Coppa Italia : la Primavera en difficulté

torino-milan-primavera-tim-cup

Hier soir, la Primavera du Milan s’est inclinée 2-0 sur le terrain du Torino dans le cadre de la finale aller de Coppa Italia. Inoffensives et brouillonnes durant 75 minutes, les jeunes pousses rossonere ont subi les foudres des joueurs granata portés par un public enflammé qui auront su trouver deux fois la faille dans la défense milanaise en l’espace de trois minutes.

Distancé en championnat par le quatuor composé de l’Atalanta, l’Inter, la Fiorentina et la Roma, le Milan voyait d’un bon oeil cette finale de Coppa Italia contre le Torino afin de terminer la saison avec un titre. Pour ce faire, le Mister Alessandro Lupi faisait appel à une formation classique : devant Guarnone dans les buts, la charnière centrale composée de Gabbia et Bellodi était encadrée par les latéraux Bellanova et Campeol. Le trio du milieu de terrain était constitué de Pobega, El Hilali et Torrasi. Enfin, le front de l’attaque était occupé par Tsadjout, qui a prolongé son contrat avec le Milan il y a quelques jours, accompagné de Tiago Dias et du revenant Mastour sur les ailes.

Si les rossoneri gardaient bien le ballon pendant les premières minutes de la rencontre, l’inspiration n’était clairement pas au rendez-vous. Alors que le Torino semblait avoir mal démarré son match, les locaux se réveillaient rapidement grâce à l’attitude passive des visiteurs : la possession changeait de camp et la vitesse des ailiers granata Rauti et Borello faisait déjà lever la foule présente au Filadelfia, l’antre historique du Torino. Ce dernier se mettait d’ailleurs en lumière par un bel enchaînement dans la surface rossonera… avant de tomber au sol : le stade grondait mais l’arbitre sortait le carton jaune pour simulation (10′).

Le match s’enfermait ensuite dans une sorte de torpeur, les jeunes protégés de Lupi s’avérant toutefois incapable de se créer la moindre occasion dangereuse. Le Mister haranguait d’ailleurs à plusieurs reprises Mastour et Tiago Dias, qui semblaient bien peu concernés par l’événement. A compter de la 30′, le Torino retrouvait de la vigueur à plusieurs reprises par l’intermédiaire d’un Borello intenable sur le côté droit. Les granata ne trouvaient pas la mire, au grand plaisir de Guarnone dans la cage rossonera, qui devait toutefois s’employer face à Butic (32′) et Rauti (44′) pour compenser la passivité de ses défenseurs.

La pause ne changeait rien : les rossoneri n’étaient pas revenus sur la pelouse avec de meilleures intentions qu’en première période et les granata se chargeaient enfin d’en profiter. A la suite d’un centre de Bellanova dégagés par la défense locale, Rauti trouvait une superbe ouverture vers son numéro 9 Butic, lancé dans la profondeur. Au duel avec Bellodi, l’attaquant revenait sur son pied gauche pour envoyer un missile dans la lucarne de Guarnone pour l’ouverture du score (54′). Lupi profitait de ce désagréable arrêt de jeu pour faire rentrer Forte à la place de Mastour.

Quelques secondes après, le scénario se répétait. Sur un corner en faveur du Milan, le Torino enclenchait un contre fulgurant avec Adopo à la baguette. Passeur sur le premier but, Rauti était cette fois-ci servi par son coéquipier : son tir passait sous le ventre de Guarnone pour finir au fond des filets et ainsi doubler la mise en faveur des locaux (56′). Avec deux buts d’avance, les granata commençaient à lever le pied et le Mister rossonero décidait d’effectuer deux autres changements : Torrasi et Pobega cédaient leur place à Brescianini et Capanni (73′).

Les deux nouveaux entrants se mettaient immédiatement en lumière en étant à l’origine de la première véritable occasion rossonera dans cette finale aller. Capanni servait Brescianini, qui tentait de trouver Forte dans la surface. Le ballon était renvoyé vers Campeol frappant instantanément : le gardien granata se détendait et repoussait vers Tiago Dias, qui voyait sa reprise être détournée in extremis par Fiordaliso (75′). Cinq minutes plus tard, Tsadjout se retrouvait en face-à-face avec Coppola, le gardien granata, après un bon service de Forte. Le numéro 9 milanais effaçait son vis-à-vis mais son tir était stoppé pratiquement sur la ligne par Ferigra (80′).

Les dix dernières minutes de la rencontre étaient encore à l’avantage du Milan, le Torino tentant de contenir les assauts rossoneri. Une ultime frappe de Tsadjout (86′) et les 5 minutes de temps additionnel ne changèrent rien au score : le Torino s’imposait donc à domicile 2-0 pour le compte du match aller de la finale. En se contentant de jouer 15 minutes alors que le score était déjà fait, les primaverini du Milan se sont mis en difficulté tous seuls dans la capitale piémontaise. Il reste maintenant à espérer qu’ils sauront inverser la tendance dans une semaine pour la finale retour qui se déroulera vendredi 13 avril à 20h30 à San Siro !

Les formations :

Torino (4-3-3) : Coppola ; Giri, Ferigra, Capone, Fiordaliso ; Adopo, D’Alena, Oukhadda ; Borello (Celeghin, 82′), Butic (Bianchi, 79′), Rauti (De Angelis, 67′)

Milan (4-3-3) : Guarnone ; Bellanova, Bellodi, Gabbia, Campeol ; Pobega (Capanni, 73′), El Hilali, Torrasi (Brescianini, 73′) ; T.Dias, Tsadjout, Mastour (Forte, 55′)

  • Gigi Facchetti

    Si il y a un joueur de la Primavera à promouvoir la saison prochaine, c’est clairement Bellanova pour ma part, très grand talent, je l’aime bien.
    Tiago Dias aussi mais il me fait trop penser à Suso et le fait de revenir à chaque fois sur son pied gauche est devenu tellement prévisible que j’trouve pas que ce soit une valeur ajoutée

  • Romagnoli1899

    Forza pour le match retour

error: