Tiémoué Bakayoko, au coeur des interrogations

Mercredi 31 octobre 2018, match en retard pour le compte de la première journée, le Milan s’en sort sur le fil face au Genoa, inscrivant le but de la victoire à quelques secondes du coup de sifflet final. Dans un match que le Milan s’est rendu lui même difficile, le joueur prêté de Chelsea réunissait toutes les critiques et subissait les nombreux sifflets du public rossonero.

En effet, après des premiers mois catastrophiques, le joueur venait à nouveau de se « distinguer » par une erreur grossière entraînant l’égalisation du Genoa. Pourtant, alors que l’on pouvait penser que cette énième erreur allait signer le point de non retour entre le joueur les tifosi, cette erreur marque la la dernière contre performance du Français.

En progression depuis cette date là, Tiémoué est peu à peu devenu le meilleur élément d’un milieu décimé et commence à susciter certaines interrogations. Réfractaires à l’idée de lever l’option d’achat du joueur, certains tifosi commencent à remettre en question leur jugement et à l’idée ce conserver le joueur pour la saison prochaine. Nous allons donc tenter d’analyser la situation du joueur et apporter des éléments de réponse.

 

Un profil intéressant

 

Bien que recruté pour palier aux défaillances du limité Franck Kessié, le Français apporte un profil différent de l’Ivoirien. Là où l’Ivoirien présente une irrésistible envie d’aller vers l’avant, mélangeant souvent la percussion et la maladresse, Bakayoko se montre a son avantage un cran plus bas. S’il a déjà été utilisé comme « box to box » les années précédentes (notamment lors de son passage Monégasque), c’est bien en tant que milieu récupérateur qu’il excelle aujourd’hui.

Doté d’une technique assez frustre, il compense cela par une bonne lecture du jeu, par son physique imposant et par une très bonne capacité à récupérer des ballons. En effet, si les stats sont un art qu’il est difficile à analyser tant il faut user de nuance pour les étudier pertinemment, nous pouvons tout de même constater qu’il est le deuxième joueur de l’effectif a intercepter le plus de ballons, de même pour le nombre de tacles réalisés. Pour autant, malgré cette activité, il démontre avoir une certaine « propreté » dans ces gestes défensifs, effectuant en moyenne bien moins de fautes que ses coéquipiers du milieu de terrain.

 

 

Si l’on peut regretter la qualité du jeu proposé par le Milan en l’absence des blessés longue durée que sont Bonaventura et Biglia, on ne peut que concéder son apport défensif indéniable. Au cours des 9 matchs de championnat qu’il aura réalisé depuis ce fameux Milan – Genoa, le Milan n’aura concédé que six buts, avec une moyenne donc de 0.67 buts encaissés par match. Quand on sait que le Milan a pourtant sur cette moitié de saison, une moyenne de but concédé de un par match joués (ndlr: 20 concédés sur 19 matchs), les faits parlent d’eux mêmes.

Bakayoko nous offre donc une solidité appréciable, que l’on ne voyait pas, malgré les caractéristiques supposées de son compère du milieu, Franck Kessié. Il est même regrettable de ne pas le voir associé à un milieu plus talentueux et technique, car le milieu gagnerait en équilibre et pourrait avoir un joueur récupérateur qui permettrait à un distributeur de contribuer aux taches offensives. Arrivant à la fin de son prêt à l’issue de cette saison 2018/2019, nous allons désormais nous pencher sur sa situation et sur les différents arguments appuyant notre opinion.

 

Un profil pas en notre possession… mais une somme démesurée

 

C’est vrai, Bakayoko est satisfaisant, personne ne le niera et nous en avons fait l’éloge précédemment. C’est vrai, le profil du joueur est assez unique dans notre milieu tant nous connaissons les limites défensives de Biglia, de même que les limites globales de Kessié. Pour autant, la somme allouée à son prêt ferait fuir n’importe qui.

Avec les cinq millions déjà payés pour l’obtention de son prêt s’ajouteraientt 35M d’option d’achat. 40 Millions, c’est une somme plus que conséquente pour un joueur qui, au demeurant, n’a réalisé que deux mois convaincants sous nos couleurs. Dans la réalité financière du Milan, pour rappel en attente d’un recours au TAS suite aux sanctions prononcées par l’UEFA, cette somme est très élevée et viendrait peut être mettre un terme au mercato estival 2019 avant même qu’il n’ait commencé (surtout en y ajoutant l’option possible de Gonzalo Higuain).

Aussi nous pouvons nous poser deux questions directement liées à l’interrogation du rachat du joueur. Premièrement, pouvons nous, avec 35 Millions, avoir un joueur d’un niveau équivalant voir supérieur à Bakayoko ? Dans la rédaction, nous pensons que oui.

Certes, l’inflation des prix du marché est une donnée qui n’aide pas le club (qui l’a d’ailleurs subit en surpayant Kessie et Calhanoglu, flops indiscutables de cette mi-saison, pour près de 50 Millions), mais des opportunités existent. L’été dernier, un joueur aussi talentueux que le milieu Sarde Niccolo Barella était disponible pour cette somme là. D’autres joueurs de qualités ont également été sur le marché les mois précédents et présentent des qualités au moins équivalente à celles du Français,  voir plus importantes.

 

 

Deuxièmement, le Milan peut-il, et surtout doit-il, dépenser une forme somme d’argent, sur un joueur à vocation défensive, alors que le club montre les plus grandes difficultés dans la construction et la création du jeu ? Bien sur, l’aspect défensif est un travail indispensable dans tout collectif. Néanmoins, nous pensons qu’il serait préférable d’apporter, avant toute chose, de la créativité avec des footballeurs de talents car le Milan montre depuis des années être d’un ennui profond chaque fois qu’il entre sur la pelouse. Or, tout aussi utile qu’il est, nous ne pouvons pas attendre de Bakayoko qu’il améliore notre niveau technique, n’évoluant pas dans ce registre là.

Enfin, point non négligeable de la réflexion, le salaire du joueur. En effet, Bakayoko touche actuellement 3.5M net annuels au Milan, ce qui constitue déjà le troisième (!) salaire du club, ex-aequo avec Biglia et notre capitaine Romagnoli. Problème, Bakayoko perçoit également entre 1.5 et 2M net annuel de la part de Chelsea, part qui sera alors à la charge du Milan en cas de levée de l’option d’achat. Par conséquent, ce salaire de 5.5M net annuels ferait de lui le deuxième joueur le mieux payé du club, derrière Higuain.

En dépit de l’apport du joueur sur le terrain, ce niveau de rémunération n’entre absolument pas en adéquation, ni avec son rendement, et encore moins avec la masse salariale déjà énorme du club (qui amputera davantage les finances limitées du club). Ainsi, il paraît impossible et démesuré de voir un tel salaire se rajouter à nos dépenses et des négociations semblent indispensables, si le club entreprend la logique de le racheter.

 

Gare à la culture de l’instant !

 

Adil Rami, Cristian Zapata, Vincenzo Montella, Gennaro Gattuso. Qu’ont en commun tout ces joueurs/entraîneurs passés par le Milan ? Ils ont été rachetés et/ou prolongés après une brève période de réussite. Qu’ont t’ils également en commun ? Il ont tous été, très vite après leurs récompenses, critiqués au point de regretter la direction et le choix pris par le club.

Bien sur, nous ne souhaitons nullement voir la même chose se produire en ce qui concerne Bakayoko, mais la nuance et la prudence nous paraissent être de mise dans cette vague de culture de l’instant, réduisant toute analyse pertinente à néant. Nous nous rappelons pas plus tard que l’an dernier, les réserves apportées par la rédaction d’ACM-Z au sujet de la prolongation de contrat offerte à Gattuso. Nous sommes forcés de constater que les contestations autour de notre ex joueur donnent du crédit aux craintes que nous avions. L’année précédente déjà, nous émettions les mêmes réserves autour de Montella, pourtant prolongé puis viré quelques mois après.

Concernant les joueurs, nous nous souvenons que trop bien des cas Rami & Zapata (bien que ce dernier soit actuellement performant). Arrivés dans une situation délicate, marquée par la pauvreté infâme de nos centraux (Mexes, Bonera entre autres), ces deux joueurs avaient plus ou moins convaincus le club de les racheter. Résultat des courses ? Rami, après ces six mois, avait effectué une seconde saison tout à fait ignoble, entraînant du même coup son départ du club.

 

Tiémoué-Bakayoko

 

Quant à Zapata, les recrutements respectifs de Musacchio, Caldara et Romagnoli lui ont fait regagner une place logique dans la hiérarchie des centraux, bien que de nombreux cheveux aient été arraché par ces prestations passées. Nous aurions également pu vous rappeler la situation de Taarabt, tout juste potable au cours de la saison 2013/2014 et dont de nombreux tifosi souhaitaient le rachat. La suite de la carrière du Marocain parle d’elle même.

L’idée de cette argumentation n’est ici pas de souhaiter un échec de Bakayoko, mais de rappeler que la prudence est de rigueur, qui plus est vu les considérations financières du club. Si nous saluons unanimement ses prestations au cours des deux derniers mois, nous souhaitions tout de même rappeler qu’il ne s’agit la que de deux mois sur une saison entière et sur une carrière faite de haut et de bas. Le joueur nous ayant habitué à être irrégulier lors de son passage monégasque, puis carrément critiqué (et critiquable) avec son expérience londonienne, nous attendons plus que deux simples mois pour pouvoir changer d’avis, d’autant qu’il a aussi montré être catastrophique sous nos couleurs durant les mois de Septembre et Octobre. Prudence donc !

 

Le racheter ? Pourquoi pas, mais sous certaines conditions.

 

Si le joueur maintient un tel niveau de performance et garde la même régularité sur la totalité de la phase retour, la réflexion commencera sans doute à émerger. Toutefois, si ce scénario arrive, nous estimons que cela nécessite des conditions indispensables pour que ce transfert puisse être jugé pertinent.

En premier lieu, déjà évoqué précédemment, la considération financière est essentielle. Au prix de son option d’achat, le club ferait à nos yeux une bêtise en ne négociant pas avec le club londonien. Il nous paraît indispensable de négocier le prix avec Chelsea, d’autant plus que ces derniers semblent ne pas du tout compter sur l’ex joueur de la principauté.

Les tractations avec le club Anglais ayant été fréquentes par le passé (Essien, Torres, Van Ginkel, Bakayoko et peut être prochainement Fabregas, ont fait l’objet d’échanges entre les deux clubs), il paraît judicieux d’espérer voir le Milan reproduire ces échanges afin de baisser le prix d’achat et de le rendre à la juste hauteur du niveau du joueur et des possibilités financières du club.

Suite à cela, il apparaît comme obligatoire de négocier le salaire du joueur et de ne pas payer davantage de salaire à Tiémoué (3.5M net annuel étant déjà une sacré dépense pour ce club) et que ce dernier puisse « se passer » de la part supplémentaire qu’il récupère de Chelsea chaque mois.

 

 

Bien que nous ayons un doute sur la faisabilité de ces tractations, si celles-ci s’avèrent être fructueuses, il faudra également régler la problématique du terrain. Dans le Milan actuel, le milieu est le symbole du chantier tant les rénovations prennent du retard et que le problème demeure important.

Avec l’effectif actuel, deux milieux (dont un dès cet hiver) semblent essentiels pour permettre au club d’avoir des joueurs en accord avec les objectifs du club. Or, avec deux recrues, le rachat éventuel de Bakayoko et la présence de Calhanoglu, Kessie, Biglia et Paqueta, cela porterait à sept le nombre de milieux, soit un de trop. Dès lors une vente nous apparaît comme indispensable.

Au vue des caractéristiques de chacun et du rendement, Franck Kessie semble être le joueur désigné. Mais il sera difficile de vendre un joueur sur lequel nous avons misé 28 Millions (que l’on payera lors de l’été 2019) et de réaliser une plus value, qui plus est au vu des prestations actuelles de l’Ivoirien. En outre, malgré toutes les carences du joueur, il reste jeune et perfectible. A partir du moment où le club a misé sur cet élément (à tort ou à raison, la n’est pas la question), ne serait ce t-il pas idiot de prendre un deuxième élément dans un registre similaire ?

Chacun se fera son opinion sur la question mais de notre coté, il paraît clair que l’arrivée de Bakayoko, outre donc les considérations financières, ne pourra passer que par une vente conséquente de Kessie car nous ne voyons pas comment le Milan pourrait redevenir « grand » avec deux joueurs de ce profil dans cet effectif.

Quoi qu’il en soit, seule cette phase retour et les premiers mois de 2019 pourront répondre, dans un sens comme dans l’autre, à nos interrogations.

  • Susoo

    C une très bonne affaire je pense il est très talentueux

  • Delenikas

    Bon joueur mais ça ne se fera pas malheureusement son club demande 40 million pour le laisser partir et le joueur voudrais toucher le même salaire qu’il a actuellement ces à dire 10 million d’euro

  • ACMilan

    Je dis que c’est une mauvaise si rino il reste parce que rino il sais pas comment faire progresser un joueur mais si wenger ou conte viens c’est une bonne affaire

  • TechiG

    Ça en dit rien sur le Milan actuel c’est juste qu’il serait mieux payer à Monaco que chez nous

  • SEEDORF44

    Bon joueur mais il doit se relancer donc pourquoi pas chez nous mais après à ton vraiment besoin d’un joueur avec ce type de profil ? Pas sûr. En tout cas j’en fais pas une priorité pour ma part.

    • TechiG

      On a vraiment besoin d’un ailier gauche du coup je dis oui sans hésité

      • Chris

        Tt a fait !

        • paul roberto

          Absolument, il a même occupé tout le flanc en 3-4-3 avec la Belgique. Il a un gros volume de jeu et une technique au dessus de la moyenne.
          Il peut vraiment être une excellente recrue s’il retrouve sa concentration

  • paul roberto

    Bonne chose, cela fait des années qu’on parle de faire venir fabregas, mais ce gars a tjs rejeté les avances, l’herbe étant tjs plsu verte ailleurs…
    Ce gars se fiche du Milan, bon vent !

  • Chris

    Il faut le garder ! Et vendre Kessie !

  • Guy Mpwate

    Puis en deuxième division en septembre

  • Shevchenko_7

    Il a préféré les finances aux sportifs

  • Baba Djiby Basse

    Il faut attendre la fin de la saison. S’il est toujours bon alors on pourrait le prendre. On pourrait negocier pour 20-25M.

  • puisque Gattuzero est confirmé dans son poste, donc nos dirigeants devront acheter 3 ou 4 dont 2 au milieux grands joueurs technique et expérimentes au moins pour diriger le groupe tactiquement et technique, sur la pelouse.

  • Juno Milano

    40 millions c’est rien s’il garde sa forme, l’encadrer avec Fabregas et Paquetá ferait du bien

    • Shevchenko_7

      40, c’est énorme pour les finances du Milan. Et à ce prix là, il faut voir si on peut pas trouver mieux. Ce qui est tout à fait possible

      • Juno Milano

        Parallèlement à moi, s’il rassure le milieu défensivement, et garde sa forme, je n’aurais aucun avec les 40 millions, si nous pouvions acheter Fabregas aussi. La construction d’une équipe passe d’abord par l’investissement pourvu qu’on a investi presque la même somme pour ce Frank K

        • Shevchenko_7

          Frank Kessié, c’est 29M et il n’a pas un aussi gros salaire.
          Bakayoko, c’est 40 + 5,5 net par mois (3ème plus gros salaire…). C’est trop par rapport à ce qu’il apporte. Au même prix, on peut trouver des joueurs plus forts encore.
          Et puis, comme dit très bien l’article, est ce que ça vaut la peine de prendre le risque de débourser une telle somme sachant qu’il n’y a aucune certitude qu’il continuera à performer la saison prochaine ?

          • Chris

            Kessie ça fait 2ans qu’on la et il ne performe que dalle ! Dc à l’heure qui l’est, veut mieux regarder les stats présentes ! Tjrs à dire qu il faut attendre l’an prochain ! Le mec il est bon en ce moment dc tant mieux! Mais non faut garder le nullissime Kessie ! Dc p.e qu il sera bon l’an prochain, p.e pas, ts les joueurs on peut pas savoir ! Mbappe sera p.e nul la saison prochaine !

          • Shevchenko_7

            J’ai même pas dit qu’il fallait garder Kessié aussi. Je le remplace sans soucis par Barella.
            Oui Bakayoko est bon en ce moment, mais il faut négocier le prix. Et aussi son salaire.

          • Chris

            La ok! Tt a fait d’accord avec toi !

      • vendre Biglia et Montolivo c’est des vieux, et laxalt

    • Di Mattia Roberto

      40 millions +5,5 millions de salaire c’est trop pour un joueur moyen

  • rmd94

    Si bakayoko réalise les mêmes prestations toute la saison, ça serait bien d’essayer un échange Bakayoko-kessie puis avec Biglia et un autre milieu technique, on aura un bon milieu.

  • claude

    J’ai quand même l’intuition que la volonté non avouée de la rédaction,c’est qu’il ne soit pas racheté. Et qu’est-ce qui leur faire penser qu’il n’arrivera pas les mêmes misères au « talentueux » Barella?Comme je l’ai souligné lors de mon précédent post,tous les joueurs qu’on dit avoir du potentiel,j’en ai la certitude,se casseront la figure dans ce groupe aux ordres de Gattuso. La seule chose qui peut compenser les lacunes de notre coach,c’est l’achat des joueurs exceptionnels, qui vont outrepasser sa vision archaïque du jeu.Or, nous n’en avons pas la possibilité.Les spéculations autour de Bakayoko qui joue très bien en ce moment,me semblent sans interet. Faut travailler sur la succession de Gattuso en priorité,malgré la dernière victoire.Sinon,dans quelques semaines,on sera ici à dénigrer les Barella,Paredes,Paqueta et autres..

    • bien dit au sujet la succession de Gattuso en priorité, j’appuis ton avis mais je crois il vient d’être confirmé dans son poste

    • Joffrey Calligaro

      Marcelo Gallardo de River Plate…ça c’est un tacticien !

    • Thomas Crn

      La volonté de la rédaction est d’émettre un avis lucide et mesuré, refusant à s’emballer pour ces deux mois et donnant rendez vous (avec les meilleurs éléments de réflexion possible) pour réflechir sur son cas, dans l’hypothèse où il maintient ce niveau de perf.

  • Antoine1899

    Franchement j’pense qu’il faudrait vendre Kessie si jamais une offre de 20M venait pck certes on est perdant dans l’histoire mais si ça permet d’acheter Bakayoko pk pas, après ça dépendra aussi des performances de Hakan Kessie et Biglia et des nouvelles recrues au milieu

  • Susoo

    Je pense qu’il faudrait vraiment faire le nécessaire pour le conserver quand il est a son niveau il ramène clairement un gros plus a notre millieu contrairement a a Kessié

error: