Bonaventura : « Je voudrais aller au Mondial en Russie »

bonaventura-icc2017-china

Parmi les anciens de la saison 2016-2017, Giacomo Bonaventura est de ceux qui peuvent logiquement prétendre à une place de titulaire dans le onze titulaire malgré l’arrivée de très nombreuses recrues. Sa grave blessure subie en janvier dernier avait privé le Milan d’un de ses meilleurs éléments tout au long de la phase retour mais elle semble dorénavant oubliée. Interviewé par La Gazzetta dello Sport, le milieu de terrain italien est revenue sur cette période difficile, avant d’aborder avec enthousiasme la saison qui arrive.

« Cela faisait 7-8 ans que je jouais sans problème. J’espère retrouver cette continuité car quand je suis bien, je peux apporter beaucoup. J’étais en quelque sorte dépaysé. A certains moments, j’en avais marre de regarder les matches et il y a eu des fois où je ne suis même pas allé au stade. J’avais une forte sensation d’impuissance, c’était une souffrance mentale mais j’en suis sorti plus fort. »

Sur les attentes pour la saison prochaine :

« Tout est allé crescendo : d’abord la qualification pour l’Europe, puis l’arrivée de tous ces grands joueurs. Je dirais que nous avons un effectif pour le sommet. Il y a surtout une grande différence avec les derniers étés : les autres années, les saisons recommençaient avec plein de doute, ce n’est pas le cas cette fois.

Quand on voit notre placement ces dernières saisons, qui n’était pas à la hauteur des ambitions et de la valeur du Milan, il était logique de changer drastiquement. Il est certain que ceux qui étaient là pouvaient faire plus. J’entends souvent parler d’un noyau dur dans le vestiaire et d’idées similaires : la vérité est que si nous sommes arrivés sixièmes ou septièmes, c’est parce que l’effectif était fait pour la sixième ou la septième place. Lors du dernier championnat, par exemple, nous avons payé la jeunesse de l’effectif : tu ne peux pas prétendre à être performant de manière continue avec des joueurs à l’âge aussi bas.

Quand je parlais de sommet, j’entends par là terminer dans les quatre premiers. Je ne parlais de scudetto. Aujourd’hui, c’est exagéré au regard des effectifs des autres clubs et l’Europa League nous prendra beaucoup d’énergie. Il faudra la jouer pour aller le plus loin possible. Peut-être que lors des premiers tours, elle n’est pas très attirante mais ensuite, cette coupe devient très belle. »

A propos des individualités :

« Bonucci est un gagneur, un élément central de la Nazionale. Son arrivée est une chose fantastique, je ne pensais pas sérieusement qu’il pouvait venir. Pour ce que je connais de lui, son caractère nous sera très utile dans le vestiaire : il a tout gagné ces dernières années, il est destiné à devenir une référence.

S’il va récupérer le brassard ? Montella décidera. Cependant, nous devons tous être un peu capitaine. Et puis, au sein d’un groupe, on sait toujours qui est le véritable leader.

Le renouvellement de Montella nous permet de continuer le cycle, enfin ! Ces dernières années, nous avons beaucoup changé d’entraîneurs et de schémas de jeu. Avec lui, les principes resteront les mêmes. Les certitudes aident les joueurs. Un système avec une défense à trois me plaît car tu as plus de lignes de passe et tu défends mieux.

Si je suis préoccupé par Çalhanoğlu ? Je le connaissais pour ces coups-francs incroyables, je tenterai de percer son secret. Il me ressemble un peu, il a les qualités d’un numéro 10. Nous verrons : quand le niveau technique de l’équipe augmente, c’est le terrain qui fait la sélection. Et puis, pour quelqu’un déjà présent au club et qui voit arriver des bons joueurs, cela ne peut être que stimulant. Moi, je voudrais aller au Mondial en Russie.

Donnarumma s’est retrouvé au centre d’une polémique exagérée. Je vois les choses comme ceci : si tout lui était pardonné avant, il sera dorénavant traité comme quelqu’un dont on attend beaucoup. Cela ne sert à rien de crier au scandale pour les millions du salaire : le mercato fait les chiffres. Les agents font leur métier. Si un agent est bon pour obtenir certaines conditions, il fait seulement son travail. Et les affaires se font à deux… »

 

  • Elhadji Cissokho

    Qu’est-ce que c’est bon la concurrence saine dans un effectif… C’est bon! C’est bon!! Rien de mieux pour avoir un bon jeu. Tout le monde sera obligé de se donner à fond… Personnellement je ne garde aucune attache pour tel ou tel joueur, qu’ils gagnent tous leur place. Le brassard j’espére reviendra au leader de cet effectif là. J’ai confiance en Montella.

  • Gigi Facchetti

    Comme il a dit, tout le monde devra prouver pour mériter sa place, que ce soit les nouveaux ou les « anciens », il n’y a plus de hiérarchie, à eux de faire le travail pour avoir la confiance du coach.

  • Romagnoli1899

    Il a pas l’air d’avoir peur des nouvelles recrues. Si il s’impose il prouvera à tout le monde qu’il est un top player même si moi il m’a deja convaincu

  • sokhona

    Svp montela ‘ classe le dans le 11 titulaires ce garçon là nous a beaucoup aidé ces derniers années

  • Seedorf

    il a été là qd tt allait mal j’espère qu’il restera titulaire car il y aura de la concurrence dans ce Milan.

error: