Les voeux d’Ancelotti à Gattuso pour ses 40 ans

ancelotti-gattuso

En ce 9 janvier, Gennaro Gattuso fête ses 40 ans. A cette occasion, Carlo Ancelotti a écrit une lettre particulièrement élogieuse à l’adresse de son ancien joueur, publiée dans La Gazzetta dello Sport du jour. Toujours sans club (ni sélection) depuis son licenciement du Bayern à l’automne dernier, l’ex Mister rossonero salue avec émotion l’actuel Mister milanais.

« Quarante ans, cher Rino, cela mérite une vraie lettre de voeux et bien plus qu’un simple coup de fil, que nos discussions habituelles, que nos blagues. Quarante ans, c’est un moment de réflexion : il y a suffisamment de temps derrière soi pour se souvenir et il y a encore beaucoup de perspectives pour construire de nouveaux projets.

Maintenant que je te vois sur le banc du Milan et que tu t’agites comme un fou, tu hurles, tu brailles, tu invectives des joueurs, je me dis que tu es la bonne personne pour le bon poste : il y a besoin de ta passion, de ton caractère, de ton esprit de sacrifice pour dépasser les obstacles ; il y a aussi besoin de ta joie pour dédramatiser certaines situations et de quelques-unes de tes profondes colères pour réveiller quelqu’un qui dort car dans une équipe, dans un groupe, il y en a toujours un qui dort…

Sur le terrain, tu étais mon guerrier. Jamais je ne t’ai vu baisser les bras, jamais je ne t’ai vu avec un maillot propre, jamais je ne t’ai vu rechigner à l’effort. C’est ce que j’ai toujours admiré en toi : la capacité d’atteindre les objectifs même si la nature ne t’avait pas doté de grandes capacités techniques. Parce que – puis-je le dire ? – tes pieds ne sont pas vraiment la perfection ! Cependant, la grinta que tu mettais, personne ne l’avait et, chose peu commune, tu savais la transmettre aux autres. Combien de fois t’ai-je vu parler avec un coéquipier pour l’aider, l’encourager,  le soutenir dans les moments difficiles !

C’est ça, le football : au-delà des schémas, des modules, des diagonales, du pressing et de la sortie de balle, il y a des personnes, et ce sont les personnes qui font la différence. Toi, cher Rino, pour moi et pour notre Milan, tu l’as fait. Pendant huit ans, à quelques jours près, je t’ai entraîné et je t’ai supporté. Avant les matches, on ne pouvait pas t’approcher : tu étais nerveux et grognard. C’était ta façon de te préparer et puisque moi aussi, lorsque je jouais, je me mettais dans le match longtemps à l’avance, je savais comme me comporter avec toi : une remarque de temps en temps pour te détendre, une blague, un petit tour hors des vestiaires.

Te souviens-tu lorsque nous étions en stage à Malte en janvier 2007 ? Kaladze t’avait rendu fou car il se moquait de toi le jour de ton anniversaire et les autres coéquipiers l’encourageaient. Moi, je faisais comme si de rien n’était mais je sais qu’avec toi, il ne fallait pas exagérer car sinon, comme on dit entre nous, « scatta l’ignoranza » (ndlr : « l’ignorance commence », littéralement). Et, en effet, un soir, tu es allé cherché Kaladze dans la salle de restaurant et je ne veux pas savoir ce qui s’est passé.

Toutefois, je sais ce qui s’est passé quelques mois plus tard. Ces jours-ci, à Malte, je vous fis la promesse de vous emmener en finale de Champions League. Vous m’aviez pris pour un fou. Nous sommes allés en finale et nous l’avons même gagnée. Et toi, Rino, tu es l’âme de ce Milan. Je te souhaite de l’être aussi sur le banc, tu le mérites. »

  • Ross o’nero

    La lettre d’ancelotti et la vidéo sont tops.
    Ça fait plaisir de voir tous ces champions.
    Et bon anniversaire à Gennaro da Milan !

  • Juno Milano

    Quel homme cet Ancelotti ???

  • azzizz marco

    Voila ce qui manque a Milan depuis les départs les ex dirigeants et nos sénateurs c’est l’esprit familiale les coutumes, j’espere que nos dirigeants actuels et joueurs comprendra ça FORZA MILAN

  • azzizz marco

    Joyeux anniversaire gagneur, la rage de vaincre, mes meilleurs voeux dans ta vie privée et avec ton Milan,

error: