Après la génération 1998, place aux « 2000 » ?

dossier_jeunes

C’est désormais officiel: Patrick Cutrone remplace numériquement Luiz Adriano (qui aura laissé une trace indélébile sur le banc Rossonero et qui a marqué autant de buts qu’il n’avait d’admirateurs du coté de Milan) et intègre officiellement l’équipe première après 33 buts et deux saisons et demi en Primavera.

A travers cette promotion, c’est un autre élément de la fameuse génération 1998 qui arrive à maturité et reçoit une promotion plus que méritée. Considéré comme faisant partie de la meilleure génération Milanaise de ces dernières années, l’attaquant Rossonero est donc le deuxième élément (troisième si l’on compte Gianluigi Donnarumma, certes d’un an son cadet mais qui à toujours joué avec cette génération depuis son arrivée) de ce « cru » avec Manuel Locatelli.

Si certains ont déçu (nous pensons notamment au médiatisé Hachim Mastour, devenu porteur d’eau aux Pays Bas), le fait d’avoir deux éléments dans l’équipe première et d’avoir la possibilité d’en intégrer au moins un cet été comme Niccolo Zannelato, montre bel et bien le talent de cette génération.

Mais à peine le vivier 98′ terminé que pointe le bout de son nez un cru qui semble suivre les traces de ses aînés, au point même de prétendre à des résultats encore plus prometteurs. Voici donc un dossier complet sur la formation classe 2000′ !

I. Des éléments déjà habitués aux promotions

15697219_1240473536018805_1547975606887037218_n

Un nom n’est de toute façon plus inconnu depuis le début de la saison puisqu’il a intégré (déjà !) le groupe professionnel après le départ de Diego Lopez cet été. Alessandro Plizzari (à droite sur la photo à la une), qui aura 17 ans en Mars, est en effet le premier « classe 2000 » a pointer le bout de son nez et a franchir les étapes avec une facilité déconcertante.

Dans l’ombre du génial Donnarumma, ce jeune reste pétri de talent et multiplie les promotions, que ce soit en club mais aussi en sélection puisqu’il à joué dernièrement avec la génération…1998 Italienne lors de rencontres de l’Italie U19. Il ne reste qu’à espérer de le voir passer progressivement numéro deux des cages Milanaises et de continuer sa fabuleuse progression.

Derrière ce talent se cachent deux nouvelles pépites de 16 ans qui sont eux habituées aux joutes de la Primavera. Censés jouer chez les U17 du club, ils sont devenus titulaires de la Primavera et enchaînent les grosses prestations. Le premier d’entre eux, Raoul Bellanova (au centre sur la photo à la une), est un habitué des articles puisque nous avions déjà parlé de lui à maintes reprises.

Titulaire dès la troisième journée, ce longiligne latéral droit a maîtrisé la concurrence (comme il l’avait fait l’année précédente ou ils jouaient avec la génération 99′) et a même été l’auteur de son premier but ce weekend face à Latina (ndlr: victoire 4-2 des hommes de Nava). Surclassé également avec les 99′ lors de l’Euro U17 2016 (échec en phase de poule), il tentera de faire mieux avec sa propre génération au Printemps prochain.

Le second est une arrivée surprise, lui qui fut dans l’ombre de certains éléments par le passé, mais Gabriele Bellodi (ci-dessous, à gauche sur la photo) a su donner satisfaction et s’impose peu à peu comme un élément essentiel de la Primavera Rossonera.

Après une entrée en jeu contre Trapani (victoire 2-0), il est titulaire le weekend suivant face à la Sampdoria et enchaîne depuis 7 titularisations sur les 8 rencontres suivantes. S’il fait encore preuve d’irrégularité en raison de son âge, ce défenseur central dégage une sérénité impressionnante à 16 ans et a d’ailleurs bénéficié des louanges de Filippo Galli lui même.

14022111_1062453890510259_205800316568137208_n

 

II. L’équipe U17 épate cette saison !

Outre ces trois éléments, c’est toute la génération 2000 qui attire les regards sur elle cette année. Co-leader du terrible groupe B, les minots Rossoneri luttent (sans les trois joueurs ci-dessus !) face a des viviers reconnus comme celui de l’Atalanta Bergame ou de l’Inter Milan, présents parmi les meilleurs centre de formation d’Italie (sans oublier Cagliari, Cesena ou encore la Lazio, des habitués également à sortir des jeunes talents).

Composé autour d’un 4-3-3 ou d’un 4-3-1-2 parfaitement mis en place par le coach Monguzzi, l’équipe qui n’a connu que deux revers depuis Septembre ne cesse de progresser et s’affirme comme l’une des meilleures équipes de la catégorie.

Parmi les meilleurs éléments de cette génération, difficile de ne pas évoquer le talentueux milieu Gabriele Capanni (ci-dessus, à droite sur la photo, et à gauche sur la photo à la une). Médiatisé à son arrivée, considérée comme le « nouveau Hachim Mastour » en raison de son aisance technique impressionnante, le milieu Italien suit fort heureusement une trajectoire bien plus positive. Moins sous la lumière et surtout plus volontaire que le jeune Italo-Marocain, l’Italien a pris son temps et progresse à grande vitesse dans un poste plus reculé, celui de mezz’ala. Celui qui vient d’avoir 16 ans (né en fin d’année) a par ailleurs signé son premier contrat professionnel il y a un mois et s’entraîne depuis quelques temps avec l’effectif professionnel. Prometteur !

Habitués aux latéraux et aux gardiens, le vivier Rossonero pourrait également se spécialiser chez les buteurs puisque après Cutrone, un autre attaquant enfile les buts comme des perles. Auteur de 13 réalisations en 16 rencontres, Vittorio Vigolo (ci-dessous sur la photo, avec l’Italie U17) figure depuis plusieurs années parmi les meilleurs buteurs dans les catégories dans laquelle il évolue. Avec le départ de Cutrone chez les A, il ne serait d’ailleurs pas surprenant qu’il finisse la saison avec la Primavera !

11259655_784471821678879_1981437974842316768_nNon contents de placer deux joueurs défensifs en Primavera, les U17 comptent toute une vague de jeunes talents défensifs qui semblent entrevoir de belles promesses. Que ce cela soit le défenseur central Mattia Cornaggia ou le latéral gauche polyvalent Alex Campeol, ces deux éléments viennent compléter et s’ajouter aux deux défenseurs déjà cités pour former un quatuor très prometteur et qui pourraient bien aboutir a un bel avenir en professionnel, et pourquoi pas à Milan pour les plus chanceux ! Quoi qu’il en soit, ceux qui sont déjà international de leur génération (et titulaire pour Campeol) ont réellement progressé cette saison et sont à suivre dans les prochains mois.

Pour conclure, s’ils sont moins visibles, les prestations de l’Italo-Croate Emir Murati ou bien encore de la seconde pointe Jacopo Finessi sont à saluer et à surveiller car l’avenir nous a montré que parfois certains talents moins visibles les premières années progressaient a vitesse grand V après le passage en Primavera. A surveiller !

 

III. Vers une « normalisation » des générations dorées ?

Dans les années à venir, il est possible de voir de plus en plus de générations talentueuses composées de jeunes pépites dont il faudra s’occuper avec souhait. En effet, à travers un projet jeune en grande forme depuis deux ans, un homme est au cœur du projet et dont les compétences ne sont plus à prouver.

dc6bf789456e0229a09bd9b51835d129

Roberto Gagliardini, Mattia Caldara, Alberto Grassi, Andrea Conti, Alessandro Bastoni ou encore Daniele Baselli. Ces noms vous disent sans doute quelque chose. Ils ont tous pour point commun un seul homme, Mauro Bianchessi (ci-dessus sur la photo).

Avant d’être au cœur du projet jeune Milanais, ce fin détecteur de talent fut durant quinze années à la tête du recrutement de jeunes pousses à l’Atalanta (qui a notamment détecté à son plus jeune âge un certain… Manuel Locatelli, passé par l’Atalanta avant d’intégrer il y a quelques années la formation Milanaise vers 12/13 ans).

Au regard de sa méthode de travail minutieuse (qu’il imite aujourd’hui pour le club Rossonero) et des résultats obtenus avec le club de Bergame, nous sommes en droit d’espérer une aussi belle réussite pour nos plus jeunes éléments ! 

Or, au regard des résultats de nos équipes les plus jeunes, l’espoir est permis. En effet, outre la génération 2002 qui présente de belles qualités et tient tête aux habituels équipes de Bergame et de l’Inter, c’est surtout les deux générations suivantes qui brillent de mille feux et carburent en tête de leur classement, avec notamment un sans faute impression du vivier 2004 avec 16 victoires en autant de rencontres !

Si les interrogations sont légions sur la poursuite et la pérennité du projet jeunes (et du Milan gold instauré cet été) avec le probable rachat du consortium chinois Sino Europe Sports, le Milan semble avoir installé une machine à former très performante et sur de nombreuses années. Malgré les millions d’euros qui pourraient arriver, il serait donc de bon ton de ne pas oublier l’un des rares éléments du club à donner pleine satisfaction à l’ensemble des tifosi… 

  • El Ministro

    bon article, que ce projet soit à long terme et non le contraire

  • Gigi Facchetti

    Ce Mauro Bianchessi a l’air sacrément doué dans le domaine quand je vois les joueurs qu’il a repéré, on a beaucoup de chances de le compter dans nos rangs !
    Merci pour ce genre d’articles sur les jeunes l’équipe, je les adore en tout cas !

  • Massimo

    Très bon article et ca plaisir de voir qu’il y’a autant de jeune talentueux comme ca à Milan et qu’ils peuvent devenir le futur du Milan je leur souhaite en tout ca

  • Romagnoli1899

    Il n’y a pas de miracle en football, si on engage des recruteurs talentueux comme Bianchessi on a des résultats. Il faudrait en faire de même dans notre cellule de recrutement pour les actifs car Adriano Galliani est complètement dépassé depuis plusieurs années maintenant.

  • azzizz marco

    pourquoi pas intégré c’est jeune progressivement j’en suis sur ils vont honorer le maillot milanais mieux que certains chèvres actuels, et se débarrasser des joueurs inutiles et de ses Chinois qui ont rien à voir avec le football

    • Bacca70

      Ils sont même pas arrivé que tu les critiques déja ? T’es chaud mec…
      Et je te rappelle qu’ils vont juste investir dans le football mais c’est pas eux qui gère le côté sportif puisque ce sera Fassone et Mirabelli

      • azzizz marco

        des interistes oui ta raison

        • Massimo

          J’ai jamais vu un gars aussi négatif que TOi ils sont même pas encore arrivés que tu critiques déjà on s’en fou que ce sont des anciens interistes .. Pirlo jouait à l’inter il a fini à Milan pareil pour seedorf baggio Ronaldo Ibrahimovic Balotelli et j’en passe sûrement arrête de blâmer les nouveaux dirigeants Car Apres tu seras le premier à retourner ta veste si on enchaine les bons résultats une fois les nouveaux dirigeants arrivés

          • azzizz marco

            je parle du staff technique pas de joueur, je crois qu’un maldini ou albertini sont capable non et sont de la maison ils sont nés milanais, merci l’avocat interiste

          • Antoine1899

            Ils ne sont peut etre pas capables ou peut etre capables mais en tout cas si Berlu laisse sa place alors Maldini ne viendra pas et de toute façon nous les fans ne pouvons rien faire

          • Bacca70

            Maldini a refusé et Albertini a dit ne pas être intéressé.
            Faut arrêter de blâmer pour plaisir hein

          • azzizz marco

            ont refuses c’est vrai et je donne raison, peuvent pas travailler sous l’ordre des interistes je crois sont prioritaires de qui que se soit, milan c’est une famille et ils sont nés milanais

  • Bacca70

    Belle article !
    Et effectivement, ça fait rêver tous ces promesses. Même si certains ne vont pas forcément réussir dans le monde professionnel, il faut scruter les jeunes avec attention pour être sûr de pas laisser filer les perles rares.