Les promesses de l’avenir : les buteurs

lorenzocolombo

Voici le septième et dernier numéro d’une série de dossiers présentant les meilleures promesses du centre de formation rossonero, poste par poste. 

Aujourd’hui, place au dernier poste, et non des moindres, un poste qui a récemment vu émerger le chouchou de San Siro, je parle bien évidemment des buteurs. Après l’échec de l’éclosion d’Alberto Paloschi, le club a su profiter pleinement l’an dernier de l’arrivée tonitruante de Patrick Cutrone.

Meilleur buteur de la préparation estivale (on se souvient tous de son doublé face au Bayern), il a également récidivé toute la saison précédente puisqu’il fut le meilleur buteur du club avec 18 réalisations. Pourtant, Cutrone pourrait voir de la concurrence arriver en interne lors des prochaines années puisque, dans la lignée de ses excellentes prestations dans le secteur jeunes, d’autres nouvelles têtes pointent leur nez et commencent à faire parler d’elles dans leurs équipes respectives.

Focus donc désormais sur ceux qui pourraient, espérons, devenir les « nouveaux » Cutrone dans les années à venir.

 

Lorenzo Colombo

955658044

Date de naissance : 8 mars 2002

Potentiel : 5 étoiles

 Quel come back ! Auteur de précédentes saisons pas toujours faciles, marquées en outre par des blessures à répétition, le jeune Lorenzo – considéré depuis plusieurs années comme un réel talent – a su revenir de manière étincelante la saison dernière, marquée notamment par une année 2018 fabuleuse.

En effet, s’il effectue une première partie d’année honnête, laissant notamment briller son compère et ami Andrea Capone (déjà évoqué lors d’un précédent numéro), il réalise une phase retour de toute beauté avec 8 réalisations (10 au total) avec sa génération U16. Mieux, il effectue ses premiers pas avec la génération des « 2001 », et de quelle manière ! Avec 3 réalisations en 4 rencontres (et uniquement 112 minutes disputés, soit un but toute les 37 minutes !), il a fait des premiers pas remarqués, en atteste des buts d’une grande importance (il est d’ailleurs le meilleur élément du quart de finale des 2001 perdu face à la Roma).

En sélection, l’horizon est tout aussi beau. Après une seule rencontre dans sa catégorie d’âge avec la sélection Italienne (U16), il est immédiatement appelé pour jouer avec la sélection supérieure et participe à l’épopée des U17, récent finaliste de l’Euro. Dans cette compétition, s’il est majoritairement remplaçant, il parvient tout de même à tirer son épingle du jeu, étant notamment décisif lors de deux rencontres.

Doté d’un sens du but intéressant, très adroit techniquement et assez rapide (il peut également évoluer sur un coté), Lorenzo a tout d’un potentiel excellent joueur. Si les blessures ont quelque peu freiné son parcours, nul doute que s’il est débarrassé de ces pépins-là, il continuera de faire parler de lui. Peut être dès l’an prochain en Primavera ? L’avenir nous le dira mais il en a les capacités.

 

Landry Ayé Boni

Boni-Landri

Date de naissance : 19 Février 2004

Potentiel : 5 étoiles

 Autre talent et autre surclassé avec ce tout jeune élément du secteur jeune milanais. Depuis plusieurs saisons déjà, nous vous faisons part de la génération 2004, considérée comme l’une des plus talentueuses générations que l’on ait pu voir du coté rossonero. Parmi cette génération, son meilleur élément continue de faire parler de lui, Landry Boni. Doté d’une belle technique, il n’est pas sans rappeler un certain Didier Drogba (avec toutes les mesures et nuances nécessaires avec une telle comparaison) puisque, outre sa nationalité d’origine, Landry présente un style de jeu assez similaire avec son aîné.

Surclassé la quasi totalité de la saison avec la génération 2003, il a effectué des débuts intéressants, inscrivant 6 réalisations au cours de la saison. S’il n’est plus la machine à but que l’on connaissait dans sa génération, il réalise malgré tout des prestations de grande qualités. En outre, à chaque fois qu’il est retourné dans sa catégorie d’âge, il a su nous montrer à quel point il avait d’énormes facilités pour éliminer des adversaires de son âge.

L’an prochain il devra continuer son parcours, probablement avec la génération 2003, et ce sera à lui de franchir un nouveau palier en devenant l’un des meilleurs éléments de cette génération.

 

Riccardo Tonin

Riccardo-Tonin-listing-2018

Date de naissance : 30 janvier 2001

Potentiel : 4 étoiles

Le meilleur buteur de sa génération, depuis trois saisons maintenant. Auteur d’une nouvelle saison plus que satisfaisante, avec 15 buts au compteur, l’attaquant classe ’01 continue de faire parler de lui. En effet, lui qui fut l’un des héros du titre des U16 (marquant coup sur coup un triplé face à la Juventus, puis un but face à Bergame et face au Genoa… et enfin un doublé lors de la finale contre la Roma) a continué de faire trembler les filets et s’impose clairement comme le meilleur atout offensif de nos U17.

S’il est parfois un peu frustre au niveau de ces qualités techniques, il a un impact physique hors norme qui le met très souvent dans des bonnes dispositions pour venir marquer. Il a d’ailleurs dernièrement marqué un but phénoménal, partant du milieu de terrain et imposant son physique pour aller marquer en solitaire. 

En sélection, en revanche, cette année fut un peu plus difficile puisqu’il n’a plus été appelé depuis le début de l’année 2018. Raison principale ? Le joueur ayant pris « sa » place n’est autre que Lorenzo Colombo, dont nous venons d’évoquer le potentiel. Place donc à une belle concurrence entre Tonin et Colombo, ce dernier ayant notamment fait de l’ombre sur l’habituel buteur de la génération 2001. Nul doute que Riccardo a les capacités de répondre à cette concurrence et saura, malgré tout, continuer dans son envie d’inscrire le plus de buts possibles.

 Les numéros précédents :

error: