L'AC Milan en français sur AC Milan – Zone.fr, communauté francophone sur le Milan AC

CasaMilan : émission spéciale italianité

Alors que la saison 2021-2022 se présente à l’horizon, l’équipe de CasaMilan s’est réunie non pas pour présenter le nouvel exercice – l’émission en question arrivera en temps voulu, rassurez-vous – mais pour enfin débattre de manière approfondie d’un sujet qui revient comme un fil rouge dans les différents numéros de notre radio : l’italianité.

A l’heure où le football se mondialise chaque jour un peu plus, la perte d’identité des clubs – et en l’occurrence du Milan – demeure un enjeu majeur de différenciation et d’identification aux couleurs de ceux-ci. L’un des points principaux de cette dynamique se retrouve avec la diminution drastique des nationaux chez ces clubs, phénomène particulièrement accentué au Milan où les joueurs italiens sont une infime minorité, à rebours de ce qui faisait historiquement sa force.

Pour développer ce sujet passionnant, trois parties ont été délimitées : le rapport des intervenants au concept d’italianité, les origines historiques de ce concept actuellement en voie de disparition et enfin sa disparition orchestrée dans le cadre d’un football et d’une société mondialisés.

Bonne écoute !

  • Mattl

    Merci pour l’émission. Par contre, il y a aussi le fait que les salaires des joueurs étrangers ne sont (presque) pas taxés par rapport aux joueurs italiens. Ils coutent donc moins aux clubs…

  • Nicolas Leroy

    J’aime tout particulièrement l’idée que chaque club d’un pays ai un noyaux dur de sa nationalité et si possible même formé au club.
    A ce jour je suis pour que Milan prenne les meilleurs options sur le marché peu importe la nationalité.
    Je veux revoir un grand Milan et voir du beau avant de voir uniquement des italiens. Sur la fin Berlusconi ou en avait pas mal et on était pourtant catastrophique (Antonini, antoneli, aquilani, montolivo, pazzini…).

    Parcontre oui je penses que Milan est le club italien qui a commis le plus d’erreurs avec ses jeunes et avec certaines opportunités : cutrone, locatelli, pessina, chiesa…
    Et la j’ai l’impression qu’on a comme une machine lancé qui ne voudra pas faire de place aux petits jeunes italiens… par exemple, pourquoi en amical on fait jouer krunic au lieu de pobega… ça nous permettrai de mieux le jauger

error: