Milan 0-0 Lazio

Lazio's Italian forward Ciro Immobile (C) vies with AC Milan's Argentinian midfielder Lucas Biglia (R) during the Italian Serie A football match between AC Milan and Lazio at the San Siro stadium in Milan on January 31, 2018. / AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

Les jeux restent ouverts pour le Milan et la Lazio, qui se sont quittés dos à dos au terme de cette demie-finale aller de Coupe d’Italie, demie-finale dont le sort se décidera le 28 février prochain à Rome. 

Pour cette rencontre qui intervenait trois jours après une confrontation en championnat, dont les hôtes du soir sont ressortis vainqueurs, quatre changements ont été opérés par Gennaro Gattuso par rapport au onze présent dimanche soir; Rodriguez, dont le retour était initialement prévu, a finalement été contraint de forfait suite à des douleurs digestives intervenues durant la nuit précédente; le latéral suisse fut substitué par Borini.

A droite, son alter-ego s’est nommé Abate. Au milieu, confiance a finalement été accordée à Locatelli lancé dans le onze au poste de mezzala. De son côté, Bonaventura, lequel fut replacé au sein du trio offensif aux côtés du revenant Kalinic. 

S’agissant du premier acte de cette partie, le contraste par rapport à la dernière sortie en championnat fut criant, notamment côté rossonero. En effet, les quarante-cinq premières minutes virent un Milan emprunt, peu dangereux dans la moitié de terrain adverse. Moins incisifs dans le jeu, les hommes de Gattuso laissèrent la possession de balle à leurs homologues laziali, qui se procurèrent deux occasions chaudes au cours de cette première période.

Une première fois à la 19ème minute par l’intermédiaire d’Immobile, dont l’incursion offensive s’est conclue par un tir du pied droit, passé tout près du cadre de Donnarumma.

La seconde occasion marquante de cette première période fut à mettre au compte de Leiva (32ème minute) dont la tête, cadrée, fut déviée en corner par Borini. C’est donc sur un score nul et vierge que les deux formations rejoignirent les vestiaires au terme des quarante-cinq premières minutes. 

Le second acte de cette rencontre fut quant à lui d’un meilleur acabit que le premier côté rossonero, sans toutefois que ce léger regain d’animation ait eu une incidence directe sur le cours des débats. La volonté de Gattuso d’apporter davantage d’animation offensive s’est notamment traduite par la sortie de Locatelli peu avant l’heure de jeu au profit de Calhanoglu.

Néanmoins, la Lazio se procura la première la meilleure occasion de cette seconde période, via Immobile, dont la tête força Donnarumma à sortir une parade décisive à la 62ème minute de jeu. Gattuso décida alors de renforcer son secteur offensif, faisant entrer Cutrone en lieu et place de Bonaventura à la 71ème minute.

A la 75ème minute intervint alors la première grosse occasion de la rencontre pour le Milan : sur un centre de Suso, Cutrone décocha une tête à bout portant sur Strakosha : le portier laziale repoussa le ballon dans la surface, devant un Calhanoglu on ne peut mieux placé pour reprendre ce ballon, face à un but laissé vide par Strakosha. Le milieu turc vit son extérieur du pied droit s’envoler au dessus du cadre, au grand désespoir des 17.724 spectateurs de la soirée.

Ce fut là la dernière opportunité sérieuse de cette rencontre pour les rossoneri, dont le plus grand dynamisme par rapport à la première période est resté infructueux. 

Rendez-vous donc le mercredi 28 février prochain pour le départage définitif entre les deux formations. En attendant, place au championnat, et à un déplacement sur la pelouse de l’Udinese ce dimanche.

  • Filio De Europa ™

    Je vais vous donner un exemple qui a fait une bonne action: Lors du match de coupe contre la Lazio. Bonaventura courrait dans l’axe en pleine contre attaque mais il n’y avait aucune ouverture. Calhanoglu juste devant Bona dans l’axe revient en retrait reçoit une petite passe pour ensuite directe la redonner a Bonna et repart devant. Le defenseur central de la Lazio avait suivi Calhanoglu, ce qui avait fait un trou dans l’axe… Bona tenta le tire, c’est pas rentrer mais c’était très malin de Calhanoglu… Une contre attaque c’est pas une ligne droite, c’est donner la possibilité au porteur du ballon de trouver le trou pour en faire de la magie…

  • Claude Ndouop

    Salut les gars.Je pense que le véritable problème de notre équipe c’est cette absence de confiance que nous avons eu, due à l’absence de bons résultats pendant la période Montella, due aussi à son turn over incompréhensible qui a déstabilisé physiquement et mentalement les joueurs.Lorsque je vois tous nos joueurs jouer avec leur sélection nationale,je les trouve super bons, et très à leur aise.Pour qu’une équipe circule bien le ballon,il faut des joueurs qui n’ont pas peur d’entourer le porteur pour lui donner le maximum de solutions.Malheureusement,chez nous,par manque de confiance,tout le monde abandonne le porteur pour éviter d’être impliqué dans une perte de balle.Et souvent,le seul qui ne se cache pas c’est Kessie et dès qu’il a le ballon,il n’a pas grand monde pour le soutenir et comme il n’est pas non plus très futé,il se met à tenter des actions individuelles qui l’enferment. Je pense que c’est au coach de créer un jeu en mouvement dans lequel,comme à son époque, il y avait toujours du monde autour du porteur.Demander aux joueurs de ne pas se cacher,prendre des risques.Les équipes qui sont fortes collectivement,sont aussi des équipes où les attaquants décrochent beaucoup pour venir aider le milieux à élaborer la construction avant de se projeter comme des éclairs en attaque et où le milieu accompagne les actions de l’attaque.On peut quand même être d’accord que c’est de mieux en mieux.Et je pense que le coach préfère le résultat à la production du jeu actuellement pour sauver sa tête. Ensuite,il essayera de produire progressivement le jeu. Forza Milan

    • azzizz marco

      tout nos joueurs du milieux sont très limités techniquement, sauf sont bon dans la récupération, malheureusement ils ne savent rien faire avec une balle souvent passe en arrière sinon passe l’adversaire à l’image de Biglia ou Kessié, Locatelli et Montolivo, donc sa implique nos attaquants seront isolés par manque de balle, et aussi nos défenseurs seront sous pression par l’adversaire, voila le vrai problème de Milan es ce depuis des années,

      • Antoine1899

        Kessie c’est quand même j’trouve, celui qui tente le plus que ce sot individuellement avec ses coéquipiers, il essaye tjrs de proposer des solutions et c’est celui qui se bat à tous les ballons comme pour Borini mercredi

        • azzizz marco

          oui il est très bon physiquement il essaye, mais limité techniquement et aucune intelligence

      • Claude Ndouop

        Ce que je veux expliquer, c’est que lorsque la défense ou le gardien a le ballon,personne ne sollicite à part Kessie qui peut-être est brouillon,mais extrêmement courageux. Il ne fuit jamais ses responsabilités. Tous le monde se cache en obligeant la défense à jouer long ou en retrait.Heureusement que Bonucci a une très bonne qualité de jeu long. Ça manque de courage pour venir solliciter le ballon dans les pieds.Du coup le porteur est toujours isolé et est obligé de sortir un exploit individuel.Et je pense que le mauvais travail de Montella est la principale cause de ce défaut. Une équipe de mecs qui jouent avec la peur au ventre ne peut rien produire comme jeu.Tu l’as bien dit,même Locatelli qui donnait la verticalité à notre jeu,est devenu inexistant parce qu’il doute.Et c’est au coach de leur redonner la confiance.Mais pour le moment,il semble plus intéressé par le résultat que le fond de jeu. Mais ça progresse.

  • Arim

    Le problème n’est pas Kalinik, bien que si j’étais entraineur il viendrait en troisième position derrière Cutrone et Silva. La faiblesse structurelle est au niveau du milieu avec cette absence de créativité qui fait que l’on revient toujours à l’arrière pour ne pas perdre le ballon. J’ai scruté la Lazio durant ces deux derniers matchs, surtout le dernier. Les joueurs lazziali ont un placement impeccable qui leur permet de reprendre toutes les balles, aux 1ers et au 2ems rebonds.Leur agressivité sur l’adversaire leur permet de récupérer aussitôt le ballon perdu. Puis, ils sont cinq et six dans la surface adverse et leur jeu plus fluide tourné vers l’avant. On dirait que c’était Milan qui jouait en déplacement et la Lazio, en son antre. Une remarque à propos de Kessie que je ne critique pas souvent car je considère que c’est un élément en devenir et ne compte pas sa sueur. Il faut qu’il sache une bonne fois pour toute que la transmission vers son coéquipier se fait devant les pieds pour que celui ci aille de l’avant et non pas dans les pieds ou encore moins derrière. C’en est trop. Et surtout que fait le coach pour rectifier cette lacune trop importante.

    • Je

      Faut dire aussi que leur équipe jouent ensemble depuis plus longtemps nous on est tout nouveau et faut dire que le vrais travail a commencé depuis que gatusso est la .. faut pas l oublier non plus
      Normal que notre jeu ne soit pas fluide

      • 7c

        comme plusieurs personnes sur ce site, je trouve également que le milieu se contente trop de revenir en arrière et qu’ils ne prennent pas leurs responsabilité (bonucci doit souvent balancer des longs ballons). j’en veux plus à biglia et bonaventura dont leur rôle est d’animer le jeu. Kessie travaille beaucoup défensivement.
        On devrait passer à 2 attaquants car ni bonaventura ni calhan ont un bon rendement en ailier gauche.

  • azzizz marco

    Toutes les défaillances sont dues à notre milieu de terrain aucune technique, ni bonne vision de jeux ni création, ni la relance, ni des ouvertures sur le dos des défenseurs, ni intelligence dans les jeux, ne sont incapables mêmes de faire deux passes simples, souvent des passes à l’adversaire sinon en arrière, et ce problème réside depuis des années, même si tu as des Messi, Cr7 et Nayemar peuvent rien faire avec un tel milieu de merde, depuis que connais Milan plus 35 ans je n’ai jamais vu un milieu nul comme l’actuel, alors comme on sait Milan dans son histoire ne sont point fort c’était son milieu; pour cette saison c’est trop tard, alors pour la saison prochaine je crois nos dirigeants vont pencher sur ce problème on recrutent au moins 2 milieux de terrain de bon niveau et un ailier.

  • Arim

    Ce Milan est pâle offensivement. Il faut chercher la faiblesse au milieu de terrain pas assez technique pour alimenter son attaque. Je crois que cela est structurel. Bonaventura, en moindre forme fait ressentir ce besoin. Il y a quelques satisfactions :
    la défense a très bien travaillé. Je crois que Bonucci a retrouvé ses marques. En d’autres temps, on aurait perdu facilement ce match. Enfin, il est clair que Cutrone apporte du dynamisme, de l’élan et de la technique. Avec son entrée, la rencontre a légèrement changé de physionomie. Il n’en demeure pas moins que malgré les deux derniers résultats, la Lazio reste supérieur à notre Milan tactiquement, techniquement et physiquement.

  • Gigi Facchetti

    L’action la plus dangereuse vient encore une fois de Cutrone qui est rentré en jeu, alors que Kalinic n’a toujours rien fait. Faut se poser les bonnes questions maintenant Rino.

    • doura milan

      Rino dit que Kalinic a été le seul bon en premiere mi temps…blablabla blablabla

    • azzizz marco

      tout les défaillances sont dû à notre milieu de terrain aucune technique, ni bon vision de jeux ni création, ni la relance, ni des ouvertures sur le dos des défenseurs, ni intelligence dans le jeux, sont incapable même de faire deux passes simple, souvent des passes à l’adversaire sinon en arrière, et ce problème réside depuis des années, même si tu as des Messi, Cr7 et Nayemar peuvent rien faire avec un tel milieux de merde, depuis que connais milan plus 35 ans je n’ai jamais vu un milieu nul comme l’actuel, alors comme on sait milan dans son histoire sont point fort c’est son milieu

    • azzizz marco

      tu a oublié 2 actions de buts nette celle Locatelli, et celle la plus nette de Calhanoglu cage vide, il faut mettre tout les défaillances de Milan sur le dos de Kalinic ou autre, comme sait tous le problème de Milan c’est bien son milieu de terrain.

    • Antoine1899

      C’est vrai qu’il fait un peu plus d’effort au niveau du pressing, après Kalinic a réussit à décrocher plusieurs ballons mais il était tjrs pris par un ou deux joueurs dès qu’il avait la balle et n’avait personne à servir vers l’avant du coup le jeu n’avançait pas. Après Cutrone est bon dans le jeu aérien et rapide mais pas assez bon physiquement et j’crois que Gattuso préfère ce style de jeu pour l’équipe : un pivot

      • azzizz marco

        Kalinic c’est un pivot il lui faut être doter des balles, ou être seconder par un faux 9, je vois bien le systeme 4-4-2 sera meilleur pour le due en pointe Cutrone/Kalinic et Silva en joker avec plus de temps

        • Antoine1899

          Perso quand j’vois la Lazio qui jouait cette fois-ci, j’me dis qu’ils jouaient vraiment vraiment bien et que si Milan jouait mal défensivement on aurait perdu, cette fois Abate Borini Bonucci ont été presque parfait Romagnoli correct sans plus, ils récupéraient tout les ballons et dominaient le milieu, il faut essayer Monto ou Loca en 6, Biglia est trop lent, perd des ballons importants et défend mal, j’pense même que Monto pourrait montrer plus que lui et il faut impérativement Calhanoglu aux côtés de Bona, à eux deux ils avaient fait la différence dimanche sans oublier Calabria à droite

          • azzizz marco

            entièrement d’accord avec toi sur Montolivo, il est plus technique que Biglia et défends mieux, aussi peut joue en mezzala, mais Montolivo aussi lent de jeux mais il a des bonne relance et vision de jeux, le problème de Montolivo c’est le joueurs tous le monde le déteste je sais pas pourquoi,

error: