Les tops et flops 2016-2017 (1/3) : le secteur défensif

romagnoli-de-sciglio

A l’instar de la saison dernière, ACM-Z vous propose un bilan de fin de saison prenant la forme d’un top/flop par secteur de jeu. Pour débuter, nous allons nous intéresser au secteur défensif, où les satisfactions ne sont guère nombreuses.

Les nominés

Ignazio ABATE, Luca ANTONELLI, Davide CALABRIA, Mattia DE SCIGLIO, Rodrigo ELY, Gustavo GOMEZ, Gabriel PALETTA, Alessio ROMAGNOLI, Leonel VANGIONI, Cristian ZAPATA

 

Le « top » défenseur de la saison

 

romagnoli-chievo-1617

 

Alessio ROMAGNOLI

29 matches disputés, 2580 minutes jouées / 5 cartons jaunes, 1 carton rouge / 1 but, 1 passe décisive

Pouvait-il en être autrement ? Pourtant, à l’aube de la saison 2016-2017, on pouvait craindre que l’Italien de 22 ans n’ait pas encore les épaules assez larges pour s’imposer comme le patron de la défense rossonera après le départ d’Alex (« top » défenseur la saison dernière) mais il n’en fut rien ! Associé la majeure partie du temps à Gabriel Paletta, Romagnoli a démontré toutes les qualités nécessaires à un défenseur de haut niveau, muselant nombre d’attaquants adverses.

Contrairement à son compère au physique – et au tempérament – de déménageur, le numéro 13 milanais s’est démarqué par une élégance certaine et une propreté appréciable dans ses interventions. En effet, cette saison, il a commis 0,7 faute par match en moyenne pour 1,5 interception, ce qui en fait le meilleur élément du secteur défensif rossonero dans ces domaines. De même, son sens du placement et son jeu aérien se sont améliorés par rapport à l’année dernière. Il effectue aussi en moyenne 5,7 dégagements par match, ce qui le place statistiquement au niveau d’un Leonardo Bonucci.

Son importance dans l’équipe de Vincenzo Montella a été malheureusement mise en évidence lors de ses trop nombreuses absences : hors repos ou suspension, Romagnoli a manqué sept matches sur blessure, essentiellement sur la seconde partie de saison. Cependant, celui qui a été adoubé par Alessandro Nesta a aussi pleinement intégré la Squadra Azzurra, connaissant ses premières sélections en octobre dernier.

Son avenir :

Fraîchement racheté, le Milan n’envisage pas du tout de se séparer de son meilleur défenseur sous contrat pour trois saisons encore : Romagnoli est un élément clé du nouveau projet milanais. Il sera sans aucun doute associé au néo rossonero Mateo Musacchio pour former la charnière centrale.

 

Le défenseur « flop » de la saison

 

de-sciglio-acmilancom

 

Mattia DE SCIGLIO

27 matches disputés, 2091 minutes jouées / 4 cartons jaunes / 2 passes décisives

Comme la saison dernière, le latéral gauche est le défenseur « flop » de cette année. Pas forcément le pire défenseur de la saison, il a clairement déçu une nouvelle fois, tant les attentes étaient élevées à son égard. Son bel Euro 2016 avec la Nazionale avait laissé espérer un sursaut du joueur mais cela ne s’est – une nouvelle fois – pas produit. Bénéficiant d’une très grande confiance de la part de Vincenzo Montella, De Sciglio était utile au schéma de l’entraîneur mais il a tout de même traversé la saison tel un fantôme.

Sa présence offensive réduite au strict minimum, même son bilan défensif ne permet pas de sauver sa saison (pas aidé, certes, par le repli laborieux de Niang puis Deulofeu dans le couloir gauche). Encore une fois, son placement a souvent été pointé du doigt, entraînant un retard irrémédiable dans certaines de ses interventions.

Titulaire presque par défaut tant la concurrence s’est montrée inexistante (Antonelli souvent blessé, Vangioni plus que limité), le latéral de 24 ans s’est attiré l’ire des tifosi, d’autant plus lorsqu’il a hérité du brassard en fin de saison avec les absences cumulées d’Abate et Montolivo. En somme, une nouvelle saison anonyme pour un joueur toujours aussi difficile à cerner.

Son avenir :

Il ne fait presque aucun doute : Mattia De Sciglio ne sera plus au Milan la saison prochaine. Déjà en instance de départ l’été dernier, il avait été retenu par Montella et la perspective de la vente du club. Ces dernières semaines, le numéro 2 rossonero a déjà signifié aux nouveaux dirigeants qu’il ne prolongerait pas son contrat se terminant en 2018. La Juventus d’Allegri est encore une fois sur les rangs et le Milan a déjà trouvé son remplaçant en la personne de Ricardo Rodriguez.

  • Darb rossonero

    Gomez faut le garder comme remplaçant ou s’en débarrasser??

    • VR Zone BKK

      je dirais qu’il n’est pas mauvais pour ça première saison, mais il doit progresser, je le garderais et le testerais avec Musacchio en cas de blessure de Roma on sait qu’avec Roma il s’entendent pas si mal déjà si Musacchio venait a se blesser.

  • Antoine1899

    Dommage pour DS je l’aimais bien il aurait été une solution en tant que remplaçant à gauche et à droite puisque Vangioni et Antonelli pourrait partir

error: