Solbiate Arno, résidence d’été des Rossoneri

Solbiate Arno VA

Lorsqu’ils ne jouent pas à San Siro ou dans les plus grands stades d’Italie durant la saison régulière, les Rossoneri se préparent à Milanello et font leurs premiers pas de reprise estivale sur la pelouse du stade Felice Chinetti, à Solbiate Arno. Nous avons été prendre la température sur place.

Dans ce stade champêtre d’à peine 5 000 places, à une heure de train de Milan mais à seulement quelques minutes en car de Milanello pour les joueurs et le staff, les Rossoneri ont disputé deux rencontres amicales face à des adversaires très largement à leur portée. Vendredi 10 juillet, Milan aborde son tout premier match de l’exercice 2015-16 face à une modeste équipe, Alcione.

Solbiate Arno VA 3

À l’extérieur du stade, une poignée de Carabinieri assurent l’encadrement, bien loin des imposants détachements habituels qui accompagnent les rencontres de Serie A. Un stand officiel du club est présent sur le parking pour proposer les traditionnels maillots, écharpes et fanions, ainsi que des t-shirts à l’effigie d’une Marylin Monroe faite supportrice du Milan. Après le passage à la billetterie improvisée à l’entrée, le stade ouvre ses portes dans une ambiance plus proche des rencontres du dimanche matin que du monde professionnel.

La plupart des joueurs sont présents, arborant un bronzage estival. Car si en France nous sommes désarçonnés par la canicule, ces températures extrêmes sont courantes pour la saison en Lombardie. Tous les Rossoneri ne sont cependant pas en tenue. La majorité des cadres, rentrés de vacances depuis la veille, font simplement acte de présence et affolent les supporters les plus fervents, lorsqu’ils apparaissent derrière le grillage qui borde le terrain. Avec cette proximité, on peut distinguer clairement le soin irréprochable de la coiffure d’Ignazio Abate ou le tatouage massif de José Mauri sur la cuisse droite.

Solbiate Arno VA 2

Dans les gradins, le placement est laissé à l’appréciation des spectateurs, à l’exception de la tribune centrale réservée aux invités du club rossonero et à la presse. Cependant, comme dans le reste du stade, de nombreux sièges restent inoccupés. Le public déserte ces rencontres sans enjeu et sans spectacle. La majorité des témoins du match sont des familles avec enfants. Ces derniers sont constamment collés au grillage dans l’espoir d’obtenir des autographes sur les maillots qu’ils ont apporté et qu’ils jettent de l’autre côté de la clôture, lorsqu’un des joueurs accepte de se soumettre à l’exercice de sa célébrité. Hachim Mastour, Ignazio Abate et Christian Abbiati s’y prêtent longuement.

Pas de célébrités en tribunes; Adriano Galliani ne sera pas présent pour ce tout premier match amical de l’été face à Alcione. Les supporters essaient désespérément d’attirer l’attention du nouvel entraîneur Sinisa Mihajlovic lorsque celui-ci passe devant eux, mais le technicien a sans doute d’autres préoccupations pour sa première apparition sur le banc du Milan.

Solbiate Arno VA 4

Surtout que son équipe ne débute pas le match dans les meilleures conditions, alors que les Rossoneri encaissent un but dans les premières minutes, sur une contre-attaque dans le dos d’un Cristian Zaccardo trop lent pour rattraper son vis-à-vis. Le tonnerre d’applaudissements qui se lève des tribunes révèle qu’une bonne partie du public est présent pour soutenir Alcione.

À l’issue de la première mi-temps, Milan a repris l’avantage 3-1 mais le constat est manifeste : l’équipe est encore loin d’être prête. Malgré les belles prestations de Michelangelo Albertazzi en défense centrale et surtout de Nigel De Jong, un homme parmi des enfants, plein de sérénité ostensible, le reste du groupe est encore loin de briller.

Solbiate Arno VA 5

La quasi-totalité de l’équipe est remaniée pour la seconde période. Antonio Nocerino, sans conteste le joueur le plus populaire parmi les jeunes supporters, remplace parfaitement De Jong dans son rôle d’organisateur devant la défense. Le jeu s’accélère, les entrées de Suso et M’Baye Niang apportent beaucoup plus de percussion en attaque. Ce dernier s’illustre d’ailleurs avec un doublé.

Comme en première mi-temps, Milan a le pied sur le ballon et se contente de faire tourner en cherchant des solutions. Si les Rossoneri n’ont pas tenté de frappes lointaines en début de rencontre, peut être sur les consignes de l’entraîneur, ils ne se privent pas sur la fin et la barre transversale vibre plusieurs fois.

Solbiate Arno VA 6

Au coup de sifflet final, les joueurs se dirigent sans attendre vers le modeste vestiaire local. Mihajlovic se prête au jeu de l’interview de fin de match. Quelques Rossoneri iront signer des autographes à la sortie du vestiaire, avant de monter dans le car direction Milanello.

Présentant un visage très jeune du fait de l’absence de la majorité des cadres sur le terrain, ce Milan n’a pas encore montré l’aspect séduisant qu’on attend de lui sous l’impulsion du nouveau Mister, mais le travail de préparation est encore loin d’être terminé. Depuis le déroulement de ce match, quelques joueurs ont quitté les rangs, sous forme de prêt ou définitivement, à l’instar d’El Shaarawy ou encore Gabriel. D’autres arriveront encore. Il faudra attendre la reprise du championnat pour savoir ce que vaut vraiment ce collectif plein de promesses, et surtout porteur de l’espoir de voir renaître le grand Milan.

  • Forza Milan à vie! !

    Chapeau à l’artiste pour l’article. Tout y est. Forza Milan à vie! !

error: