Lazio – Milan : basculer du bon côté !

FBL-ITA-SERIEA-MILAN-LAZIO

Après l’avoir emporté au forceps sur la pelouse de Bologne en milieu de semaine, le Milan se déplace sur la pelouse de l’Olimpico pour y affronter les Laziales de Simone Inzaghi lundi. Et si la rencontre est attendue par tous les amoureux du football italien, que dire de son importance pour les Rossoneri…

Un adversaire en forme

Un succès en coupe contre l’Inter Milan, et une écrasante victoire sur la pelouse de Pescara en championnat (2-6). Tel est le bilan de la Lazio sur la dizaine de jours écoulés. Une feuille de route impressionnante, à laquelle il faut ajouter l’état de forme offensif dont le club de Rome a fait preuve. Avec huit réalisations en deux rencontres, inutile de préciser que l’efficacité devant les buts ne manque pas côté laziale, et que nos Milanais devront se montrer vigilants du début à la fin de la rencontre lundi soir.

Car si Marco Parolo est dans une forme rayonnante au milieu (4 buts contre Pescara), il en va de même pour les attaquants pure souche que sont Immobile, Balde Keita ou encore Felipe Anderson. Un constat que les hommes de Montella ne devront donc pas oublier au moment de débuter la rencontre, puisque la véritable force de la Lazio est là.

En effet, lorsque l’on se penche sur l’arrière garde des coéquipiers de Ciro Immobile, la donne est bien différente. En encaissant en moyenne plus d’un but et demi par rencontre depuis le début de l’année, mais aussi en ne préservant leur cage inviolée qu’une seule fois sur leurs 11 derniers matchs, les hommes d’Inzaghi sont loin de garantir l’assurance tous-risques. Un point faible qu’il ne faudra pas se priver d’exploiter.

L’Europe en ligne de mire

La clé du match côté milanais sera donc sans doute l’efficacité devant les buts. Car, même s’il faudra se montrer costauds derrière, Bacca et consorts ont un vrai bon coup à jouer en attaque. Auteurs d’au moins un but sur 8 de leurs 9 dernières rencontres disputées, les Rossoneri sont d’ailleurs en forme dans ce domaine, et c’est tant mieux. Même si les buts ont été moins réguliers sur les dernières sorties (Sampdoria, Bologne), l’apport des recrues hivernales s’est déjà fait ressentir contre la formation de Roberto Donadoni mercredi.

Gerard Deulofeu s’est montré décisif en étant le dernier passeur sur le but de Pasalic, mais aussi et surtout incisif dans le jeu. Bacca et Suso se sont également montrés en jambes, et le milieu de terrain est apparu plus que concerné par les phases offensives. De bon augure donc, face à un adversaire qu’il faudra absolument battre pour se rapprocher des places européennes.

En cas de victoire, les Milanais recolleraient en effet à leurs adversaires du soir et la quatrième place, synonyme de Ligue Europa en fin de saison. A l’inverse, en cas de revers, ce sont 6 points qui les sépareraient des champions d’Italie 2000. Comme le mentionne en détails le spécialiste sospronostics.com, il n’y a donc pas de secret, il faudra absolument marquer et l’emporter sur la pelouse de l’Olimpico. Sous peine de devoir vivre une fin de saison calvaire.

error: