El Shaarawy : « Je suis entièrement tourné vers la saison prochaine »

el_sha_livorno

Stephan El Shaarawy, de retour sur les terrains de Serie A depuis dimanche dernier et la défaite concédée sur le terrain de l’Atalanta, devra ronger son frein cet été, et pour cause : point de mondial pour lui, en raison d’une saison noire marquée par deux interventions chirurgicales et une saison réduite à néant par plus de cinq mois d’arrêt. Une nouvelle qu’a du digérer le principal intéressé, qui est toutefois désormais entièrement tourné vers son Milan, qu’il souhaite aider à retrouver des couleurs en championnat au cours de la saison prochaine.

Le jeune attaquant rossonero a confié son état d’esprit, ses objectifs, les enseignements qu’il a retiré de cette saison compliquée, mais encore son diagnostic du Milan et du football italien au cours d’une interview au Corriere dello Sport, parue dans l’édition de ce vendredi.

Attendiez vous plus de considération de la part du sélectionneur azzurro ?

« J’ai espéré le convaincre jusqu’au bout, d’obtenir sa confiance pour réussir à obtenir une une place pour le Brésil. Mais je dois reconnaître que j’ai manqué certains matchs qui étaient bien trop importants pour donner des certitudes solides et concrètes. »

Que vouliez vous démontrer ?

« Que j’allais bien, que j’étais en train de progresser, et que j’étais revenu de manière assez rapide à mon niveau habituel ».

Mais El Shaarawy n’avait jamais fait mystère de son désir de mondial…

« C’est vrai. J’ai toujours montré une certaine volonté à ce sujet. Cela me servait aussi d’objectif immédiat. Mais c’est comme ça ».

Les convocations de Prandelli ont causé quelques remous, même du point de vue de leur forme… Prandelli a t-il discuté avec El Shaarawy ?

« J’ai discuté avec lui au téléphone, de vive voix ».

Qu’a t-il dit au Pharaon ?

« Il m’a dit de continuer comme ça ».

Un an auparavant, après la Coupe des confédérations, le sélectionneur s’était montré critique à l’égard d’El Shaarawy, en disant qu’il n’avait pas encore de personnalité bien définie.

« Je me définis comme un bon joueur. J’ai encore beaucoup à apprendre à 21 ans, car je suis tout juste au début de ma carrière. C’est pour cela qu’il me demandait plus au regard de mes qualités ».

 

elsha_1

De quel point repartez vous à l’heure actuelle ?

« Ma condition physique s’améliore de jour en jour. Je suis très concentré sur la saison prochaine ».

Vous aurez un « examen » important face à Sassuolo.

« J’espère augmenter mon temps de jeu en partant titulaire. J’espère aussi marquer un but, car une saison sans but pour un attaquant, c’est une chose très difficile à vivre ».

Toutes vos peurs s’en sont allées ? Vous n’avez plus de craintes ?

« C’est exact. Ma condition physique s’est grandement améliorée lors des dernières semaines. J’ai disputé 20-30 minutes avec la Primavera, et elles ont été très positives, comme mes 45 premières minutes disputées avec l’équipe première ».

Une partie du calvaire aurait pu être évitée lors de la première opération.

« On a essayé d’appliquer une thérapie, qui n’a pas marché. Mais tout est fini désormais, tout va bien ».

Quel El Shaarawy verrons nous lors de la saison prochaine ?

« Mon principal objectif sera de redevenir un véritable protagoniste après une saison difficile ou la malchance et les blessures se sont accablés sur moi ».

Le Pharaon sera t-il différent par rapport à celui d’il y a quelques moi ?

« Je souhaite surtout pouvoir jouer dans la même position, à savoir excentré à gauche, position qui me convient le mieux. »

Parlons de chiffres : quel schéma tactique vous convient le mieux ?

 « Le 4-3-3 pourrait être le meilleur schéma. Mais le 4-2-3-1 m’irait bien également. Il me plairait, je le répète, de pouvoir jouer sur l’aile gauche ».

Après cette longue période de blessure, un rêve redevient d’actualité : celui de jouer avec Kakà au Milan.

« J’ai hâte de pouvoir le réaliser. J’étais très content à l’été 2013 lorsque Ricky était revenu au Milan. Mais tandis qu’il est arrivé, j’étais beaucoup moins disponible. »

 

elsha_itw

 

Mais Kakà pourrait également prendre le large…

« J’espère que non. C’est mon idole depuis toujours, nous nous sommes seulement entrevus cette saison. J’ai vraiment envie de jouer avec lui ».

El Shaarawy à gauche, Kakà à droite : Balotelli en pointe ?

« Je pense que Mario peut jouer dans tous les positions au sein du secteur offensif. Y compris en tant que pur avant-centre ».

Comment a changé le nouvel El Shaarawy par rapport à celui de la première partie de saison 2012/2013 ou il a marqué 16 buts ?

« Une chose fondamentale a changé : le fait d’aller bien sur le plan physique. Quand on prend le bon rythme, tout devient plus facile, et la première des choses qui est facilitée est le fait de marquer des buts. Je pense être le même pour le reste. Cette expérience m’a assurément renforcé ».

Le Milan est toujours à la chasse de talents. Depuis quelques jours, Mastour s’entraîne également à Milanello. Peut-il déjà être considéré comme un joueur prédestiné à devenir grand ?

« Il y a deux ans nous avons été en vacances ensemble en Sardaigne. C’est assurément un joueur de grande qualité, mais il est encore très jeune, il ne faut pas lui faire endosser trop de responsabilités, mais il peut avoir un grand futur ».

La pression peut être un véritable problème dans ce genre de cas ?

« Hachim doit progresser seul, il doit être laissé tranquille. Il doit démontrer tout son talent par un travail sérieux et humble. Il faut aller doucement le concernant ».

Le Milan démontre croire en ses jeunes. C’est la bonne solution pour redevenir grand ?

« Oui, le secteur jeune doit beaucoup et bien travailler. Il y a de très bons jeunes dans le secteur jeunes du Milan. De Sciglio est le meilleur prototype de ce qui s’est fait ces dernières années, sans compter qu’il disputera un mondial à a peine 21 ans ».

Les clubs doivent être plus courageux sur ce point là ?

« Oui, parce que les jeunes n’ont que des avantages : vous ne les payez pas grand chose et vous les avez dans votre vivier. C’est pour cela qu’il faut compter sur eux ».

 

Comment faudra t-il aborder le prochain championnat ?

« Le Milan ne sera pas grevé de pression particulière, bien que ce soit un grand honneur de disputer une coupe d’europe. Cette situation nous obligera à nous entraîner au mieux durant la semaine pour préparer au mieux les rencontres ».

Qu’est-ce qui jouera en faveur du Milan ?

« L’absence probable de coupes, et probablement, l’effet post-mondial qui pourrait avoir des conséquences particulières sur nos adversaires directs. Nous devrons très bien débuter notre saison afin de profiter de cette situation, qui nous sera assurément favorable ».

Votre dernier but marqué en championnat est loin, très loin…

« C’est vrai : il remonte au derby du 24 février 2013. J’avais permis au Milan de prendre l’avantage, mais il a été perdu car nous avons été rejoints au score par un but de Schelotto. »

Vous avez l’occasion de terminer au mieux cette saison face à Sassuolo…

« Je l’espère. Je pourrai clôturer de belle manière une saison difficile ».

  • Weah-4-ever

    Moi je comprends pas ces joueurs qui auraient pu faire un bien fou à leur sélection d’origine,de plus en plus nombreux à s’intégrer avec brio dans celles du vieux continent,et au finish après un demi-siècle on dépasse toujours pas l’étape des quarts,c’est quoi cette arnaque?

  • glorimaldini

    et recruter encore d autre
    santon paloschi verratti muriel kjaer et alex plus le rachat de taarabt sa m ira a 100/100
    et vendre les gros salaire inutile et les indesirable

    • El Sharaawy92

      Paloschi nous appartient non ?
      A moins que c’est la co propriete

      • Andrea

        Oui, le Chievo détient la motiver de Paloschi.

  • glorimaldini

    el shaarawy balotelli taarabt de sciglio poli sont l avenir du milan