Milan 0-0 Torino : les notes d’après-match

pagelle

Suite au match nul entre le Milan et le Torino, retrouvez les notes de cette rencontre.

G.Donnarumma – 7 : Dans la lignée de ses derniers matches, le portier rossonero retrouve parfois de sa splendeur. Ce soir, il sauve à deux reprises les siens, notamment dans les toutes premières minutes de jeu. Peu mis à contribution le reste du match, il se contente d’être le premier relanceur sans faire trop de frayeur. Encore trop hésitant sur certaines sorties aériennes.

Calabria – 6,5 : Bousculé en début de rencontre par les incursions de Falqué et Ansaldi, le latéral rossonero s’est bien repris par la suite. Il a su bloqué son couloir tout en se montrant particulièrement actif offensivement, bien aidé par un Suso peu inspiré. Ses centres sont toujours de qualité mais ils ont rarement trouvé preneur tant l’arrière-garde granata a dominé son sujet.

Abate – 6,5 : Nouvelle belle performance du doyen du vestiaire en tant que défenseur central. Averti très tôt dans la rencontre et chahuté par le physique de Belotti, il a su prendre par la suite la mesure du Gallo pour l’éteindre complètement. Son entente avec Zapata est surprenante, tant on a l’impression qu’ils ont toujours joué ensemble dans une charnière centrale.

Zapata – 6 : Lui aussi sanctionné d’un carton jaune en première période, le Colombien ne s’est pas montré particulièrement touché par cette épée de Damoclès. Il joue sereinement et intervient quand il faut face à Falqué notamment. Une soirée relativement tranquille où il aura su rester concentré du début à la fin.

Rodriguez – 6 : Enième performance discrète du latéral suisse. Aina et Baselli lui ont parfois posé quelques soucis mais il s’est montré suffisamment solide pour résister et ne pas trop subir les velléités granata. Il joue beaucoup la carte de la sécurité, ce qui est sans doute lié au fait qu’il n’a pas été aidé son collègue du couloir droit, une nouvelle fois transparent.

Suso – 5 : L’habituel homme providentiel du Milan a eu du mal ce soir. Si la majorité des attaques milanaises passent par lui, il n’a pas su faire la différence en jouant tête baissée et en oubliant de combiner avec Calabria, qui lui proposait pourtant régulièrement des solutions. Ses rares frappes – pied droit comme bien gauche – n’ont guère inquiété le Torino.

Kessié – 6 : Il avait des adversaires de poids avec Rincon et la révélation Meïté, il a su répondre présent lorsqu’il le fallait. A souligner un jeu plus propre que d’habitude, mais rien de plus. Il s’éteint progressivement dans les vingt dernières minutes.

Bakayoko – 6,5 : Le Français a confirmé son état de forme et a lui aussi répondu présent face au duel proposé par les milieux granata. Sa tendance à vouloir être l’organisateur du jeu lui a fait perdre quelques ballons avec des passes hors de propos mais rien de grave. Une droiture appréciable au duel, la tête levée.

Calhanoglu – 4 : Une nouvelle fois, le Milan a évolué à 10 pendant la majeure partie de la rencontre. Le Turc est tout bonnement invisible et ne s’avère pas capable d’apporter une touche technique à ce milieu de poètes qui en aurait bien besoin. Une vision de jeu inexistante, une frappe grotesque du pied gauche en deuxième période pour rappeler sa présence. Remplacé à la 71′ par Castillejo – 6 : une entrée pleine de bonne volonté et quelques gri-gri pour amuser la galerie, c’est tout.

Cutrone – 6 : Il aurait pu prétendre à une note plus élevée tant son engagement, sa volonté d’être le premier défenseur de son équipe, ses appels incessants et sa résistance au duel sont une leçon pour ses coéquipiers du soir. Malheureusement, sa frappe manquée à bout portant dans les toutes dernières minutes du match coûte les trois points aux rossoneri. On en connaît qui va mal dormir cette nuit.

Higuain – 5 : Nouvelle prestation abjecte de la part du joueur qui doit être le leader de l’équipe. Outre une attitude agaçante au plus haut point, il accumule les mauvais choix en oubliant de servir ses coéquipiers lorsque ceux-ci sont démarqués à plusieurs reprises. On espérait que ses deux matches de suspension lui remettent la tête à l’endroit mais on en est loin.

Gattuso – 5,5 : Ses joueurs et lui-même étaient-ils au courant des résultats des adversaires directs du Milan dans la course à la Champions League ? Difficile à croire au vu de l’état d’esprit général affiché. Il attend trop longuement pour sortir Calhanoglu et subit les choix tactiques payants de Mazzarri côté granata. Une occasion bêtement gâchée à domicile.

  • Rossonero

    Totalement d’accord pour Higuain et Gattuso, rien à redire… merci

error: