Milan 3-1 Chievo

AC Milan's Italian midfielder Giacomo Bonaventura (R) celebrates with his teammates after scoring during the Italian Serie A football match between AC Milan and Chievo Verona on October 7, 2018 at the Giuseppe Meazza Stadium, in Milan. / AFP PHOTO / MARCO BERTORELLO

Buteurs : Higuain (27’, 34’), Bonaventura (56’) – Pellissier (63’)

Troisième victoire de suite pour le Milan ! Face à la lanterne rouge de la Serie A, les rossoneri n’ont pas tremblé. Grâce à un doublé de Gonzalo Higuain et une réalisation de Giacomo Bonaventura, les joueurs lombards poursuivent leur remontée au classement.

Pour cette ultime rencontre avant la trêve internationale, Rino Gattuso se devait de composer avec l’absence de son capitaine Alessio Romagnoli. Pour le remplacer, le Mister décidait de faire confiance à Cristian Zapata. Hormis cette absence de dernière minute, le technicien rossonero choisissait d’aligner son équipe-type, avec notamment le retour de Gonzalo Higuain à la pointe de l’attaque en championnat.

Comme l’on pouvait s’y attendre, les milanais sont dominateurs d’entrée de jeu. Les rossoneri sont en confiance et cela se voit sur le terrain. Après seulement 4 minutes de jeu, Giacomo Bonaventura se procure la première occasion de la rencontre. Plein axe, le numéro cinq milanais parvient à se retourner et armer sa frappe. Stefano Sorrentino se montre attentiste et repousse ce premier assaut des locaux. Sur le corner qui suit, Suso joue rapidement avec Lucas Biglia. Le maître à jouer argentin envoie Franck Kessié, seul de tout marquage au second poteau. L’Ivoirien frappe fort mais le portier des visiteurs se montre, une nouvelle fois, décisif.

Hormis une mauvaise remise d’Ignazio Abate qui n’était pas loin de tromper la vigilance de Gianluigi Donnarumma (6’), le Chievo Vérone ne se montre que très peu dangereux. Tout le contraire d’un Milan qui devient de plus en plus insistant et qui ne laisse que peu de possibilité aux visiteurs de jouer vers l’avant. À la 19ème minute, Giacomo Bonaventura est encore tout proche d’ouvrir le score pour les rossoneri.

Sur une action rapide, le milieu de terrain milanais frappe fort à ras de terre. Stefano Sorrentino parvient à repousser mais Hakan Çalhanoğlu est à la retombée. Tentant sa chance en première intention, sa tentative est déviée par un défenseur des visiteurs. Quelques minutes plus tard, Giacomo Bonaventura, une nouvelle fois, rate une belle occasion de marquer (26’). Sur un centre de Suso, le milieu se retrouve seul devant la cage adverse mais ne parvient pas à cadrer.

Le Chievo Vérone ne fait que repousser l’échéance. Sur sa première occasion, Gonzalo Higuain ne manque pas l’occasion de débloquer le compteur. Après une erreur de communication entre Mattia Bani et son portier, Suso récupère le ballon dans la surface de réparation. L’Espagnol centre fort pour l’attaquant milanais qui ne tremble pas (27’). Le Milan parvient enfin à ouvrir le score grâce à son buteur. Rino Gattuso ne va d’ailleurs pas attendre longtemps pour que ses joueurs se mettent à l’abri. Lancé seul plein axe par Suso, Gonzalo Higuain ne se fait pas prier pour inscrire un doublé en seulement sept minutes (34’). Gérant parfaitement cette fin de première période, les rossoneri parviennent à rentrer aux vestiaires avec une avance de deux buts amplement méritée.

Habitué à se faire peur depuis le début de saison, le Milan ne commet pas la même erreur face à la lanterne rouge. Dès l’entame de la seconde période, les rossoneri continuent d’accentuer leur domination. Ignazio Abate est le prochain à se mettre en évidence. Cinq minutes après la reprise, le capitaine rossonero est bien envoyé par Suso. Le latéral droit tente sa chance en force mais sa tentative est bien repoussée par le portier adverse. Quelques minutes plus tard, Hakan Çalhanoğlu ne parvient pas à trouver le cadre sur une frappe lointaine (54’).

Il faut attendre la 56ème minute pour voir les rossoneri inscrit un troisième but. À la suite d’un superbe travail de Giacomo Bonaventura, le milieu italien parvient à tromper, cette fois-ci, la vigilance de Stefano Sorrentino sur une frappe déviée.

Le Milan poursuit sa très belle prestation face au Chievo Vérone. Cependant, la réduction du score de Sergio Pellissier à la 63ème minute va venir un peu ternir cette belle rencontre de la part des rossoneri. À la recherche de leur premier clean-sheet de la saison en Serie A, les hommes de Rino Gattuso se font avoir, à la suite d’un mauvais renvoi, par le capitaine véronais.

Cette réduction du score ne changera rien pour cette fin de rencontre. Alors que la victoire se dessine de plus en plus au fil des minutes, Rino Gattuso décide de faire souffler certains cadres. En plus de la sortie de Giacomo Bonaventura pour Patrick Cutrone (76’), Ricardo Rodríguez cède sa place à Diego Laxalt (86’). Suso doit faire de même quelques minutes plus tard à la suite d’un léger problème à la cheville. Auteur de trois passes décisives aujourd’hui, l’Espagnol laisse sa place à Samu Castillejo. Hormis un but logiquement refusé à Hakan Çalhanoğlu à la suite d’un hors-jeu, les rossoneri décident de gérer dans cette fin de match. Après trois minutes de temps additionnel, l’arbitre met un terme à ce beau succès milanais.

Juste avant la trêve internationale, le Milan se donne encore un peu de confiance. Alignant un huitième match sans défaite et une troisième victoire de suite, les rossoneri poursuivent leur belle série. Pour prouver que leur saison est bel et bien lancée, les hommes de Rino Gattuso devront confirmer dans deux semaines, avec le derby contre l’Inter Milan.

  • claude

    J’avais bien saisi et je pense que dans cet humour,tu n’étais pas loin de la réalité.Aujourd’hui on est bien loin de là. Forza Milan

  • claude

    Ceux qui attendent comme moi qu’on joue enfin un match sans encaisser risquent d’attendre longtemps. Je pense qu’il y a une combinaison de deux éléments qui font que nous allons toujours encaisser.Nous avons une équipe joueuse et une équipe trop jeune.Les équipes joueuses sont toujours exposées.Lorsque tu vois les relances de Donnarumma, c’est pas son jeu des pieds qui est mauvais,mais le degré de risque qu’il prend pour relancer proprement qui est flippant.Les équipes joueuses ont toujours ce coté insouciant qui fait qu’elles encaissent toujours.Ce qui fait la différence chez les plus grands,c’est cette capacité à faire mal alors qu’on est dans un temps faible. Chez nous,dès qu’on a un long temps faible,on est assuré d’encaisser et c’est un manque d’expérience qui viendra certainement au fil des victoires difficiles.Ce sont des victoires difficiles qui vous font franchir un cap sur le plan mental,contrairement à ce que ceux qui veulent toujours qu’on gagne avec la manière pensent.Regardez comment le Réal a souffert l’an dernier pour gagner la C1, Je pense que le match contre Olympiakos était la première étape de notre guérison mentale.Des victoires comme ça dans la douleur,forgent le mental,parce qu’il y a quelques temps,quelqu’un ici nous traitaient de père noël,et à juste titre parce que même le chievo aurait pris un point chez nous.Je pense que quelque soit la manière,si nous gagnons le derby,mentalement on sera au sommet et une équipe mentalement forte,est une équipe qui peut battre n’importe qui.Je ne veux pas accabler le moindre joueur ce soir.Je savoure cet enchaînement de victoires qu’on a pas connu depuis,et qui semble donner de la confiance à l’équipe,tout en croisant les doigts pour que les mecs reviennent de leurs sélections sans pépins,pour qu’on donne un coup à l’inter au moral. Forza Milan.

  • mika57

    Je pense sincèrement que l’on ne peut pas être tout a fait satisfait de cette rencontre. Chievo est sans doute l’équipe la plus faible de la Série A, le but qu’on prend vient entacher ce match. La défense est pointé du doigt qu’il s’agisse de Romagnoli, ou Zapata ou bien Musacchio, on doit absolument pouvoir finir un match sans prendre de but. Cela pourra nous faire gagner des rencontres importantes au court de la saison si l’on arrive a être solide, c’est très important. L’équipe de France par exemple n’était pas la meilleure équipe du mondial mais elle avait de loin la meilleure défense, ce qui lui a permis d’en sortir victorieux.

  • Chris

    Enfin un beau match ! Qd Romagnoli n’est pas la, l’équipe joué mieux !

    • Shevchenko_7

      Ah bon ? Je trouve qu’on a fait le même match contre Sassuolo.
      Et il n’est pas à sans rappeler qu’on avait a faire… à la lanterne rouge
      Mais bon, un pavé dans l’eau de plus de ta part n’a rien d’étonnant

      • Rossonero

        On peut quand même lui accorder que Romagnoli est loin du niveau attendu.

        • Shevchenko_7

          Oui mais de là à lui donner tous les maux de l’équipe… C’est de la haine pure et dure

    • azzizz marco

      et pourtant il a joue les 2 derniers match contre Sassuolo et ligue europo

      • Rossonero

        Oui d’ailleurs il est directement impliqué sur les 2 buts pris

        • Shevchenko_7

          Heu, contre Olympiakos, c’était la faute de Zapata le but…

          • Rossonero

            Il jouait à une seule pointe, et jusqu’à preuve du contraire Zapata n’était pas en marquage individuel sur leur attaquant. Surtout que sur le début de l’action c’est Romagnoli qui le prend et qui le lache… faute partagé (il n’est pas l’unique fautif de l’action).

    • mika57

      T’es sérieux !!! Je te signale que Kessié fait une couille sur le but qu’on prend mais la passe de Zapata sur un joueur couvert alors qu’il peut faire un autre choix n’est carrément pas ce qui avait de mieux a faire.

  • Guy Mpwate

    Et si on gagnait le derby et le match en retard…

    • claude

      On aura tout de suite marqué les esprits.

  • Rossonero

    Les tops : 1)Suso. 2)Higuain. 3)Biglia.
    Les flops : 1)Abate. 2)Zapata. 3)Les changements beaucoup trop tardifs qui ont provoqué la blessure de Suso.

    • Romagnoli1899

      flop : calhanoglu qui a quasi tout raté sur ce match

      • Rossonero

        En quatrième position. Il a pas tout raté, il était plutôt en courant alternatif.

        • azzizz marco

          Calhanoglu il est très pour une seule mi temps, il peut pas tenir 90mn

          • Riki89

            Chalhanoglu est en manque de confiance mais pour moi c’est le meilleur technicien milanais. J’apprecie beaucoup Bonaventura car lui au moins tu sens qu’il veut qu’on marque.

    • azzizz marco

      Ajouter Bonaventura

    • Di Mattia Roberto

      Est ce qu’on a +, d’info,pour suso?

error: