Napoli 2-1 Milan

Napoli's Italian defender Christian Maggio (L) fights for the ball with Milan's Italian defender Alessio Romagnoli during the Italian Serie A football match SSC Napoli vs AC Milan on November 18, 2017 at the San Paolo Stadium in Naples. / AFP PHOTO / CARLO HERMANN

Buteurs : Insigne (33′), Zielinski (72′) – Romagnoli (90+1′)

Pour leur retour à la compétition, Montella et ses hommes ont ce soir concédé leur sixième défaite de la saison (en treize rencontres) à l’occasion d’un déplacement face au Napoli, où le Milan n’a pu faire déjouer les pronostics en sa faveur. Éprouvant toujours autant de difficultés à développer un jeu consistant sur le plan collectif, le Milan n’a pas eu les moyens d’espérer mieux ce soir face à l’actuel leader du championnat.

Pour cette partie, Montella avait décidé de faire confiance à un 3-5-1-1, marqué par les titularisations de Bonaventura, Locatelli, Montolivo ou encore Kalinic. A l’image des récentes sorties en championnat, les rossoneri ne parviennent pas à susciter l’inquiétude dans le camp adverse le ballon entre leurs pieds, en dépit d’une volonté certaine; seules les individualités parviennent à se manifester, à l’image de Suso (11′, 26′, 27′), dont les tentatives se sont hélas révélées infructueuses. En face, le Napoli déroule le jeu collectif qu’on lui connait, notamment par le biais de ses cartouches offensives nommées Insigne, Mertens et Callejon.

Face à la pression napolitaine, le Milan tient néanmoins bon, à tout le moins avant de craquer après la demie-heure de jeu. Insigne ouvra en effet la marque à la 33ème minute, suite à une belle passe en profondeur de Jorginho; l’attaquant de poche napolitain prit ensuite le dessus sur Donnarumma d’une frappe du pied droit. Le hors-jeu un temps suspecté fut ensuite écarté après visionnage de la vidéo.

Les pensionnaires du San Paolo, bien lancés, accentuèrent ensuite leur pression par le biais d’Insigne, qui mit particulièrement Donnarumma à contribution jusqu’à la pause; le portier rossonero évita d’ailleurs aux siens de rejoindre les vestiaires avec deux buts d’écart dans les arrêts de jeu, grâce à une parade décisive sur une frappe du premier buteur de la soirée. Néanmoins, cette première mi-temps se termina par la sortie sur blessure de Suso (en raison d’un problème musculaire); l’espagnol est remplacé par André Silva.

A la reprise, la pression du Napoli ne faiblit guère : Mertens puis Hamsik mirent Donnarumma à contribution à la 53ème et 56ème minute. Derrière, le Milan esquissa une réaction en se montrant plus pressant sur le plan offensif, sans cependant concrétiser cette intention par des occasions franches; tout juste signalera t-on des frappes lointaines de Locatelli et Bonucci, sans grand danger pour Reina. 

De son côté, le Napoli ne se fit pas prier pour faire preuve de réalisme; les napolitains doublèrent en effet la mise à la 72ème minute sur une réalisation de Zielinski, après une passe décisive d’Insigne, qui prit de court la défense milanaise. 2-0 pour le Napoli.

Bien qu’à présent mené de deux buts, le Milan mit ses dernières forces dans la partie lors des dix dernières minutes de jeu, pour être en mesure d’espérer un ultime renversement de la situation.  Ce dernier n’arriva point, mais Romagnoli permit aux siens de limiter la casse par une réalisation dans les arrêts de jeu, et d’une bien belle manière. Le défenseur rossonero réduisit la marque d’une reprise du pied gauche, décochée à l’entrée de la surface de réparation; une réalisation pour l’honneur, qui ne permet cependant pas d’occulter les difficultés une nouvelle fois éprouvées au cours de cette partie.

La trêve internationale n’a donc pas suffi à inverser la tendance : toujours distancé au classement, le Milan voit chaque jour un peu plus la zone européenne s’éloigner de son champ de vision. Le rendez-vous prévu face au Torino dimanche prochain s’annonce une nouvelle fois important…

  • azzizz marco

    d’après les dernières informations, le Milan AC peut être suspendu de toute les compétitions européennes. le Milan est dans l’œil du cyclone fair-play financier.

  • Jo⭐️

    toute cette perssone qui sont au milan aujourdhuis font se club légendaire coulé gros manque de respect au 2emme meilleur club du monde niveaux palmarès 7 ligue des champions juste deriere le real leur place en championnat 1er ou 2eme normalement avec autant de défaites si sé gent voulais du bien pour milan cette entreineur serait renvoyé il fodrait du serieux dans la direction et sur le terrain avec 1entreineur tres serieux la place du milan normalement 1er ou 2eme reconstruction ou pas sé le meilleur club italien niveaux palmarès qui dit gros palmarès dit gros club la sé 1gros manque de respect à se club magique sé perssone font le grand milan coulée gros bordel‼️ il fo dès gent qui aime se club pas des merde temp qui yaura pas de serieux sé imbéciles feront n’importe quoi avec le milan

  • Di Mattia Roberto

    Bein sport résilié aujourd’hui.je n’en peu plus.déçu,on nous promet du changement,et c’est pire de saison en saison mais avec + de dépense.

  • Samar primavera

    Moi j ne regarde plus c’est matches d’entraînement marre de tt cela

  • Alvin TAKOUO

    pour moi le problème est le milan et ses dirigeants et son mercato les chinois sont venus nous détruire vu qu’il s ne déclarent pas tous leurs biens j’aurais préféré des américains pfffffffffffffffff pauvre milan faux coach hummm

    • rmd94

      Comme si Milan était dans un bon état avant qu’ils arrivent…

  • Pierangelo Belardi

    Tout pourrie comme d’habitude la squadra ce fait dégagé de la coupe du monde avec son 352 le milan joue un football degueulasse et perd contre tout les gros avec ce putain de 352 de merde moi je regarde plus les Match si le 352 est reconduit sa sert a rien
    Déjà qu’on perd un match sur deux le victoire même pas avec la manière

    • Antoine1899

      Faudrait savoir rien que sur ce forum y a 2 mois tout le monde disait que le 433 n’apportait rien sans ailier gauche performant et un bon milieu et 2/3 ici réclamait le 352 et on voit ce qu’il en est avec Suso qui devait essayer de trouver une place dans ce schéma et là on voit que c’est le seul qui y arrive en faux 9 démontrant plus que les autres et c’est pour ça qu’il fallait retourner en 433 ou 4231 après c’est aussi de la faute des fans en Italie et du coach, il a bien vu que ça marchait pas mais reste avec

  • ShegueyMilanRDC

    Notre problème, c’est Montella et il doit impérativement partir avant la mi-saison. Ça fait très mal de voir une telle équipe, un tel jeu après tout l’investissement de l’été.

  • Gigi Facchetti

    et le pire dans tout ça, c’est qu’on peut se réjouir que le match s’est fini à seulement 2-1, parce que sans les nombreuses parades de Gigio, et vu notre manque de jeu évident, c’était 3 voir 4-1. pauvre Milan..

  • Sheva

    Ce milan est pire que celui de l’année dernière ! Comment peut on concéder au tant de defaites avec les investissements qui ont été fait au dernier mercato…il n’est même plus nécessaire de parler de cet entraîneur désastreux !!
    Il va falloir du changement et beaucoup de changement, le jeu qu’ils produisent est d’un ennuie…
    Les matchs sont d’un niveau extrêmement faibles, on est à des années lumière d’une qualification en league des champions…
    Ce milan est catastrophique…

    • azzizz marco

      le Président lui même est fautif au lieu des désigné des vrais Milanais comme dirigeants il a désigné des Interiste, voila JE DONNE RAISON A MALDINI IL A TOUS COMPRIS

  • Bizak

    Une équipe sans âme, aucune inspiration dans le jeu, ça cafouille dans les trois secteurs de jeu. Je suis sûr que montella va dire qu’on a fait des progrès, je ne crois pas pouvoir regarder les matchs restants tant que montella est encore là.

error: