Primavera: Le Milan fait du surplace

11050156_823424357727867_7359324536782849849_n

La Primavera inquiète en cette année 2015. Auteur d’une demi saison brillante, les hommes de Brocchi n’avancent plus depuis quatre rencontres (deux défaites et deux nuls) et se devaient de réagir à domicile contre l’Udinese, l’une des équipes en forme de la compétition. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est raté…

 

AC Milan 0-1 Udinese

 

10801540_823424894394480_3555767547909636513_n

 

Le onze Rossonero: Aiolfi;  Calabria, De Santis, Rondanini, Derosa;  Mastalli (cap), Modic, Gamarra (Cutrone 71′);  Vassallo, Fabbro (Vido 62′), Di Molfetta (Felicioli 54′). (4-3-3)

 

Pour ce match, plusieurs changements notables furent apportés par rapport à la rencontre de ce weekend. Tout d’abord, Christian Brocchi change les latéraux puisque Davide Calabria, remis de son périple avec les U19, retrouve sa place de titulaire au détriment de Turano. Plus surprenant, le coach décide de laisser Felicioli sur le banc et donne une chance à Derosa.

Dans l’entre jeu, le capitaine Mastalli profite de l’absence de match avec l’équipe première pour retrouver le brassard de capitaine de l’équipe réserve.

Enfin, Christian Brocchi se prive de manière surprenante de Luca Vido et Patrick Cutrone au coup d’envoi, préférant notamment titulariser Michael Fabbro.

La première période fut malheureusement conforme à ce que l’on voit de nos U19 depuis deux mois. Improductif et maladroit en attaque, fébriles en défense. Si les débats sont équilibrés au cours de ces quarante cinq premières minutes, le Milan ne parviendra pas à régler ce soucis d’efficacité en ne concrétisant pas les grosses occasions qu’ils se sont procurés.

La première occasion de Gamarra de la tête (6′) entraînera par la suite une flopée d’occasions pour le Milan, toutes manquées (Di Molfetta 19′; Vassallo 26′ et 28′, Fabbro 33′).

Et comme souvent, l’Udinese parviendra à inverser la tendance en obligeant d’abord De Santis à intervenir (35′) suite à une erreur de nos jeunes joueurs….avant de concéder l’ouverture du score sur corner peu avant la mi temps.

La seconde période fut à sens unique mais malheureusement, le Milan conserver cette inefficacité chronique. En effet, malgré les changements offensifs et les entrées de joueurs que l’on pensait voir au coup d’envoi, le score ne bougera plus.

Si le score en reste la, l’Udinese le doit en (très) grande partie à son prodigieux gardien, Meret (classe 97) véritable muraille sur sa ligne. Auteur tout d’abord d’un superbe arrêt sur Vassallo à la 64′, il va briller en parant le penalty de Luca Vido a la 73′, puis en réaliser deux parades impeccables (83′ et 88′) qui permettront aux joueurs d’Udine de repartir de Milan avec trois points.

Au classement, le Milan dit définitivement adieu à la première place et devrait se réveiller pour s’assurer au plus vite de la seconde place. Si le Milan possède encore 10 points d’avance sur l’Atalanta et sur son adversaire du jour, les deux matchs en moins des Nerazzurri font que cette seconde place est encore loin d’être acquise. Heureusement, la réception de la lanterne rouge dans dix jours permettra peut être à nos jeunes de repartir de l’avant et de retrouver une confiance disparue de manière totalement incompréhensible. En outre, le déplacement à Perugia plus la réception de Sassuolo (respectivement 10° et 8°) devraient permettre à nos Milanais de s’assurer la seconde place, d’autant que l’Atalanta devra se déplacer au Hellas et recevoir l’Udinese.

Néanmoins, pour s’assurer cette seconde place, il faudra retrouver la confiance et un certain sérieux car nos jeunes semblent totalement déjouer. En outre, il serait également pertinent que Christian Brocchi solidifie un peu sa tactique qui permet au Milan de bien jouer mais qui semble connu des équipes adverses; des équipes qui restent repliés en défense et utilisent désormais le contre à chacune de nos rencontres.

 

Les plus:

 

11044993_820415574695412_7115609285587655798_n

 

Davide Calabria – ci dessus – : On attendait de voir comment le terzino allait se remettre de la déception de la non qualification des U19 Azzurri. On peut être rassurer de voir que si l’équipe faiblit, lui conserve un (très) bon niveau. Un leader sur le terrain

 

Les moins:

 

Christian Brocchi: Sa saison n’est pas à remettre en question, mais son module de jeu semble connu et plus prévisible pour nos adversaires. Par conséquent, si nous parvenions a mettre bon nombre de buts lors de la phase aller, nos adversaires nous attendent en défense et réduisent les espaces en utilisant ensuite les contres comme arme fatale. En outre, les choix du coach peuvent s’avérer curieux. La présence de Derosa, Gamarra, Rondanini et Fabbro combinés aux absences respectivement de Felicioli, Locatelli, Bordi et Cutrone (ou Vido) peuvent questionner. Et force est de constater que ce ne fut pas payant

L’efficacité: 62 buts au compteur lors de la 18 journée, soit une moyenne quasiment équivalente a 3.5 buts par match. Le Milan n’en a en revanche inscrit que 4 lors des 4 journées qui ont suivit (dont deux sur coup de pied arrêté). L’animation offensive est en berne et la seule explication du regroupement de la défense ne peut justifier cela. Le jeune Patrick Cutrone semble connaître un coup de moins bien (mais peut on lui en vouloir à son âge ?) et Luca Vido continue d’avoir des soucis physiques qui l’empêche de jouer à 100%. Plus inquiétant, le niveau du vice capitaine Davide Di Molfetta chute et son rendement peut poser question quand à sa titularisation dans les rencontres à venir. Seul Andrea Vassallo tient son rang depuis deux rencontres.

error: