La Supercoppa est rossonera !

milan_supercoppa

Buteurs : Chellini (18′) – Bonaventura (38′)

Séance de pénaltys :

Juventus : Marchisio, Mandzukic, Higuain, Khedira, Dybala

Milan : Lapadula, Bonaventura, Kucka, Suso, Pasalic

Heureuse fin d’année pour le Milan, qui a remporté ce soir sa septième Supercoupe d’Italie, cinq ans et demi après sa dernière victoire à Pékin, qui constituera le 29ème et dernier trophée de l’ère Berlusconi. Les hommes de Montella tiennent enfin ainsi leur revanche sur la Juventus, qui les avait privé de la Coupe d’Italie en mai dernier durant les prolongations.

Certes délocalisée au Qatar, cette rencontre n’en demeurait pas moins un match de gala, entre deux noms du football italien; ainsi, point de turnover des deux côtés, les deux techniciens ayant fait le choix de mettre leurs meilleurs éléments sur la pelouse du Bin Hammam Stadium de Doha.

Ainsi, côté rossonero, les habituels titulaires étaient ainsi du rendez-vous. On note cependant la troisième titularisation consécutive de Bertolacci, intronisé sur le couloir gauche, Bonaventura ayant été appelé à évoluer au sein du trio offensif, au sein duquel Bacca fit son retour. 

On retiendra pour l’essentiel de la première période des débats qui furent équilibrés, à défaut d’être de qualité. En effet, le rythme de cette rencontre s’est avéré décousu. Ce dernier fut en effet marqué par un premier temps fort de la Juventus, qui ouvra la marque à la 18ème minute de jeu grâce à une tête de Chiellini sur corner. En difficulté, les joueurs de Montella peinèrent à véritablement prendre place dans la surface de réparation bianconera.

Cependant, le Milan revint progressivement aux affaires, jusqu’à parvenir à l’égalisation peu avant la pause. Excellement servi par Suso depuis le côté droit, Bonaventura égalisa d’une tête imparable face à Buffon : cette bouffée d’air frais permit ensuite au Milan d’aborder différemment la suite de la rencontre.

En effet, les rossoneri abordèrent le second acte dans le costume du dominant : le Milan s’avéra résolument offensif, comme en témoignèrent les multiples ballons dangereux délivrés par Suso en début de seconde période. Romagnoli fut d’ailleurs proche d’inscrire le but du 2-1 si son ballon, négocié de la tête, n’était pas venu s’écraser sur la barre de l’illustre portier bianconero à la 57ème minute. Dans le même registre, Bacca s’est illustré par un certain nombre d’occasions manquées à la 62ème minute mais aussi et surtout à la 83ème minute, alors que Buffon fut largement battu… 

Néanmoins, force est de constater que le score n’a pas bougé après 45 minutes de jeu : direction les prolongations pour les deux formations, comme il y a sept mois à Rome. 

Le Milan domine essentiellement les trente minutes de cette prolongation. Cependant, cette domination face à une Juventus manifestement moins fraîche sur le plan physique s’avère stérile, et expose les rossoneri à un possible douloureux retour de batôn. Montella en profita alors pour réaliser deux changements à vocation offensive : entrée de Lapadula et d’Antonelli, en lieu et place de Bacca et d’Abate. 

L’ultime alerte bianconera de ces prolongations signée Dybala à la 116ème minute fut heureusement sans conséquences : les deux formations devront désormais se départager lors d’une cruelle séance de pénaltys.

Le tirage au sort désigne la Juventus comme premier tireur : Marchisio ne trembla pas. Côté milanais, Lapadula est le premier tireur de la soirée : le numéro 9 manqua cependant sa tentative, arrêtée par Buffon. Cependant, Manduzkic, second tireur bianconero, manqua son tir. Bonaventura ne se fit pas prier pour remettre les deux formations à égalité dans la foulée. Higuain et Khedira en firent de même, tout comme Kucka et Suso.

3-3.

Dybala se présenta pour le quatrième tir de la soirée côté turinois : l’attaquant argentin manqua cependant sa tentative, repoussée par Donnarumma ! La Supercoupe tient désormais aux pieds du numéro 80 milanais, Pasalic : le milieu croate ne trembla pas, convertissant avec brio sa tentative. Doha est rossonera ! 

Cette victoire vient ainsi récompenser le travail accompli par Montella et son groupe lors de cette première partie de saison, résolument positive. C’est donc avec le sentiment du devoir accompli que les milanais vont regagner leurs foyers pour ces fêtes de fin d’année…

  • vmax

    désoler d’être pointilleux mais dybala ne manque pas sa frappe c’est jean louis qui la sort. a titre d’exemple Simone zaza à loupé sa frappe.

  • azzizz marco

    merci bcp a tous les joueurs et Montéla, c’est une victoire avec la manière, depuis longtemps on a pas vu a ce niveau, je note l’équipe 8 sur 10
    Suso 8.5, Dunarumma, Bonventura, Abaté, Palleta, 8. Kucka, Bertolacci, Pasalic, Bacca, Desciglio, Locatelli, 7.5 et Lapadula 4

  • Antoine1899

    Quelqu’un a un lien de la vidéo où ils soulèvent la coupe ? Merci d’avance

  • El Ministro

    ça fait vraiment plaisir de goûter encore au titre aussi super coupe soit-il, félicitation à toute l’équipe staff inclus. Et comme si celà ne suffisait pas, cette même Rube est dans notre route pour la coupe d’Italie. forza Milan

  • lapadula kams9

    ce niang là on peut pas le vendre,..quart de final contre barca retour il a la balle de tuer l match on etait mené 2-0 face à face avec valdes c le poto qu’il choisit ,…

  • Ruddy Nsibu

    mention à Bertolacci ! Il retrouve petit à petit confiance.. Il va fermer des gueules on dirais lol.. Son repositionnement a permis à Bona de retrouver son poste d’avant! FORZA MILAN!!

    • Plombier Corera

      Oui merci de l avoir souligné il retrouve son niveau hier il a fait une bonne copie ce qu’on c’est qui ne ce reblesse pas car c’est sa qui fait freiné sa progression depuis son arrivé

      • Ruddy Nsibu

        Bein Niang va se bouffer les doigts s’il met pas d’ordre dans son niveau de jeux

  • Maestro

    Les larmes de Locatelli… :'( Magique !

  • Romagnoli1899

    On va pas se mentir, ce n’est pas le trophée le plus glorieux sur l’étagère du milan ac. Cependant ca fait du bien de renouer avec la victoire, surtout de cette manière face à l’une des meilleures équipes d’europe. Très encourageant.

    • Plombier Corera

      En effet mais très bon pour la confiance et actuellement on en a besoin pour la suite du championnat