du potentiel et surtout qui garde la côte sur le marché.

        • Shevchenko_7

          c’est surtout sa clause qui a fait monté le prix

    • Ded

      Le thème de l’article concerne la défense (1/3), je pense qu’on reparlera de Kalinic quand ça concernera l’attaque…

      FORZA MILAN !!!

  • 7c

    je trouve que bonucci est pour beaucoup dans la progression de romagnoli, en ce moment le patron de la défense est bonucci.
    concernant rodriguez….
    IL a donné une bonne impression sur les premiers matchs d’europa league mais après on a vu ses limites. il a une bonne patte mais malheureusement il est tellement lent que les adversaires le contrent facilement.
    bon point: il n’a pas fait trop d’erreur défensive et il gère bien le ballon quand on doit sortir proprement de la défense.
    on va voir ce que donne strinic… en tout cas rodriguez risque de terminer sur le banc l’année prochaine…

    • Romagnoli1899

      RR il lui faut de la concurrence à mon avis. De plus le championnat italien est assez exigeant et il ne peut pas se découvrir comme en Bundesliga. Laissons lui une saison de plus pour voir ce que ça donne, de toute facon c’est toujours mieux que Desciglio…

  • Excellence chevalier

    bonne remarque ROMAGNOLI a fait une bonne saison. RR a surtout déçu au regard de son potentiel aucune passe decisive pour un latéral c’est vraiment médiocre. Avec la concurrence de strinic il devra hausser son niveau au risque de se retrouver sur le banc

  • Rossonero

    Extrêmement sévère avec Ricardo Rodriguez je trouve, j’irais même jusqu’à dire que c’est l’un des rares à avoir réussi sa saison de A à Z. Il lui manque ce petit grain de folie (qu’il avait à Wolfsburg) et qui viendra quand l’equipe sera plus forte.

  • PoaloMaldini3

    Je pense qu’il faut lui donner du temps à RR, c’est pas tous les joueurs qui peuvent mettre tout le monde d’accord à leur première saison.
    Concernant Romagnoli, je suis 100% d’accord. Je lui reprochais son manque d’agressivité c’est d’ailleurs pour cela qu’il ne prenais presque pas de carton mais cette saison ça va

  • azzizz marco

    voila l’équipe d’italie nos centraux ont démontrer qui méritent leur place en équipe national, Bonucci, Capitaine, Romagnoli et gardien Dunnarumma, donc pour nos dirigeants doivent investir au milieu de terrain et un ailier

  • Ded

    Même si Bonucci a eu des débuts hésitants et fait quelques bourdes, je suis sûr qu’il y est pour beaucoup dans la réussite de Romagnoli. (En plus, sauf coup dur, c’est la charnière du prochain cycle de la Nazionale… ). Mais le retour à la défense 4 a « sauvé » notre saison. Ou plutôt, l’idée d’avoir voulu mettre en place une défense à 3 l’a plombé! Quel con!

    En tout cas, je trouve que Bonucci a pris de l’épaisseur au fur et à mesure de la saison et est notre capitano naturel, remplissant très bien son rôle!

    FORZA MILAN !!!

    • Shevchenko_7

      L’erreur de Montella, c’est d’être passer au 3-5-2 sans préparation.
      Il aurait dû le travailler durant tout l’été. Et je suis certain que ça pu aurait marché avec les trois DC et les latéraux comme RR et Conti (s’il ne s’était pas blessé). Mais bon, il était con du oup, ça a plombé l’équipe

    • PoaloMaldini3

      Il était pas prevu de jouer avec une defense à 3 mais l’arrivée surprise de Leo qui a tout chambouler

      • Ded

        Montella c’est toujours défendu en disant que le passage à 3 derrière était fait pour profiter au mieux des qualités de Conti. Et il a insisté malgré la blessure longue durée de ce dernier. Même si Bonucci semblait également plus à l’aise à 3, il avait quand même déjà des repères à 4 car la Juve passait régulièrement d’un module à l’autre selon les circonstances (idem avec la Nazionale). Quoiqu’il en soit, ce fut un fiasco, comme dit Shevchenko_7, en raison d’une mauvaise préparation…

        FORZA MILAN !!!

    • Romagnoli1899

      vivement la saison prochaine ou l’on débutera avec une défense solide au moins

  • azzizz marco

    Entièrement d’accord Romagnoli le top cette saison, malgré un début difficile avec Monterien

  • Gigi Facchetti

    Pour moi le seul point positif de cette saison, c’est la charnière
    Cutrone aussi mais j’attends qu’il confirme pour sa 2ème saison

    • azzizz marco

      c’est une révélation de la saison, malgré un milieu derrière limité en création

    • Romagnoli1899

      Espérons qu’il continue ainsi. Acheter un top buteur n’est absolument pas une priorité quand on voit nos carences au milieu et sur les ailes…

  • Ded

    Pour moi, (avec l’émergence de Cutrone, bien-sûr!) la charnière centrale est le gros point positif de cette saison! Et surtout pour les prochaines…

    FORZA MILAN !!!

  • Bastien

    Je vous trouve dur avec Rodriguez, certes il était en dessous dans la deuxième partie de saison mais pour moi le véritable FLOP est plutôt Musacchio qui n’a vraiment pas le niveau… J’en venais à préférer Zapata comme titulaire, lors de l’absence d’un de nos deux centraux, c’est dire…

    • Shevchenko_7

      On attendais plus RR que Musacchio. De plus, ce dernier a l’excuse d’être barrer par la concurence

      • Bastien

        Pas faux effectivement mais pour RR ça me choque/dérange pas de le voir titulaire la saison prochaine…Alors que Musacchio pour moi est pas au niveau… Je le trouve pas serein défensivement de ce que j’en ai vu et même pas une bonne relance pour rattraper ..

        • Romagnoli1899

          il lui faudrait aussi jouer plusieurs matchs d’affilées afin de se mettre au niveau mais c’est en tout cas pas un mauvais joueur.

    • Massimo

      Comment tu peux dire que mussachio est le flop ?? Je ne comprend pas le gars on lui a presque pas donné sa chance et le peu qu’il a eu comme chance il etait vraiment bon

  • Massimo

    Chris tu es ou ?? ROMAGNOLI LE TOP DE LA SAISON !!

error: