Montella, ou l’histoire d’un atterrissage programmé à Milan…

montella_milan

Ce titre vous paraîtra sans doute convenu, mais il ne pouvait en être tout autre : Vincenzo Montella, dit « l’Aeroplanino » pour les intimes (en référence à la célébration des buts qui fut la sienne durant sa carrière professionnelle, les deux bras à l’horizontale, mimant un… avion) a enfin atteri à Milan, un an et demi après le début des premières rumeurs annonçant son arrivée sur le banc rossonero, pour officier en lieu et place d’Inzaghi, en vue de la saison 2015/2016.

Après un premier atterrissage avorté, l’ex-technicien florentin a enfin posé les roues de son coucou aux abords de CasaMilan, pour redonner au Milan – devenu simple avion sans intérêt – la vigueur d’un Boeing 777 ou d’un Airbus A380. Retour sur le passé récent de celui qui fit les beaux jours de l’attaque romaine, et sur ses perspectives milanaises. 

I. Montella : chi va piano va sano, chi va sano va lontano

Le natif de Castello di Cisterna (en Campanie, dans la région de Naples), a, comme à l’instar d’anciennes gloires de son club, débuté sa carrière d’entraîneur professionnel sur le banc de sa formation chérie, après un court passage à la tête des Giovanissimi giallorossi. C’est donc en février 2011, prenant la suite d’un Claudio Ranieri démissionnaire, que Montella obtint ses premiers émois sur un banc de Serie A, en l’occurrence celui d’une formation de la Roma alors en proie au doute. Cet interlude de seize matchs le vit porter la Roma à la septième place du championnat, ainsi qu’en demi-finale de Coupe d’Italie.

Insuffisant, toutefois, pour la dirigeance romaine d’alors, qui fit place à Luis Enrique dans le but d’obtenir un Barça à l’italienne à l’été 2011, laissant alors Montella sur le carreau. Ce chômage est toutefois de bref durée pour le principal intéressé, débauché par Catane moins de dix jours après son départ de Rome. En Sicile, Montella permit aux elefanti de réaliser leur meilleur total de points de l’histoire en Serie A : 48 points glanés, pour une onzième place aux allures de succès pour le tout jeune entraîneur campano.

De quoi légitimement attirer l’attention d’une Fiorentina qui souhaite mettre en place un nouveau cycle après une saison 2011/2012, véritable annus horribilis côté florentin, terminée à la 13ème place (avec en prime les frayeurs d’une potentielle relégation) : après avoir limogé un certain Sinisa Mihajlovic au terme de onze journées de championnat, ensuite remplacé par le tumultueux Delio Rossi, qui se manifestera en fin de saison par une empoignade surréaliste avec Ljajic sur le banc lors d’un match de championnat, la Fio souhaitait alors se baser sur le fringant Montella.

La famille Della Valle joint alors la parole aux actes : le mercato de l’été 2012 sera assurément celui de la Viola. Et il l’a été. Outre un dégraissage opéré dans les règles de l’art (Montolivo rejoignit alors le Milan, Cerci le Torino, Nastasic Manchester City, Behrami le Napoli…), la direction sportive de la Fio, aidée de Montella, procéda au recrutement de neuf joueurs d’importance. A savoir Borja Valero, Gonzalo Rodriguez, Alberto Aquilani (indésirable au Milan après un prêt d’un an en provenance de Liverpool), Mati Fernandez, Pizzarro ou encore l’intenable Cuadrado.

La campagne de recrutement unanimement saluée de l’autre côté des Alpes, les attentes sont alors logiquement présentes à l’orée de cette saison 2012/2013. Et pour sa première saison sur le banc de la formation toscane, le pari est tenu : développant un jeu résolument tourné vers l’offensive, avec l’émergence des Borja Valero, Rodriguez ainsi que Cuadrado, la Fiorentina boucla sa saison 2012/2013 au quatrième rang, après une âpre lutte pour la 3ème place avec… le Milan, qui valida le dernier ticket qualificatif pour le 3ème tour préliminaire de la Ligue des Champions sur le terrain de Siena, sur fond de polémique arbitrale, à laquelle Montella participa sans vergogne. 

La saison 2013/2014 fut ensuite celle de la confirmation pour Montella et ses hommes : la quatrième place de Serie A fut de nouveau atteinte en mai 2014, sur des bases tactiques identiques à celle de la saison précédente (un 3-5-2 mais aussi et surtout un 4-3-3 pour la majeure partie de la saison). Cette saison vit en outre la révélation de Cuadrado, ainsi que le retour intéressant de Beppe Rossi après plusieurs années de galère, avec seize buts inscrits durant la saison. Le retour en Europe s’avéra plus compliqué cependant, avec une élimination dès les huitièmes de finale de l’Europa League, au terme d’un duel des plus serrés face à la Juventus (victoire 2-1 en cumulé des bianconeri au terme des matchs aller/retour). 

La saison suivante, la dernière de Montella sur le banc florentin, a de nouveau vu la Fiorentina terminer au quatrième rang, mais aussi et surtout, vu les coéquipiers de Mario Gomez buter en demi-finale d’Europa League face à Séville, futur vainqueur. Un bilan de fin de saison honorable, mais qui permet pas de cacher l’existence de tensions entre Montella et sa direction, mais aussi entre l’homme fort du banc viola et une partie des tifosi. Pour saupoudrer le tout, des déclarations de l’ex-romain sont par suite venues s’ajouter à la cacophonie ambiante. Débutée sous les meilleurs auspices, l’aventure de Montella à Florence s’est terminée avec pertes et fracas. Le principal intéressé déplorera d’ailleurs dans la presse les conditions de son éviction, qui lui a été signifiée par mail. Comme un symbole du lien rompu entre Della Valle et Montella, dont le contrat commun courait pourtant jusqu’en juin 2017. 

Sans club à l’aube de la saison 2015-2016, Montella ne tarde finalement pas à retrouver un banc, qui sera à nouveau celui d’un de ses anciens clubs. En effet, début novembre, la Sampdoria se sépare de son entraîneur Walter Zenga, fraîchement nommé en remplacement de… Sinisa Mihajlovic. Les performances peu convaincantes de l’équipe – notamment une piteuse élimination en troisième tour préliminaire face au club serbe de Novi Sad, Vojvodina (2-4 en cumulé) – poussent le fantasque président doriano Massimo Ferrero à appeler à la rescousse l’Aeroplanino, joueur blucerchiato entre 1996 et 1999 puis en 2008. Son premier choix est de confier à plein temps le brassard de capitaine à Roberto Soriano mais, du côté des résultats, les améliorations peinent à se faire ressentir, faisant passer la Samp de la 10ème à la 16ème place avant la trêve hivernale. Avec un effectif globalement faible et qu’il n’avait pu façonner à sa sauce, Montella arrive à récolter des points essentiels lors de victoires face aux autres candidats au maintien et termine finalement 15ème avec seulement 2 points d’avance sur le premier relégable… Loin d’avoir laissé une trace visible dans le jeu de la Sampdoria, le campano de naissance signe finalement au Milan, laissé libre par le club blucerchiato.

montella-vertolivemoche-milanello

II. Un jeu à l’empreinte latine assumée

Comme Filippo Inzaghi et Sinisa Mihajlovic avant lui, Vincenzo Montella a reçu la mission d’ouvrir un nouveau cycle victorieux pour le Milan. A l’instar de ce que voulait Silvio Berlusconi, le club s’est attaché les services d’un entraîneur au jeu résolument tourné vers l’attaque. Le Cavaliere en a décidé ainsi : son Milan doit être attrayant, offensif et spectaculaire, à même de lui éviter d’interminables siestes dans sa villa d’Arcore devant les purges produites par son équipe de cœur depuis maintenant plusieurs saisons. Bref, il faut du football champagne pour les pontes de CasaMilan et les tifosi désespérés après quatre ans d’ennui, et vite ! Intéressons-nous donc au jeu à la Montella.

Pour l’ex attaquant italien, l’équation est simple : son équipe doit avoir la maîtrise du terrain et du ballon, l’une n’allant pas sans l’autre. La possession de balle est donc au centre de son système, ce qui nécessite bien évidemment des joueurs à l’aise avec le ballon qui savent pour autant le récupérer très vite lorsque l’équipe en est dépossédée. Ainsi, les joueurs de Montella ont comme objectif d’évoluer rapidement vers l’avant, afin de profiter des espaces. Utilisant majoritairement le 4-3-3, le néo Mister milanais mise beaucoup sur son regista, à la manœuvre au cœur du jeu : l’utilisation de Francesco Lodi à l’époque de Catane ou plus récemment de Borja Valero à la Fiorentina illustre cet aspect. Le jeu passe forcément par ce joueur, qui régule l’ensemble du bloc équipe. Dans l’effectif actuel du Milan, Montolivo serait-il capable de tenir un tel rôle ?

Cependant, les équipes entraînées par Montella n’étaient pas non plus coupées en deux entre la défense et le milieu, en phase offensive. Les défenseurs centraux sont les premiers relanceurs, souvent vers le fameux regista, et l’entraîneur campano a tendance à demander aussi bien au gardien qu’aux autres joueurs d’éviter au maximum les longs ballons vers les attaquants. Le ballon doit être le plus souvent possible à terre, point. Les latéraux, quant à eux, auront une vocation offensive primordiale, dans l’optique d’amener le surnombre et de jouer des dédoublements avec les milieux, sur leurs côtés. Cette mission ne devrait pas poser trop de problèmes à Abate, dont le physique lui permet de couvrir d’importantes distances, mais qu’en sera-t-il à gauche ? Antonelli et même De Sciglio n’ont pas le volume athlétique du numéro 20 rossonero afin de se projeter vers l’avant.

Lors de sa présentation il y a quelques jours à CasaMilan, l’Aeroplanino avait indiqué ne pas savoir encore exactement quel type de schéma il allait privilégier en attaque : il a évoqué une attaque à 3 ou bien un système avec deux joueurs en soutien d’un seul véritable attaquant. Lorsque l’on s’intéresse à ses équipes passées, et notamment la Fiorentina, Montella favorisait régulièrement le premier cas de figure. Dans son 4-3-3 classique, l’attaquant axial est une figure type du ‘faux numéro neuf’ : sa mission est de laisser vide la zone centrale où il est censé se trouver. Son travail peut avoir différentes formes : l’attaquant ne participe pas à la construction du jeu mais part de suffisamment bas sur le terrain afin de faire un appel dans cette zone, ou bien l’attaquant participe à l’organisation des actions en apportant le surnombre dans la zone du ballon et compte ainsi sur l’ailier et le milieu opposés afin d’amener de la présence devant le but adverse. Sous la direction de Montella, Giuseppe Rossi avait brillé dans ce registre (lorsqu’il n’était pas blessé) et même Josip Ilicic avait reçu quelques fois un tel rôle. Au Milan, entre les joueurs en instance de départ et ceux inadaptés, il ne resterait plus qu’un Lapadula pour accomplir une telle tâche.

En définitive, celui que certains décrivent comme ‘le plus espagnol des entraîneurs italiens’ attend une grande justesse technique de chaque joueur, du gardien jusqu’à l’attaquant axial. Le problème majeur réside évidemment dans l’effectif actuel du club. Si des joueurs comme Bertolacci et dans une moindre mesure Kucka peuvent s’avérer utile au milieu de terrain, il manque une véritable rampe de lancement, Montolivo n’étant que trop irrégulier. Devant, là encore, Montella trouvera-t-il un attaquant axial répondant à ses critères ? De plus, le manque d’un ailier droit se fait une nouvelle fois sentir, surtout dans l’hypothèse d’un 4-3-3 : ni Niang ni Honda ne donnent satisfaction à ce poste et Suso semble être voué à un rôle de monnaie d’échange dans un quelconque transfert. Sans compter que tout ce petit monde devra se montrer suffisamment fort physiquement pour effectuer un pressing très haut comme cela est attendu par l’entraîneur. Finalement, Montella ne croyait pas si bien dire lorsqu’il annonçait aux journalistes : « il y aura beaucoup de travail ».

  • C.Seedorf

    Montella ne peut pas faire de miracle. Il voulait Pjaca la juve l’a eu. Il voulait Musa c’est bloqué à cause de la vente. Milan ne fait plus parti des valeur sur du football européen et le cœur du problème n’est pas forcément lié au poste d’entraineur. Allegri nous mets la misère chaque année alors qu’il était chez nous…
    Montella est un bon entraineur mais sera critiqué comme les autre au moment ou on se rendra compte que le club n’a pas assez investit dans un effectif compétitif.
    La signature devait avoir lieu hier… le problème n’est pas Sinisa ou Montella ou autre… le problème c’est Berlu et le manque d’argent.

  • Massimo

    J’ai etait voir le match de Anderlecht en amical et les gars je peux vous dire que se serait très bien de se lancer sur tielemans il est vraiment très bon et il a la grinta

  • Paa Sylla

    L’inter a trouvé un accord avec witsel mais c’est vraiment dommage quand je pense qu’on pourrait avoir tout ces joueurs à notre portée

  • Gigi Facchetti

    C’est vrai que les débats sont tous vers les attaquants ou en défense alors que le réel problème surtout vu ce que Montella veut faire avec le Milan, c’est le MILIEU, faudrait un top player ou un très bon jeune en sachant que pour l’instant on peut rien acheter sans vendre avant ( en espérant que Bertolacci resort son talent sous l’ère de Montella! ou que Mauri se révèle enfin comme notre futur titulaire car là c’est flou, peut être locatelli qui va jouer un peu pour voir ce que ça donne on sait pas mais bon) Musacchio ça serait excellent mais je fais confiance à une charnière Paletta-Roma alors si il faudrait une vraie recrue pour moi ça serait au milieu, vous voyez qui en étant réaliste ?

    • Bacca70

      Paredes serait bien apparement. Et Kovacic arriverait en prêt au Milan

  • Chris

    On peut faire un débat Bacca-Menez longtemps ! On n’a à l’heure actuelle tjr un Milieu de merde! Tjr pas de recrue! Dc à l’heure actuelle, je vends Bacca pr Musacchio et je garde dc Menez! Bacca va t’en ! Stp…
    Montella fait tt pr qu’on aille en LDC !

  • gennaro8

    Un grand merci à la rédaction pour nous offrir des articles de cette qualité !
    Dans un schéma où deux joueurs jouent en appuis de l’attaquant de pointe, un duo Bonaventura Vasquez aurait été somptueux, dommage…

  • Kiichi Miyazawa le Retour

    des new :
    http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-07-20/china-financier-sonny-wu-said-to-lead-825-million-ac-milan-deal

    traduction google :

    GSR Capital de Wu, Steven Zheng derrière le projet de rachat de l’équipe
    Consortium se rapproche de 825 millions $ face à Silvio Berlusconi
    Partager sur Facebook
    Partager sur Twitter
    dealmaker chinoise Sonny Wu, dont les exploitations d’affaires couvrent les énergies renouvelables et de l’éclairage, dirige le projet de rachat de l’équipe légendaire de football italien AC Milan, les personnes familières avec l’affaire dit.
    société de private equity de Wu GSR Capital est le principal investisseur dans le consortium qui est en pourparlers avancés pour acheter AC Milan de Silvio Berlusconi Fininvest SpA, selon les personnes. L’homme d’affaires chinois, qui a dirigé deux tentatives ratées pour acheter des actifs Royal Philips NV au cours des 18 derniers mois, est valorisant le club de football à environ 750 millions d’euros (825 millions $), y compris la dette, l’une des personnes dit, demandant de ne pas être nommé parce que les discussions sont privées.
    Steven Zheng, un homme d’ affaires chinois avec les intérêts de l’ énergie solaire, fait également partie du groupe de l’ acheteur, les gens ont dit. L’accord impliquera de nouveaux accords de parrainage avec le septuple champion d’ Europe, selon l’une des personnes. Berlusconi, l’ancien premier ministre italien, a déclaré ce mois – ci qu’il avait conclu un accord de principe avec le consortium chinois sans identifier sa composition.
    Si l’acquisition passer, les investisseurs chinois devraient contrôler les deux équipes de football de Milan suite à l’investissement le mois dernier par Suning Holdings Group Co. à crosstown rival l’ Inter Milan. L’achat plafonnerait une poussée remarquable par les entreprises chinoises à acquérir des actifs de football à travers le monde.
    Tycoon de propriété
    GSR Capital prévoit rencontrer Berlusconi « d’établir un partenariat pour les marchés mondiaux », a déclaré Wu dans une interview, refusant de commenter davantage. Un porte-parole Fininvest a dit qu’il ne pouvait pas commenter immédiatement.
    Le consortium chinois a manqué plus tôt des cibles pour terminer un accord avec Berlusconi, blesser les chances de l’ AC Milan de signer de nouveaux joueurs pendant la saison des transferts l’été. Le groupe d’investisseurs, qui avait d’ abord discuté d’ acheter environ 60 pour cent de l’ AC Milan, envisage maintenant d’acheter le plein contrôle de l’équipe, les gens ont dit.
    Wu, un ancien dirigeant de Nortel Networks Corp. , qui a grandi dans la province du Guangdong du sud de la Chine, société d’investissement à un stade précoce co-fondé GSR Ventures en 2004. Il est associé à Hong Kong magnat de l’ immobilier Cheng Kin-ming dans une affaire de 2,8 milliards $ l’ an dernier pour Lumileds l’unité des composants d’éclairage de Philips, qui est tombé à part après que le gouvernement des États – Unis opposition .
    Retards Deal
    Fermez tous les onglets. Ouvrez cet e-mail.
    Obtenez bulletin quotidien de Bloomberg.

    Enter your email
    signer
    GO Capital Echelle de Wu soumissionné séparément pour une autre unité d’éclairage de Philips, les personnes ayant connaissance de la question a déclaré en Février, avant que la compagnie néerlandaise a plutôt décidé de répertorier l’entreprise à Amsterdam. Ses fonds ont investi dans Lattice Power Corp., qui développe des puces LED moins chères et plus efficaces, et chinois voiture électrique fabricant Xin Da Yang. GSR Ventures est également un bailleur de fonds de Boston Power, qui construit des batteries lithium-ion pour les voitures et les bus électriques.
    GSR Capital a annoncé des plans en Juillet l’année dernière pour mettre en place un fonds de 5 milliards $ pour les acquisitions à l’étranger. Le fonds de 1 milliard $ d’engagements au moment de la déclaration, qui a déclaré qu’il serait cibler les industries, y compris l’énergie propre, la finance internet et de la culture.
    Le consortium chinois a été en contact avec Fininvest depuis presque deux ans au sujet d’un éventuel achat de l’AC Milan, l’une des personnes dit. Les pourparlers avec le groupe d’investisseurs au point mort depuis plusieurs mois, quand Berlusconi nommé affaires thaïlandais Bee Taechaubol comme son acheteur préféré pour le club.
    Les discussions avec les prétendants chinois ont repris plus tôt cette année lorsque Bee n’a pas réussi à réunir l’argent nécessaire pour acheter l’une des marques les plus célèbres de football, selon les personnes. Un délai supplémentaire est venu quand Berlusconi, 79 ans, a été hospitalisé pendant plusieurs semaines après avoir subi une chirurgie cardiaque en Juin

  • Chris

    Oui Montella veut y aller Piano piano, je comprends. … mais à quand le vrai dégraissage ?
    Diego Lopez
    De Sciglio, Ely, Zapata
    Honda, Montolivo, Bertolacci
    Luiz Adriano, Niang, Bacca
    ….

    • Gigi Facchetti

      A quoi bon changer l’équipe si on peut pas les remplacer par des joueur de meilleur niveau? Ils ne viendront jamais pour l’instant sans bon projet sportif et la vente.
      Personnellement, je ne comprends pas du tout tous les gens qui veulent que Bacca parte du Milan par exemple. C’est un buteur de haut niveau qui est décisif avec un milieu de terrain sans vision de jeu qui se porte pas du tout vers l’avant, on trouvera jamais un buteur de son niveau avec ce MILAN là. Tous les buteurs de son niveau jouent la LDC ou l’Europa mini.
      Si tu penses qu’on retrouvera la gloire avec un Menez, alors on est mal barré

      • Chris

        Et pourtant je le pense! Et pr moi on ne sera pas mal barré av Menez !

        • Massimo

          Menez est bon que pour la Chine ou la ligue 1 .. La preuve dis moi qui est sur menez ? Et qui est sur bacca ? Ahah menez: Guingamp bacca: psg Bayern Atletico réal etc

          • Bacca70

            J’avais oubli ». C’est aussi un argument à prendre en Compte. Imagine le Bayern, PSG, Athletico, etc prendre un joueur nonchalant ? C’est qu’il y a une raison.
            En plus, je sais pas s’il se souvient mais Bacca, c’est 2 Europa league pendant que Menez n’a aucune coup d’Europe

          • Chris

            Bacca n’est pas un mauvais joueur, j’ai pas dit ça! Gros juste dit pdt à peu près 30 matchs, je ne l’ai pas bcp vu courir par rapport aux attaquants de l’Hellas Vérone, de Carpi etc… enfin ttes les petites équipes qu’on n’a pas pu gagner, et Bacca était titulaire, La BLAGUE !

          • Bacca70

            Mais je te le redis : ça sert à quoi de courir si t’as pas le ballon ?

          • Chris

            Tt comme Menez contre Bordeaux als!

          • Bacca70

            Tu mélanges tout…. Menez n’était pas faux neuf en ce moment là mais Ailier droit.

          • Chris

            Oui ok! Mais pr ce mercatique, on voulait un joueur de Nice! Mdr laisse moi rire, après je parle pas du talent de Bacca, je dis juste qu’on n’en a pas besoin à Milan! Et il n’a pas fait une grosse saison pr moi pr 30M ! Il a déçu, voilà! Als que Menez on l’avait eu gratuit et il avait fait une super saison! Dc faut pas le critiquer mais le remercier et lui laisser une dernière chance cette saison !

          • Massimo

            Bacca 20 but en serie a Àvec un millieu De merde je suis désolé mais pour moi il n’a pas decu et faut le remercier aussi .. Menez je suis d’accord avec toi mais son mental a clairement changé et aussi il est nonchalant et beaucoup trop perso pour moi c’est un gars comme menez qui n’a pas sa place à Milan

          • Ruddy Nsibu

            Qu’il aille chialer à Guingamp lui

          • Chris

            Et que Bacca se barre à West Ham!

          • hakim bentrich

            Menez que tu le veille ou pas il est le seul joueur doué techniquement incroyable au milan de nos jours

          • Massimo

            Menez « ETAIT » le seul joueur bon techniquement maintenant il est loin d’être doué

          • Ruddy Nsibu

            Voilà c’est ça… Tu me donne Menez et Bona actuellement, il y a pas photo

          • Chris

            Bonaventura depuis janvier ne sait plus ce que c’est un ballon, je garde Menez à la place des 2
            Bacca & Bona c clair !

          • Ruddy Nsibu

            Mdr … Achète toi des lunettes dans ce cas

          • Chris

            Mdr non ça va aller, regarder notre Milan faire match nul contre des équipes de bas de tableau avec Bacca & Bona titulaire, non merci, qu’ils aillent s’entraîner avec la primavera

          • Chris

            Tt comme Bacca, loin d’être doué et courir il sait ce que ça veut dire le Bacca nouille !

          • Massimo

            Tu connais rien crois moi si bacca est nulle menez est bon pour le tennis alors

          • Chris

            Bacca est mauvais oui!

          • Chris

            Merci!

          • Chris

            Tas oublié West Ham !

          • Chris

            Et le fc Séville qui le veut que pr 15M

        • Phil Bay

          Toute proportion gardée je vais prendre deux joueurs qui ont joué à Milan qui peuvent démontrer que ton raisonnement est plus que contestable. Je fais cette comparaison dans leur style de jeu et un petit peu leur personnalité, d’un coté Menez nous rappelle Cassano un joueur talentueux, très technique qui peut jouer en 9 surtout 9,5 et est très instable voir à le melon à force D’être considéré comme une star. De l’autre Bacca qui a sensiblement le même style que Pippo un attaquant travailleur, très opportuniste, un renard des surfaces qui a besoin de pourvoyeurs de ballon pour marquer ou alors d’une demi-occasion. Bacca n’est pas un attaquant séduisant balle au pied, ses contrôles sont catastrophiques, il est parfois invisible dans un match mais alors s’il est si mauvais pourquoi des rands clubs s’intéressent à lui? J’étais encore plus sceptique que la plupart d’entre nous, quand il a signé pour un montant aussi important mais marquer 20 buts dans une équipe encore plus dégueulasse que le Portugal c’est un exploit. Si on décide de mettre Menez en point a t-on l’assurance qu’il aura les même performances je dis non parce que ses 16 buts c’est son maximum en club. Alors cercée la LDC avec Menez et un milieu pourri c’est mème plus suicidaire c’est de la pure folie quand on voit qu’en face ça se renforce.

          • Chris

            C pas mn avis! Mais je respecte le tien

        • Ruddy Nsibu

          Mdr !!

          • Chris

            MDRR

  • Ryan07

    Article interessant. Par dessus tout je pense que pour penser au Mercato, il faudra d’abord avoir une idee du jeu. Quelle sera le profil de l’equipe de Montella ? Les priorites ne seront plus les memes dependamment du choix tactique. Si on recrute n’importe comment, le meme scenario Sinisa Miha risque de se reproduire. Definir un plan de Jeu et ensuite chercher les jouers qu’on a pas encore dans les postes cles. Car, l’effectif actuel du Milan n’est pas aussi mauvais. Il faudra renforcer avec deux ou trois grand jouers et on sera en LDC la saison prochaine … Ryan 07

  • Ruddy Nsibu

    Bel article sinon… Milan n’est pas la Fio, ici on a une pression d’enfer, jspr qu’il arrivera à gérer

  • Di Mattia Roberto

    la pression va être forte,j’espère qu’il restera au moins une saison,ça commence à être énervant de changer d’entraineur à chaque caprice de Berlu,j’espère qu’il nous mènera à cette 4ème place.

    • IlFaraone92

      tu espères pas de LDC ?

      • Mister_El92

        Honnêtement le top 3 n’est pas encore accessible pour ce Milan je pense…visons le top 5 et une place en Europa

        • Gigi Facchetti

          Je pense qu’une place en Europa d’abord histoire de retrouver doucement l’Europe serait même plus intéressant, parce que jouer la LDC dès maintenant et se faire complétement plier dès les phases de groupe, je me sens pas trop chaud

  • Kane

    C’est un bon article. Ca se voit que Montella a un système de jeu trop offensif similaire à celui du Barça et de L’Espagne(2014). La preuve en est qu’il privilégie la possession de balles mais aussi de jouer à terre et éviter les longues passes. De plus, quand l’équipe perd le ballon, elle doit le récupérer le plus vite possible à travers le pressing. Toutefois, pour espérer garder le ballon, il faut des joueurs très à l’aise techniquement. Et nous savons que l’effectif est limité techniquement. Donc un très bon mercato s’avère indispensable.
    J’ai remarqué une autre chose: Montella utilise dès fois un faux 9 comme lorsque l’Espagne utilisait fabregas comme Faux 9. Il l’a fait avec Mbaye Niang quand le Milan ac rencontrait Bordeaux.

  • Bacca70

    « Le buteur ne participe pas à la construction du jeu »
    Voilà qui va pas plaire à ceux qui critiquaient Bacca pour son manque de participation a la construction du jeu

    • Massimo

      Exactement et je l’ai toujours dis un buteur reste un buteur .. Et bacca est un monstre a son poste

      • Bacca70

        voila, pour marquer le buteur doit recevoir de bon ballon…

        • IlFaraone92

          C’est ça le problème dans l’équipe, vu qu’il n’en reçoit pas il revient plus bas dans le terrain pour en toucher quelque un.
          J’espère vraiment qu’il va rester !!
          Ca sert a quoi de renforcer la défense si c’est pour affaiblir notre attaque ? Faut garder nos meilleur joueur et que les chinois investisse !!

          • Bacca70

            Le seule raison de son départ est pour avoir de l’argent et surtout, Bacca à des envies de LDC et à 30 ans, on peut pas lui en vouloir

          • IlFaraone92

            Si le joueur souhaite partir je comprend aussi, vu son age et l’envie de LDC.
            Mais nous vendre pour avoir de l’argent je ne comprend pas ! Les chinois arrivent pour mettre de l’argent non !? Normalement on ne peut pas faire de transfert avant l’officialisation, alors ça servirait à quoi ? Il faut finaliser la vente et si Bacca veut rester comme il l’avait dis s’il y a une équipe compétitive. à voir.

    • Chris

      Als pkoi on critique Menez als qu’il a le même poste? Et il a eu aussi contre Bordeaux, mais lui comparer à Bacca nouille, IL COURT et il fait le jeu!

      • Mister_El92

        Chris…arrête stp avec Menez ! Menez contre Bordeaux à joué ailier gauche et non buteur ! Un ailier lui, oui doir participer à la création du jeu, chose que ne fait pas Menez !
        J’ai pu apprécié Menez qui nous a porté une saison, mais il n’a désormais plus le niveau et une mentalité d’ingrat, c’est pas avec ce type de joueur qu’on va retrouver les sommets…Bacca lui score (20 buts) le tout sans aucun pénalty (pas comme Menez qui en avait mis 8 sur ces 16 buts…) et a une mentalité irréprochable, il n’est pas nonchalent comme Jeremy !

        • Gigi Facchetti

          Entièrement d’accord, on a pas besoin de ce genre de mentalité surtout en ce moment, on remontera jamais vers les sommets sinon. J’espère que Bacca n’aura pas de proposition intéressante !

        • hakim bentrich

          Menez c’est pas joueur a un avant centre, la saison ou a inscrit 16 buts 5 passes decisive et 6 penalty provoquer avec un milieu de merde Muntari, Essien, et un entraîneur faible

      • Bacca70

        Parce que Menez joue faux neuf et que Pippo demandait de participer au jeu !
        Voilà la différence.
        Menéz mouille ? J’ai pas vu pareil la saison et surtout contre Bordeaux ou il a été le maillot faible… même Bertolacci a donné plus

        • Chris

          Tt comme Bacca tte la saison passée ! Menez 1 match nonchalant, Bacca 38!

          • Bacca70

            Bacca 20 buts sans péno en étant Nonchalant. Wow, c’est une performance inégalable alors

          • hakim bentrich

            oui ta raison meme la saison avec Pipo il na pas jouer les 5 ou 6 dernier matchs suite a son mal du dos

          • hakim bentrich

            avant la saison précedente s’il y avait pas Menez le Milan se retrouve a serie B

          • hakim bentrich

            oui Menez a jouer seulement 29 matchs exact 5 avant fin de saison et 2 matchs de suspension avec un milieu de merde plus l’an passer et un entraîneur trop faible aucune expérience

          • hakim bentrich

            cette saison Menez a jouer 4 match dans 2 en coupe et 5 match en remplacant de 15 a 10 mn et après langue absence mais quand même il a réussi de marquer 4 buts

      • hakim bentrich

        Bacca cour seulement dans la carré du 18 alors de Menez avant deriere lui les Muntari et Essien, je me souviens bien ou Menez souvent démarre de la ligne médiane pour marquer il été seul joueur qui vraiment derrange les defenseurs autre remarque les butes marquer par menez souvent sont sur des actions individuelle puisque nous avons muntari et Essien et de quel facaon sont ses buts souvent dribble de tous le monde donc il faut pas jugé Menez pour les 3 ou 4 match qu’il a jouer la 2e saison comme on sait presque une année d’absence sur les terrain suite a son mal aise de son dos, c’est vrai il en mi forme et j’espère cette saison il trouvera son haut niveau

  • Beswinger

    Pour ce fameux relayeur , je vois bien Sorianno vu qu’apparement il l’apprecie et on entend rien a ce sujet 🙂

  • Guillaume

    J’éspère que Montella aura l’effectif pour évoluer en 4-3-3, avec du beau jeu, et un top 5 en fin de saison.

    Si on regarde l’effectif actuel, il manque pas énormement de renfort pour ce 4-3-3 en plus, un def, le regista, un mezzala et un ailier.

    Vivement ce début de saison.

    • IlFaraone92

      A chaque début de saison j’ai de l’espoir et je me dis vivement le début, en espérant de pas être trop déçu.