Un conseil d’administration positif

casamilan_gt

Aujourd’hui se tenait à CasaMilan, le siège du club, le conseil d’administration pour approuver le bilan financier du premier semestre de l’année 2017-2018, soit la période de juillet à décembre 2017, le Milan ayant fait le choix d’aligner son exercice financier sur la saison sportive. Plusieurs éléments positifs sont à relever, en témoigne le communiqué officiel paru dans l’après-midi sur le site du club. Une publication inédite qui n’est sans doute pas anodine après les nombreuses supputations faites par les médias sur la santé financière du club.

En premier lieu, il est souligné que les revenus courants du Milan ont augmenté sur cette période par rapport à la même période du bilan précédent. Ainsi, ces revenus s’élèvent à 106,5 millions d’euros, contre 101,8M€, une légère augmentation liée à la participation de l’équipe à l’Europa League. De plus, l’EBITDA, soit le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (proche de l’Excédent Brut d’Exploitation utilisé dans la comptabilité française), de ce premier semestre atteint +31,5M€, contre un solde de -12,7M€ sur la même période lors de l’exercice précédent.

Toutefois, il faut noter que la campagne de recrutement de l’été 2017 a évidemment eu un impact négatif sur les comptes du club. En effet, l’amortissement sur les contrats des joueurs est passé de 21,6M€ l’année précédente à 41M€ cette saison. Pour la même raison, l’endettement financier est passé de 141,2M€ à juin 2017 à 165M€ pour la fin du premier semestre de l’exercice en cours. Les charges financières, quant à elles, ont augmenté de 7,3M€, passant cette année à 9,8M€, suite au prêt contracté auprès du fonds d’investissement Elliott. Enfin, le résultat financier global du premier semestre de l’exercice est -22,3M€, contre -39,4M€ à la fin de la même période lors de l’exercice précédent.

Ce communiqué a aussi permis à la direction lombarde d’annoncer avoir fourni le 26 janvier dernier un mandat à la banque américaine Merrill Lynch afin que cette dernière prenne en charge de manière exclusive les opérations quant au refinancement de la dette contractée par la société AC Milan et par Rossoneri Sport Investment – pour un total de 303M€ – avec le fonds d’investissement Elliott. Il y a quelques semaines, le nom de cette importante banque était sorti dans la presse comme l’allié de choix permettant au Milan de se débarrasser de son encombrante épée de Damoclès incarnée par ce ‘fonds vautour’.

Si l’octroi de ce mandat ne signifie pas que le refinancement est fait, le quotidien économique Il Sole 24 Ore relève que Merrill Lynch donnerait son accord d’ici fin mars pour refinancer les 123M€ que la société AC Milan doit à Elliott. En ce qui concerne les 180M€ à la charge de Rossoneri Sport Investment, et donc de Yonghong Li, la banque américaine souhaiterait trouver par la suite d’autres partenaires financiers pour mener à bien l’opération, l’objectif étant de boucler les deux situation pour cet été. Une fois cela fait, le Milan pourrait très vite gagner en sérénité du point de vue financier, pour le bonheur de l’aspect sportif.

  • Gabriel D. Galati

    Quand je lis des données comptables relatives au foot, je me dis qu’il faudrait que mon employeur soit un club de foot …

error: