Milan-Benfica 1963 : Finale de la Coupe des clubs champions

milan_benficaacmilanzonefr

En haut, de gauche à droite : C.Maldini (C), Benitez, Rivera, Altafini, Mora, Pivatelli

En bas, de gauche à droite : Ghezzi, Trebbi, David, Trapattoni, Sani.

________________________________________________________________________________________________________________________

Milan-Benfica 2-1 (0-1)

Buts: 18’ Eusebio, 58’ Altafini, 66’ Altafini.

Le Milan AC accède à la deuxième finale de la Coupe d’Europe des clubs champions de son histoire.  La première s’était conclue par une défaite lors des prolongations face au grand Real cinq ans plus tôt. Pour accéder en finale, les Rossoneri entraînés par Nereo Rocco, ont plutôt eu un chemin abordable. Jugez par vous-même

Premier Tour

Aller 12/09/62 : Milan – U.S. Luxembourg 8-0
Retour 19/09/62 : U.S. Luxembourg – Milan 0-6

Huitièmes de finale

Aller : 14/11/62 : Milan – Ipswich Town 3-0
Retour : 28/11/62 : Ipswich Town – Milan 2-1

Quarts de finale

Aller : 23/01/63 : Galatasaray – Milan 1-3
Retour : 13/03/63 : Milan – Galatasaray 5-0

Demi-finale

Aller : 24/04/63 : Milan – Dundee 5-1
Retour : 01/05/63 : Dundee – Milan 1-0

Des qualifications acquises toujours facilement et dès le match aller, cependant face à des adversaires assez modestes.
Quoi qu’il en soit, en championnat le Milan vient de perdre 1-0 à Catania pour le compte de l’avant dernière journée. Ce qui fait qu’il est 4ème à 7 points de l’Inter qui est sacré champion d’Italie ce jour-là.
L’adversaire en finale n’est autre que le double tenant du titre, le Benfica de la panthère Eusebio. Ils sont largement favoris, dans la mesure ou ils arrivent invaincus en finale.

La composition des deux équipes :

MILAN : Ghezzi; David, Trebbi, Benitez, C.Maldini (C), Trapattoni, Sani, Rivera, Pivatelli, Altafini, Mora. Entraineur : Nereo Rocco.

Benfica : Costa Pereira; Cavém, Machado, Cruz, Fernandes, Coluna (C), Santana, Eusébio, J.Augusto, Augusto Torres, Simões. Entraineur : Cile Fernando Riera.

Le match se déroule dans le temple de Wembley le 22 mai 1963. La fameuse enceinte était d’ailleurs, chose étonnante à l’heure actuelle, aux 2/3 vide. Milan se présente avec Capitano Maldini en tête sur le terrain, devant, le buteur italo-brésilien José Altafini déjà auteur de 12 buts dont (dont 8 contre les seuls Luxembourgeois). Le match débute, Trebbi ouvre les hostilités avec une bonne frappe que Pereira arrête mais le Benfica ouvre le score dès la 18ème par l’inévitable Eusebio qui se défait du Trap et de David avant de battre Ghezzi d’une frappe à ras de terre bien placée. Altafini lui loupe tout ce qu’il entreprend, il gâche 3 grosses occasions de buts et sur une bonne frappe c’est le portier portugais qui se détend bien. A la mi-temps les Portugais mènent au score, mais un de leurs joueurs clés Coluna s’est blessé sur une intervention de Pivatelli, il est contraint de boiter le long de la ligne de touche et de rester sur le terrain (pas de changements à l’époque). Quoi qu’il en soit les Benfiquistes mettent en difficulté les Rossoneri, le marquage est trop laxiste, Nereo Rocco ne peut quasiment pas communiquer avec ses joueurs étant donner la distance entre le banc (dans les tribunes de Wembley) et la pelouse, si bien que le Capitano, Cesare Maldini s’occupe lui même de remettre en place tactiquement l’équipe. C’est la mi-temps, Altafini se fait remonter les bretelles par Gipo Viani et Mister Rocco.

mil_benfica_acmzfr

Au retour des vestiaires, le Benfica cherche à tout prix le deuxième but mais le marquage cette fois-ci est efficace. Altafini loupe encore une grosse occasion en début de match tout comme Pivatelli qui tente un lob alors que la cage est vide mais le ballon finit en sortie de but. Enfin à la 58ème minute Rivera décale Altafini à la limite de la surface, José, d’une frappe limpide à ras de terre égalise et trouve enfin le chemin des filets 1-1 ! Juste après l’égalisation Ghezzi dévie une jolie frappe de Santana et sauve les siens, c’est un match à un rythme extrêmement soutenu, Mora et Coluna sont tout proches de marquer et de donner l’avantage à leurs équipes. A la 66ème, Rivera gagne un duel face à Cavem et lance de suite Altafini en profondeur, ce dernier se présente tout seul face à Perreira, il tire sur le gardien, mais par chance le ballon revient dans ses pieds et gol ! 2-1 ! Encore Altafini, qui marque là son 14ème but de la compétition (record toujours valable). Il reste plus de 20 minutes, Mora après un grand pont tire malencontreusement en plein sur le gardien adverse, Milan tient le choc mais à la suite d’un coup-franc, Torres a l’occasion du bout du front d’égaliser…et met incroyablement à côté. Le temps passe, l’arbitre siffle !

C’est fini ! Il Capitano Cesare Maldini monte les marches de Wembley une à une et va soulever le trophée. Milan est la première équipe italienne à être sacrée champion d’Europe. Le début d’une longue histoire d’amour entre le Milan AC et ce trophée.

cesare_maldini_acmilanzonefr

error: