L’entrée de Maldini au sein de la future direction milanaise écartée

maldini_sh

Les points de désaccord entre Paolo Maldini et Sino Europe Sports, l’entité qui prendra la tête du club rossonero d’ici la fin de l’année, dévoilés la semaine passée, n’ont échappé à personne. L’entrée de l’ex-emblématique capitaine milanais avait en conséquence pris du plomb dans l’aile, mais l’espoir d’un accord demeurait toujours existant, faute de preuve contraire.

Néanmoins, le refus de Paolo Maldini à l’égard de la proposition formulée par Marco Fassone, prochain administrateur délégué, est désormais acquis, et certain.

Le principal intéressé a en effet fait savoir ce mardi après-midi, par la voie d’un communiqué publié sur son compte Facebook, qu’il avait décliné l’offre présentée par Fassone. Ce communiqué a également été l’occasion pour lui de clarifier le déroulement des négociations, et la position qui fut la sienne lors de ces dernières. Les extraits clés, ci-après :

Sur les rumeurs concernant des demandes qu’il aurait formulé à propos du montant de sa rémunération :

« Je voudrais clarifier quelques points à l’égard des tifosi rossoneri, et à l’égard de certains journaux, qui ont fait conditionner mon entrée au club à l’aspect économique, oubliant l’importance que j’ai, ainsi que ma famille, au fait d’appartenir au Milan. Ma rétribution a toujours été une conséquence d’un accord, jamais la cause (…). Je n’ai jamais formulé de demandes concernant ma rémunération. Je leur ai dit lors de la première réunion que la clé d’une possible collaboration avec le club tenait dans la définition de mes attributions. »

Sur le rôle qui lui a été proposé :

« Comment pourrais-je réfléchir à une proposition où les responsabilités de chacun n’ont pas été définies ? Je tiens à préciser que j’aurais tout donné pour un projet sérieux qui m’aurait permis de bénéficier d’un role important, étant donné que je ne comptais pas accepter un rôle pour être utilisé comme la simple légende du club. Je le répète : le Milan est un choix du coeur pour moi. Je n’ai jamais demandé à avoir un rôle « à la Galliani », à savoir un rôle d’administrateur délégué avec les pleins pouvoirs. Je connais mes qualités, mais encore mieux mes limites : mes compétences devaient être limitées à l’aspect sportif. 

Le poste de directeur technique m’a été proposé. Mais peu avant, un directeur sportif dans lequel l’administrateur délégué a confiance a été engagé. Au regard de l’organigramme qui m’a été soumis, j’aurais dû partager la réalisation de tout projet, de toute acquisition ou de toute cession d’un joueur avec le directeur sportif. S’agissant de ma demande précise, qui était de savoir ce qu’il se serait passé en cas de désaccord, M. Fassone m’a indiqué que le directeur sportif aurait le dernier mot. Une fois que cela m’a été dit, les conditions pour former une équipe compétente n’étaient pas réunies selon moi. » 

Sur son souhait qui était de rencontrer les dirigeants de Sino Europe Sport dans le cadre des négociations :

« Je n’ai jamais demandé à avoir un contact direct avec les propriétaires pour court-circuiter l’administrateur délégué. J’ai émis la volonté de rencontrer M. David Han Li, directeur exécutif de Sino Europe Sports, que j’avais seulement rencontré durant quelques minutes. Je souhaitais savoir ce qu’il attendait de moi, et j’aurais aimé savoir quels étaient ses objectifs, et quels investissements avait-il l’intention de réaliser. Je pense qu’il s’agissait là d’une demande sérieuse, que tout professionnel aurait formulé à l’égard de son employeur, surtout quand on a un passé comme le mien avec le club »

De conclure :

« Mes valeurs et ma liberté de penser seront deux éléments toujours plus importants qu’un quelconque engagement contractuel ». 

Un rôle d’apparat plus qu’un rôle décisionnel : l’entrée de Paolo Maldini au sein de la dirigeance milanaise ne pouvait qu’avorter, eu égard au souhait émis à diverses reprises par la légende rossonera de se dédier entièrement pour la refondation d’un club ancré en lui.  

  • brock warel LOUBA

    Le célèbre numéro 3 a raison. Il en va de son nom et amour pour le club. C’est beau l’acquisition de Milan en est encore,on remettre cela en cause. Mais seulement, au nom de quel projet doit on s’engager? Le refus de Maldini est justifiable est logique. Jusque là, on ne connait véritablement pas le projet de ces chinois pour notre institution. Oui, ils ont ont des grands envies d’acquisition mais afin de mettre quelle politique? Le numéro 3 fait mieux décliner vu que l’on nomme des gens sans objectifs premiers

  • Ded

    @Mika57: MERCI!!!

    FORZA MILAN!!!

  • Mika57

    Je comprend pas Maldini, j’ai bien réfléchi sur son choix, et j’éprouve beaucoup de regrets a son non retour. Lui qui se plaignait du manque de considération de Galliani pour lui trouver un poste au sein du club…
    Travailler conjointement avec Mirabelli et pour nous dénicher de bons joueurs n’auraient je pense pas été source de conflits.
    Maldini ne demande pas le poste a Galliani mais il veut beaucoup de pouvoir et beaucoup de responsabilité. Si il aurait souhaité aidé le Milan il l’aurait fait avec les moyens qu’on lui aurait donné.Je ne connais pas Maldini personnellement mais je trouve que c’est une personne compliqué.

    • azzizz marco

      compliqué je te trouve bizarre mais je t’en vouloir pas puisque tu connais rien au milan peut être tu es très jeunes un grand Maldini peut pas travaillé sous la directrice intériste.

      • Mister_El92

        Mais arrête voir de parler de direction d’Intersite bordel ! Leur passé c’est leur passé ! T’as dit qqch quand Pirlo est arrivé au club ?
        Si ils viennent au club c’est pour bosser et remettre Milan sur le devant de la scène, peu importe qu’ils soient Interiste, Romain, Juventino ou Napolitain, ON S’EN FOUT tant que le boulot est fait !
        Sabatini, tu as vu le nombre de club dans lequels il est passé ? Pourtant ça l’a pas empêché de faire du super boulot partout….enfin bref, il y en a qui sont restés au début des années 2000 je vois !

        • Bacca70

          Merci t’as tout dit

        • IlFaraone92

          Rien de plus à dire ! + 1000

        • azzizz marco

          interiste a la priorité sur un Milanista?? et encore c’est Paola Maldini l???? bordelllllll bordel

          • azzizz marco

            ah oui tu es jeune certainement tu connais rien sur le Grand Paolo

          • mika

            Je suis jeune mais toi, j’ai 31 ANS, mais toi tu es rempli de conneries. C’est les Chinois qui achètent le club c’est eux qui ont mis FASSONE en place, c’est eux qui ont le pognon, tu connais rien au présent et tu vis dans le passé, continu.

          • azzizz marco

            je suis pas contre les interiste mais la priorité c’est aux milanais

        • mika57

          Il est à l’ouest laisse tomber azzizz….

      • mika57

        Rien a voir… Hors sujet, il s’en tape de ça Maldini, relis l’article et essaye de comprendre…
        Maldini veut que les décisions se prennent en collaboration, avec Mirabelli, mais Fassone lui as dit que Mirabelli avait les pleins pouvoir.
        J’aurais aimé voir Maldini dans ce Milan et je pense qu’il aurait pu aiguiller Mirabelli et que cette aide aurait été précieuse pour le club s’il avait accepté de travailler en collaboration même si cela même n’aurait pas toujours été facile, et que les opinions auraient été parfois différente. Maldini est compliqué je le redis je signe.

  • Ded

    Malgré toute la tristesse que cela m’occasionne, je pense qu’il a raison de refuser. Si les conditions ne lui semblent pas réunies pour faire son boulot comme il le souhaite, il fait bien de ne pas signer. Maldini n’aime pas la demie-mesure. C’est un homme entier. Et il aime encore moins être pris pour un pantin. Il sait ce qui est bon sportivement pour le Milan AC et n’accepterait pas qu’on lui conteste une idée dans le domaine du jeu. Tant qu’il y aura un décideur intermédiaire entre lui et le terrain, il ne viendra pas. Et c’est tout à son honneur. Les retours d’anciennes légendes dans leur club ou leur équipe, par amour, si les prérequis nécessaires à la réussite ne sont présents, ont rarement réussies. Il a raison d’être cartésien et de penser d’abord qu’au côté professionnel plutôt qu’au côté affectif de la situation.
    Et si un jour il est amener à réintégrer le club, il en sera d’autant plus fort et ne le fera qu’avec toutes les garanties en main.
    … Donc, ce sera bel et bien Mirabelli qui va façonner la nouvelle et, espérons-le tout de même, victorieuse équipe du futur Milan chinois!

    GRANDE PAOLO!!!
    FORZA MILAN!!!

  • Antoine1899

    Mais tant pis c’est son choix il ne rejoindra pas le milan tant que ses exigences ne seront pas là

    • ibrahim

      Je suis entièrement d’accord avec lui. Les chinois manquent de considération aux milanais. Comment on peut nommer un interiste DS et ensuite s’il y a désaccord entre le DS et Maldini c’est á l’interiste que revient le dernier mot. Je suis dégouté par cette proposition que je trouve comme un manque de respect á tous les milanais.

      • azzizz marco

        je suis entièrement d’accord avec toi

  • Bacca70

    C’est dommage mais c’est comme ça. L’un pense comme ça, l’autre comme ci et c’est ainsi qu’on créer des désaccords.
    Cependant, je reste convaincu qu’à l’avenir, quand tout sera clair et officialisé, ils pourront lui trouver une place.

error: