Milan – Udinese : les notes

pagelle

Gabriel 6.5 : Belle première pour le jeune portier brésilien. Relativement peu sollicité, il s’est toutefois employé avec brio dès que nécessaire. Il a parfaitement su négocier les rares phases compliquées en se montrant autoritaire, n’hésitant pas à quitter sa ligne de but. Prometteur, donc.

Abate 6 : Match correct du latéral azzurro, pas encore totalement à 100%. Bien en place sur son coté, il fut toutefois discret lors des phases offensives, les quelques centres ratés qu’il a pu adresser n’améliorant pas les choses. Il a néanmoins assuré l’essentiel sur son flanc droit, ne se faisant quasiment pas prendre de court.

Silvestre 6 : Retour positif du défenseur central argentin, qui effectuait là son premier match en tant que titulaire aux cotés de Zapata en championnat cette saison. Peu inquiété comme son compère colombien, il s’est montré attentif lors des relances, et a bien anticipé les offensives adverses. A revoir.

Zapata 6 : Prestation identique à celle de Silvestre; aucune bourde n’est à mettre à son actif cette fois-ci, eu égard la discrétion du secteur offensif frioulan. Cependant, l’attention qui lui faisait défaut lors des récentes sorties, notamment lors des relances, a été présente hier soir.

Constant 5.5 : Une volonté toujours aussi présente, de la première à la dernière minute. Le franco-guinéen s’est montré intéressant lors des phases offensives, mais il reste friable lorsque il est amené à se replier lors des phases défensives. L’Udinese ne fut toutefois pas dangereuse, c’est donc sans conséquences.

Poli 6.5 : Nouvelle performance pleine du néo-rossonero, qui a insufflé son énergie et sa vision tactique dans l’entrejeu, et de belle manière. Au four et au moulin, il s’est montré convaincant tant à la récupération, qu’à l’animation offensive. Son altruisme a notamment gâché une belle occasion en seconde période, avant de réitérer une seconde incursion quelques instants plus tard, individuellement cette fois, manquée de peu. On ne demande qu’à le revoir plus souvent titulaire…

Montolivo 6.5 : Replacé devant la défense en raison de l’absence du « roc » De Jong, l’international italien a retrouvé des couleurs à ce poste. Moins timoré que lors des précédentes rencontres, Monto a ratissé large, touchant un nombre incalculable de ballons à la récupération, pour ensuite se projeter offensivement. La première rencontre pleine du numéro 18 rossonero depuis le début de saison… il était temps !

Muntari 5 : Après une bonne prestation face à la Juventus, le ghanéen retombe de nouveau dans ses travers. Brouillon, mais surtout effacé, il ne parvient pas à apporter des choses intéressantes sur le plan offensif, et manque de vigilance et de lucidité sur le plan défensif. En témoigne une perte de balle en fin de match, qui aurait pu permettre aux bianconeri de revenir à la marque, heureusement sans conséquence.

Remplacé par Nocerino (86′), afin d’éviter une fin de match ratée du ghanéen, qui avait déjà écopé d’un carton jaune.

Birsa 6.5 : L’homme clé de ce début de saison en championnat, assurément. Il récidive après son but décisif face à la Samp, et de nouveau de bien belle manière. Il apporte touche technique et mouvements appréciables tout au long de la première période, se montrant dans tous les bons coups offensifs, avant de s’éteindre comme de coutume de manière progressive en seconde période.

Remplacé par Niang (68′), toujours aussi actif dans son role de dynamiteur de défenses, n’hésitant pas à prendre sa chance face au but, mais l’inefficacité chronique persiste.

Robinho 5.5 : Prestation moyenne du brésilien, auteur cependant d’une passe décisive pour le but de Birsa. Son apport est cependant quelconque, se contentant seulement de quelques fulgurances de temps à autre; le reste du temps, ses mouvements s’avèrent inefficaces. Insuffisant…

Matri 5 : Neuf matchs toutes compétitions confondues, et zéro but. Une statistique qui fait grincer des dents, quand on se remémore le montant du chèque signé par la dirigeance rossonera en août dernier.  L’agacement de l’attaquant italien est d’ailleurs de plus en plus palpable. Ses mouvements ne sont pas à démentir, mais il semble perdu lorsque les ballons lui sont adressés. Ses frappes sont rares, très rares, et pour l’essentiel non cadrées. Inquiétant à ce stade de la saison.

Remplacé par Kakà (77′), qui s’est montré en jambes et intéressant balle au pied pour ce retour ovationné à San Siro.

  • Gold

    Un peu rude avec robinho qui a beaucoup apporté mais les notes sont correctes
    L’equipe s’est endormie apres le but et n’a fait que défendre mais ce sont reveillé avec l’entrée de Kaka dommage.
    Pour l’inneficacité des attaquants(balotelli ne marque que sur Peno ou action construit par lui meme) on DOIT parler des passes pour les attaquants ce sont soit des degagements soit des passes en chien qu’il doivent controlé et maintenir pour que le bloc remonte et leur fournir des passes de merde
    Y a aucun createur dans cette equipe (montolivo est un relayeur) Si vous regardez bien Pazzini a été et est toujours dans ce cas comme matri voir meme el sha balo et robinho échappe a cette regle vu que eux descendent cherchez les ballons.J’aime pas Matri mais vu comment d’autres milanista s’acharnent sur lui…

error: