Primavera : futur ou illusion ?

CALCIO

Longtemps laissée à l’abandon par les dirigeants milanais, la primavera est aujourd’hui la pierre angulaire d’un édifice nommé «reconstruction de l’équipe ». Dans un monde où les transferts se font à grands coups de sommes indécentes la solution interne paraît la plus raisonnable afin d’obtenir des joueurs talentueux à bas prix.

 

Si les transferts de mineurs soulèvent une lourde question d’un point de vue éthique, toujours est-il qu’aujourd’hui cela est légal, la formation quant à elle, a prouvé grâce au Barça qu’elle était encore une technique efficace. Galliani et Galli en tête, le Milan investit désormais massivement dans son équipe de jeunes et promet monts et merveilles aux supporters qui sauront patienter jusqu’à l’éclosion de ces potentielles futures pépites. Toutefois après un très bel exercice 2009-2010 conclu par une victoire en Coppa et un quart de finale en play-off, la saison 2010-2011 est bien plus compliqué. Distancé en championnat l’équipe se bat toujours pour une place en play-off, la Coppa n’est plus qu’un souvenir après une élimination en demi-finale face à la Fiorentina et elle sort tout juste d’un Torneo Di Viareggio lamentable.

Alors la primavera milanaise doit-elle continuer d’entretenir les espoirs de tout un peuple ou est-ce là une façon qu’on nos dirigeants de détourner notre attention des vrais problèmes de l’équipe d’Allegri ?

Pour une équipe censée fournir des talents à l’équipe A le moins que l’on puisse dire c’est que cela a été un échec l’été dernier. Pourtant tout juste sorti d’un exercice 2009/2010 plus qu’honorable la primavera n’a pas fait parti des objectifs d’Allegri et de ses supérieurs qui ont préféré s’adresser à des joueurs ayant déjà un vécu professionnel. Avec une défense à renouveler, on se dit qu’Albertazzi aura désormais droit à quelques apparitions, pourtant il ne se voit proposer qu’un prêt en Série B. Ayant probablement peur de se perdre il préfère rester une saison de plus à la maison en sachant qu’il ne quittera pas la primavera.

Pendant ce temps arrive Mario Yepes pour remplacer numériquement Favalli et un jeune espoir de la Série A, Sokratis Papastathopoulos. Donnarumma, gardien et jeune phénomène, se voit prêter à Piacenza, plutôt que de se voir confier le poste de numero trois et continuer d’apprendre au sein d’une structure qu’l connaît. À ce jour il n’a toujours pas joué la moindre minute avec le Piacenza. Concernant Sokratis, la gestion de ce dossier fut plutôt étonnante, jeune grec évoluant au Genoa nos dirigeants jettent leur dévolu sur lui et vont jusqu’à céder les co-propriétés de Zigoni, Strasser et Oduamadi, trois des meilleurs jeunes de la saison, rien que ça.

Schenetti qui faisait les beaux jours de cette équipe ne sera pas non plus conserver mais envoyer en prêt à Lucchese et le capitaine et défenseur, Romagnoli, sera lui prêté à Foggia. Dans l’ensemble vous l’aurez compris la primavera n’a pas été prise en compte pour le renouvellement de l’équipe A, mais après seulement un an de véritables efforts était-ce vraiment une erreur ?

Un été donc agité, beaucoup de mouvements mais dans l’ensemble l’équipe semble plus que suffisamment armée pour lutter avec n’importe qui. Albertazzi a donc choisi de rester au Milan et par la force des choses en Primavera, De Vito va continuer de progresser après quelques jolies apparitions avec l’équipe A, Verdi devrait confirmer tout son potentiel sans trop de mal et surtout travailler son physique,

Calvano sera lui sans aucun doute l’un des prochains si ce n’est le prochain à monter en équipe A tant il impressionne, puissant et déjà prêt physiquement, sa technique, son sens tactique et sa vision du jeu font de lui un joueur qu’il faudra à tout prix conserver, l’Atalanta peut le regretter. En attaque Beretta est déjà tenu en haute estime par Allegri, Ganz sera pour sa part en concurrence avec lui pour le rôle de buteur de l’équipe.

Côté arrivée on note également l’acquisition de Rodrigo Ely, un défenseur central brésilien considéré comme l’un des plus grands espoir mondiaux à son poste, Luca Santonicito un milieu de terrain formé à l’Inter, pur gaucher de son état, également capable de jouer en terzino qui sort d’une expérience réussie à l’étranger (Celtic), mais aussi le retour au bercail de Fossati, un milieu de terrain italien parmi les plus prometteurs.

L’histoire aurait pu être belle mais il devient vite évident que cette équipe connaît de gros manque. Très vite on s’aperçoit que les problèmes défensifs sont de retour malgré des individualités impressionnantes, c’est tout un système qui semble devoir être remis en cause. De plus cette année Donnarumma n’est plus là pour sauver les meubles, pire encore Di Fabio qui a la préférence de Stroppa est catastrophique. La perte de Strasser est également très dommageable, le sierra-léonais était le patron dans l’entrejeu et récupérait un nombre impressionnant de ballons. Enfin en attaque rien n’est plus pareil suite au départ de Zigoni qui non content d’être le point d’appui de toute l’équipe était également un finisseur hors pair. Beretta enchaîne les blessures pour la seconde saison consécutive et si Ganz est bien le buteur attendu il ne peut en aucun cas être le pivot nécessaire à l’équipe. D’une manière générale cette équipe souffre d’un gros problème dans la finition et est fébrile défensivement. Pour ne pas sombrer dans le pessimisme notons toutefois l’excellente acclimatation du milieu de terrain/ailier gauche Carmona venu tout droit du FC Barcelone à paramètre zéro.

Lui même pur produit du centre de formation lombard il connaît donc parfaitement la maison rossonera et pourtant il ne semble absolument pas conscient du rôle qu’il doit y jouer. Lui, c’est Giovanni Stroppa. Au delà de son métier d’entraîneur il devrait être un éducateur, sa mission étant tout de même de porter le plus de joueurs en équipe première. Rien dans ses actes ne laisse transparaître une quelconque conscience de ce fait. Sa gestion de l’effectif est souvent peu compréhensible et c’est ainsi que Merkel notamment, s’est souvent retrouvé presque mis à l’écart alors que dans le même temps il était convoqué aux entraînements de l’équipe A et entretenait de bonnes relations avec Allegri qui comptait sur lui dans un avenir proche. Aujourd’hui un autre joueur connaît pareille mésaventure et ce n’est personne d’autre que Fossati. Celui en qui beaucoup voit le milieu de terrain italien le plus talentueux de sa génération et qui confirme à chacune de ses apparitions, est très souvent mis sur le banc, quand il n’y passe pas le match tout entier. Stroppa n’est pas non plus un coach hors norme loin de là, au mieux un fervent défenseur de la rigueur tactique bien que ses propres systèmes et consignes soient obscures aux yeux même de ses joueurs.

Grande est la mémoire de celui qui se souvient du dernier match qu’il a renversé grâce à un changement approprié dans le bon timing. Frileux il n’hésite pas à sortir un attaquant pour un défenseur même en cas de but à remonter préférant avant tout ne pas prendre le risque d’en encaisser un second. Pour finir c’est quelqu’un de très entêté à qui il a fallu plus de six mois et un nombre incalculable d’erreurs pour se décider à changer de gardien numéro un, Di Fabio ne méritant même pas sa présence dans une primavera de ce standing. À sa décharge il est vrai qu’un effectif de Primavera change très souvent en profondeur et qu’il ne peut donc pas travailler dans la durée, mais c’est le même problème pour l’ensemble des coachs de ces équipes et c’est loin de justifier de tels problèmes après de tels investissements.

Si Milan veut vraiment se doter d’une grande primavera alors il lui faut un coach adapté à la situation.

Cette primavera devra être jugée sur la durée, la formation n’étant pas quelque chose que l’on peut improviser et qui demande énormément de temps (cela se compte en années) et d’investissements. Dans ce sens au delà des joueurs, il est primordial de s’assurer de leur entourage et si à leur âge la formation tactique doit être une part importante du travail à effectuer il serait bon de confier ce travail à des personnes avant tout qualifiés dans les relations humaines. Plus que des dirigeants et des supérieurs, une relation presque « familiale » devrait venir se greffer autour de chaque protagoniste de cette équipe afin de lui faire intégrer les valeurs du club, de lui inculquer une éducation appropriée pour son comportement sur et en dehors du terrain – même si un gros travail devra avoir été fait dès son plus jeune âge – et de s’assurer qu’il puisse toujours avoir une oreille à son écoute, le dialogue étant primordial pour le développement.

Au final cette primavera ne ressemble pas à un leurre de nos dirigeants, elle regorge effectivement de jeunes joueurs à très fort potentiel et si elle n’est pas l’équipe qui nous fera reconquérir un titre qui nous fuit depuis 1965 dans ce secteur, elle est très certainement celle qui permettra à l’équipe première de relever la tête et d’être à nouveau fier de sa jeunesse. De Albertazzi qui doit désormais découvrir le haut niveau, à Fossati qui devra faire preuve de patience et de beaucoup de talent pour ne pas être le grand oublié, en passant par Calvano, Verdi, Ganz, Beretta et bien d’autres cette équipe n’a probablement pas le potentiel pour prétendre à la victoire finale en championnat mais cela tient avant tout à un problème de cohésion plus qu’à une faiblesse d’effectif.

Et avec un peu plus de dix millions d’euros dépensés dans ce secteur en deux saisons, Galliani peut se justifier de toute hypocrisie. Pour les joueurs qui arriveront à tirer leur épingle du jeu et à convaincre Allegri qu’ils ont le niveau pour monter en équipe A, un avenir doré est tout tracé, une voie déjà entrouverte par le jeune Merkel et qui ne semble pas prête de se refermer… à moins qu’il soit envoyé en prêt.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *