B.Munich 3-3 (3-5 tab) Milan

donnarumma-icc

Buteurs : Ribéry (29’, 90’), Alaba (38’) ; Niang (23’), Bertolacci (49’), Kucka (61’)

Second match de préparation pour le Milan après la victoire face à Bordeaux la semaine dernière. Cette fois-ci, les rossoneri étaient opposés au Bayern Munich de Carlo Ancelotti dans le cadre de l’International Champions Cup 2016. Pour ce match se déroulant au Soldier Field de Chicago, antre des Chicago Bears (football américain), Montella alignait une équipe aux forts accents de XI titulaire : Donnarumma, Abate, Paletta, Romagnoli et Antonelli tenaient leur place habituelle dans la défense. Au milieu, Montolivo était entouré de Poli et Bertolacci, tandis que Suso, Niang et Bonaventura étaient chargés de l’animation offensive.

Face à un Bayern globalement remanié mais qui a tout de même fière allure, ce sont les rossoneri qui se mettent en évidence dans les premières minutes, monopolisant le ballon dans le camp adverse. Les hommes d’Ancelotti ont du mal à ressortir proprement et perdent très vite le ballon, notamment grâce au bon pressing d’équipe des milanais. Cette bonne période se concrétise à la 23ème minute : Niang, profitant d’une erreur grossière de la défense bavaroise, récupère le ballon et s’en va ouvrir le score en un contre un face au gardien Ulreich !

Relâchement ou manque d’attention propre aux matches estivaux, voici que le Bayern recolle immédiatement au score. En effet, six minutes plus tard seulement, Ribéry reçoit le ballon de la part d’Alaba seul dans la surface et ajuste Donnarumma d’une demi-volée du droit. Le portier italien ne peut que constater les dégâts. Le match s’équilibre donc mais le Milan continue sur sa lancée, en repartant toujours proprement de derrière. Pourtant, la défense rossonera est une nouvelle fois coupable d’apathie à la 38ème minute.

A 25 mètres des cages milanaises, Alaba reçoit le ballon, feinte avant d’envoyer une frappe puissante au fond des filets de Donnarumma, qui plonge veinement. Les dernières minutes de la première période sont compliquées pour les rossoneri qui peinent à garder le ballon convenablement. La pause est sifflée à point nommé, sur le score de 2-1 en faveur des munichois. Au retour des vestiaires, Kucka rentre à la place d’Abate, conduisant Poli à évoluer dans le couloir droit.

A peine le temps que le jeu ce mette en place que le Milan égalise à la 49ème minute ! Sur un centre de Suso venu de la droite, la défense du Bayern n’arrive pas à se dégager et après une partie de billard dans la surface, Bertolacci déclenche une reprise de volée du coup du pied gauche, presqu’à bout portant, imparable pour Ulreich. Quelques instants plus tard, Suso manque l’occasion de prendre l’avantage en face à face avec le gardien allemand, peu aidé par sa défense depuis le début du match.

Les hommes de Montella se montrent presque séduisants, à même de conserver et d’utiliser de manière intéressante le ballon. La confiance est côté milanais, en témoigne à la 61ème la frappe lointaine plein axe de Kucka, qui fait mouche après avoir été déviée par Feldhahn. Pris à contre-pied, Ulreich passe décidément une mauvaise soirée, lui l’habituelle doublure de Manuel Neuer. Après ce but permettant au Milan de mener 3-2, le Mister effectue plusieurs changements : Rodrigo Ely, Zanelatto, Honda et Matri entrent à la place d’Antonelli, Bertolacci, Suso et Niang.

Pour la dernière demi-heure, les deux équipes ont chacune plusieurs occasions de but et notamment à deux reprises pour le jeune Zanelatto, très présent au cours de cette préparation estivale du Milan. Au relais de Montolivo et Poli, El Hilali et Vergara font leur apparition sur la pelouse. Alors que l’on se dirigeait vers une nouvelle victoire milanaise, le défenseur colombien fraîchement entré s’avère coupable d’une faute sur Bernat dans la surface, offrant un pénalty au Bayern à la dernière minute du temps réglementaire. Ribéry s’en charge et marque son second but de la soirée, alors que Donnarumma avait plongé du bon côté. Le match s’achève donc sur le score de 3-3, laissant place à une séance de tirs au but.

C’est au Milan que revient la tâche de débuter cette loterie et les trois premiers tireurs des deux équipes marquent (Honda, Matri et Kucka via une panenka ; Lahm, Alaba et Bernat). Romagnoli inscrit du pied gauche le quatrième pénalty de la séance avant que Donnarumma détourne la tentative de Rafinha. Enfin, Bonaventura ne manque pas l’occasion de terminer le travail en inscrivant le dernier tir au but, permettant au Milan de l’emporter 5-3. Bien que la défense n’ait pas été au rendez-vous, la prestation milanaise aura globalement été intéressante, à confirmer dimanche face à Liverpool.

  • Paol

    c’etait comment le match de bertolacci?

    • Ruddy Nsibu

      Un match correcte en,tout cas

      • Paol

        merci

  • Ruddy Nsibu

    ah oui le jeux … C’était beau à voir

  • Gennaro8

    Pourquoi Poli est passé latéral droit alors que y’avait calabria sur le banc ?

  • Antoine1899

    le matcch se jouera le matin a 4h du dimanche ou …?

    • Mister_El92

      Oui exact

  • HIGHLANDER

    SI un ami m’a repete la meme chose vs valdes etait plus important

    • IlFaraone92

      C’est clair c étais pas le même enjeu

  • Massimo

    Les gars j’ai regardé le match et je peux vous dire que Niang a fait un super match et franchement ça me dérange pas de le garder si il joue toujours comme ça

    • Mister_El92

      Gros match c’est net !
      Mais beau match de la part de tout le monde je trouve, même si c’était la B du Bayern, n’oublions pas qu’aujourd’hui leur équipe B vaut notre onze titulaire ^^ du coup je suis satisfait de la prestation, et surtout, on a vu du jeu….enfin !! Des combinaisons, de jeu simple à une touche de balle, pour une fois j’ai pas vu le temps passé en regardant ce match du Milan hier !!

      • Massimo

        Frenchement moi non plus on a vraiment un meilleur jeux enfin j’espère que ça continueras comme ça

  • Sidi

    Affaire à suivre