Milan 2-1 SPAL

Buteurs : Petagna (13′) – Castillejo (16′), Higuain (64′)

Le Milan renoue avec le goût du succès après quatre matchs consécutifs sans victoire au terme d’une rencontre globalement maîtrisée, où l’adversaire du soir n’a cependant pas démérité.

Sur le plan technique, une formation légèrement remaniée sur le plan défensif par rapport à celle présente face à Frosinone qui se présenta sur la pelouse de San Siro; en effet, Gattuso a décidé de faire place à ses deux briscards Abate et Zapata, au détriment de Calabria et Musacchio. Pour le reste, on note le retour de Suso au sein du trio offensif, formé avec Higuain et Castillejo.

Comme en témoigne la feuille de match, les deux équipes n’ont que peu tardé à entrer dans le vif du sujet au sein de cette rencontre. Le Milan fut le premier à ouvrir les hostilités à la huitième minute par l’intermédiaire de Romagnoli (après un bon travail de Calhanoglu); son but fut cependant refusé pour une position de hors-jeu. Bien que dominateur sur ces premières dizaines minutes de jeu, les rossoneri se firent surprendre par un ex, en l’occurrence Petagna, dont le tir (dévié par Romagnoli) surprit une défense milanaise pour le moins apathique. 13ème minute, 1-0 pour la SPAL.

Le Milan ne tarde cependant pas à réagir, ce qu’il réalise trois minutes seulement après l’ouverture du score adverse. Sur un ballon mal renvoyé par la défense azzurra, Castillejo, bien placé à l’entrée de la surface de réparation, décoche une lourde frappe qui vient se nicher dans la lucarne opposée gardée par Gomis; 1-1 ! L’accroc du but encaissé réparé, le Milan repart de l’avant et se montre davantage à son aise sur le plan offensif par rapport aux dernières sorties; néanmoins, la SPAL tient bon derrière.

Les invités du soir peuvent également compter sur le manque de réussite de leurs adversaires, à l’image de ce tir signé Bakayoko à la 36ème minute passé de peu au dessus de la barre après une belle action collective menée par Suso et Kessié. Idem pour Calhanoglu dont le tir est passé près du cadre à la 41ème minute, et dont l’occasion suivante, à quelques secondes de la pause, fut repoussée par le défenseur azzurro Felipe. Tout restait donc à jouer au terme des quarante-cinq premières minutes de jeu pour un Milan indéniablement dans de meilleures dispositions que lors du déplacement à Frosinone.

A la reprise, pas grand chose à signaler de part et d’autre. Il faut attendre l’heure de jeu pour voir le rythme s’accélérer. A la 62ème minute, Gattuso procéda à deux changements simultanés : sorties d’Abate (touché lors d’un choc avec Fares quelques minutes auparavant) et de Castillejo au profit de Calabria et de Cutrone. 64ème minute : centre de l’entrant Calabria depuis le côté droit.

Le centre est capté par Calhanoglu, positionné au niveau du premier poteau; ce dernier remet le ballon dans l’axe vers Higuain, idéalement placé, lequel contrôle et frappe lourdement du pied droit : la libération est totale ! Sifflé à la pause par le public de San Siro, l’argentin exulta avec son public; ce dernier mit ainsi fin à une disette de deux mois sans but, le dernier remontant au 28 octobre dernier (face à la Sampdoria).

Bien dans son match, le Milan ne baisse pas la garde, à l’image d’un Bakayoko dont la frappe obligea Gomis à sortir une parade décisive à la 72ème minute de jeu. Toutefois, la réaction de la SPAL intervint à la 78ème minute par le biais de Cionek, dont la tête est passée tout près du cadre d’un Donnarumma battu.

A la 85ème, Petagna se signala, mais Romagnoli dévia la tentative de l’ancien attaquant rossonero en corner. A signaler dans l’intervalle l’entrée de Borini au lieux et place d’Higuain, pour ce qui constituait probablement le dernier match de l’ailier de poche italien sous le maillot milanais.

Les rossoneri durent cependant terminer cette rencontre à dix; Suso, auparavant averti en raison de protestations, se rendit responsable d’une inutile et mauvaise faute sur Valdifiori, synonyme d’un second et logique carton jaune. Cette rencontre se termina cependant sur une bonne note, et en l’occurrence sur une parade décisive signée Donnarumma à la 93ème minute sur une tête de Fares, qui tenait là le but égalisateur.

C’est donc sur une victoire que le Milan clôt une nouvelle année riche en émotions diverses et variées, s’octroyant là une nécessaire dose de tranquillité pour les quinze jours de trêve hivernale à venir. Cette phase aller du championnat se termine donc à la 5ème place, avec 31 points, à un point de la 4ème place. Tout reste donc à faire…

  • Laurent Ferraro

    On tape souvent sur Hakan. Moi le premier.
    Sa passe sur le but est lumineuse.

  • Ross o’nero

    La joie à la fin du match en ayant gagné la modeste (excusez l’expression) équipe de la spal prouve tout le mal qu’il y a dans cette équipe.

    En espérant (une fois de plus) que ce soit positif pour la suite, même si bien entendu je le répéterai jamais assez, sans certains changements stratégiques au mercato , ça sera dur !

    FORZA MILAN !!!

    • Max le milanais

      ET NE PAS VIRER MISTER GATUSSO C CATASTROPHIQUE…

      • Ross o’nero

        Je suis d’accord mais ils le vireront pas à mon avis. Il va falloir faire avec malheureusement.

    • Antoine1899

      Ouaip au mercato faudra travailler sur les ventes mais après c’est dur pck certains comme Halilovic qui vient d’arriver n’a pas eu l’temps de prouver quoi que ce soit, et avec un effectif de 29 joueurs et bcp masse salariale lourde faut se libérer de Antionio.D, Berto, Borini, Monto en premier et voir si on peut prêter Simic Bellanova et Plizarri pr ces 6 mois. En tt cas j’ai hâte de voir Paqueta arriver pour dynamiser le milieu voire l’aile s’il peut y jouer, cet hiver sans blessures supplémentaires un milieu ou un ailier pouvant jouer à gauche et à droite nous serait très bénéfique si Paqueta joue au milieu. En tt cas faudra aussi retrouver un bon Hakan pr atteindre cette 4e place et rester en 433 ou travailler le 4231

      • Ross o’nero

        Borini n’a pas une offre de la Chine ?

  • Constantin Arnaud

    10M pour Borini c’est l’affaire du siècle !!!!!

  • Gabin Jean

    J’attendais une défaite ou un nul pour voir ce que Leonardo et sa bande’ allait nous sortir comme alibi pour pas virer celui qui nous sert de coach

    • Max le milanais

      NS N’IRONS NULLE PART S’IL CE COACH LIMITE.

  • les Tops Donnarumma, Bakayoko,
    les moyens les 2 buteurs Zapata, RR. Calabria, Hakane Abaté

    les flops le reste et Gattuso

error: