Andriy Shevchenko : itinéraire d’une légende inachevée (5/5)

sheva-ukraine-euro-2012

2006-2016. Cela fait tout juste 10 ans qu’Andriy Shevchenko a quitté le Milan, club où il avait tout gagné, pour rejoindre Chelsea, provoquant l’incompréhension de tout le peuple milanais. Alors qu’il fêtait ses 40 ans il y a quelques jours, ACM-Z a décidé de vous proposer un retour sur la carrière de l’ex numéro 7 rossonero, de ses débuts au Dynamo Kiev jusqu’à ‘son’ Euro 2012 organisé chez lui, en Ukraine.

 

Boucler la boucle

De retour en Angleterre, il est intégré au groupe désormais dirigé par… Carlo Ancelotti et dispute ses quatre dernières minutes sous le maillot des Blues lors d’une victoire à Sunderland. A la fin du mois d’août 2009, Chelsea se résout à le laisser partir gratuitement pour terminer sa carrière là où tout a commencé, au Dynamo, avec un contrat de deux ans. Le 31 août, il dispute son premier match avec le club kiévien lors de la 6ème journée de Premer Liga, le championnat national : entré en jeu à la pause, il obtient et transforme un pénalty dans les dernières minutes, parachevant le succès 3-1 face au Metalurg Donetsk.

A la fin de la compétition, c’est le Shakhtar Donetsk qui privera Shevchenko et ses coéquipiers du titre de champion d’Ukraine. Depuis son pays natal, Sheva arrivera tout de même à se rappeler au bon souvenir des tifosi du Milan. En Champions League, le club ukrainien est dans la poule du FC Barcelone, du Rubin Kazan et… de l’Inter de Mourinho ! Le meilleur buteur de l’histoire du Derby della Madonnina ne pouvait manquer une telle occasion de trouver le chemin des filets… C’est chose faite le 4 novembre, lors de la réception des nerazzurri au Stade Dynamo-Lobanovskyi de Kiev : après un contrôle de la poitrine, Shevchenko enchaîne et voit sa reprise – contrée par Cambiasso – lober Julio Cesar et offrir au Dynamo l’ouverture du score ! Finalement, l’Inter s’impose grâce à deux buts marqués dans les toutes dernières minutes du match. La saison 2009-2010 se termine pour Sheva avec 29 matches joués, dont 27 en tant que titulaire, et un total de 8 buts et 7 passes décisives.

sheva_dyn3

L’exercice suivant permet à Shevchenko de retrouver des statistiques plus conformes à ses standards passés et ce malgré plusieurs blessures. Encore une fois, le titre de champion d’Ukraine échappe au Dynamo Kiev, qui s’incline aussi en finale de la Coupe nationale contre le Shakhtar Donetsk. Le club ukrainien se signale par un parcours européen particulièrement intéressant. Après avoir buté sur l’Ajax en tour préliminaire de Champions League, l’équipe de Shevchenko est reversée en Europa League.

Une fois sorti de son groupe, le Dynamo étrille le Besiktas Istanbul sur le score cumulé de 8-1 (dont 2 buts de son numéro 7) avant d’éliminer Manchester City en huitième de finale (2-0 ; 0-1) avec un nouveau but de Sheva, jamais autant concerné que lorsqu’il s’agit d’Europe. Le parcours prend fin en quart de finale contre Braga : au match aller, le Dynamo concède le 1-1 à domicile et Shevchenko reçoit le premier carton rouge de sa carrière alors qu’il était entré en jeu à la mi-temps. Au retour, les Portugais tiennent le 0-0 et continuent leur route. Grâce à ses 16 buts et 7 passes décisives en 32 matches, Shevchenko prolonge d’une saison au Dynamo avec un objectif bien précis en tête : arriver en forme à l’été suivant pour disputer l’Euro 2012 dans son pays.

sheva_dyn1

Pourtant, la saison 2011-2012 est loin d’être facile pour le joueur : les blessures à répétition lui font manquer de nombreux matches et le poids de ses 35 ans commence réellement à se ressentir sur ses performances (6 buts en 22 matches). Toujours devancé sur la scène nationale par le Shakhtar Donetsk et moins fringuant à l’international, le Dynamo n’aura pas pu profiter de son numéro 7 en pleine possession de ses moyens et qui sait sa fin de carrière arrivée. Le 10 mai, c’est avec le brassard de capitaine que Shevchenko joue son dernier match sous les couleurs du Dynamo, face au Tavriya Simferopol, après 136 buts en 267 matches sous le maillot blanc et bleu.

Vient donc l’heure de cet Euro 2012 tant attendu, jubilé idéal pour un Andriy Shevchenko qui aura toujours fait honneur aux convocations de la Zbirna. Le 11 juin est le jour du premier match de l’Ukraine dans son groupe D. Les jaunes et bleus affrontent la Suède dans un Stade olympique de Kiev rempli. Pendant toute la première période, les deux équipes réputées les plus faibles du groupe font jeu égal.

sheva12

Peu de temps après le retour des vestiaires, les Suédois ouvrent le score par l’intermédiaire d’Ibrahimovic. Invectivés par leur capitaine Shevchenko et leur public, les Ukrainiens ne lâchent pas prise. Peu de temps après l’ouverture du score, Gusev remonte le terrain et décale Yarmolenko sur le côté droit : celui-ci fixe son vis-à-vis et centre vers la surface d’Isaksson… Sheva surpasse Mellberg et égalise d’une tête décroisée.  

Quelques minutes plus tard, sur un corner de Konoplyanka, Shevchenko double la mise, encore une fois de la tête, en devançant Ibrahimovic, comme un symbole. La festa è completa, Shevchenko est prophète en son pays. La suite se déroulera nettement moins bien puisque l’Ukraine ne marquera plus et s’inclinera contre la France puis l’Angleterre, terminant troisième de son groupe. Finalement, Shevchenko tire sa révérence sur 111 sélections et 48 buts, faisant de lui le deuxième joueur le plus capé et le meilleur buteur de la Zbirna.

sheva-famille

Malgré une brève tentative en politique (soutien du parti ‘En avant l’Ukraine’ qui obtient 1,58% des voix lors des élections législatives de 2012) et le lancement de boutiques de prêt-à-porter à Kiev en collaboration avec Giorgio Armani (qui lui avait présenté Kristen Pazik), Shevchenko ne reste jamais bien loin des terrains. En effet, durant sa retraite, il a pris l’habitude de parcourir le monde pour jouer des matches à caractère caritatif – parfois avec le Milan – notamment en faveur des enfants, en ayant lui-même quatre (les deux derniers, Alexander et Rider Gabriel sont nés en 2012 et 2014).

Lui, qui avait toujours déclaré vouloir entraîner, s’est lancé dans le coaching en février 2016, intégrant le staff de Mykhail Fomenko du côté de la Zbirna (alors qu’il avait refusé le poste en novembre 2012, arguant son inexpérience). Après un Euro 2016 complètement manqué, il a finalement été nommé sélectionneur national, choisissant Mauro Tassotti au poste d’adjoint, dans le but de se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 qui aura lieu en Russie.

sheva-tassotti-2016

 

Une certaine idée du football

Peu importe que l’on soit milanista ou non, Shevchenko ne pouvait laisser personne insensible. Attaquant complet, adroit des deux pieds comme de la tête, il est un exemple de réussite athlétique, à mi-chemin entre le numéro neuf idéal et le second attaquant parfait. Rapide et décisif, il bénéficiait de capacités bien supérieures à la moyenne, d’un point de vue tant physique, que mental, ou encore tactique et surtout technique. Gentleman des terrains, il n’a jamais manqué à l’appel lors des grands rendez-vous car ils le transcendaient et l’emmenaient chercher des ressources sur une autre planète.

Au-delà de ces aspects purement footballistiques, Shevchenko est un homme à l’histoire bien particulière, faite de gloire mais aussi d’un goût d’inachevé. Car c’est de ça dont il s’agit : Sheva est une légende inachevée. On peut avoir tendance à l’oublier mais la carrière de l’Ukrainien n’est pas faite uniquement de sa jeunesse dorée au Dynamo et de ses triomphes au Milan : il y a tout un pan de sa carrière où l’on a l’impression de l’avoir perdu. Se sentait-il perdu lui aussi ?

Alors non, Shevchenko n’a pas révolutionné le football, c’est un fait. Pourtant, peut-on imaginer le football sans Shevchenko ? De Lecce à Udine, sa précision d’orfèvre lui aura permis de marquer 175 buts en 322 matches sous le maillot de l’un des cinq plus grands clubs de l’histoire de ce sport, rien que cela. Mais voilà, il y a eu ce mois de mai 2006 et ce qui a suivi…

Qu’est-ce qui s’est détraqué chez toi ? Pourquoi es-tu parti alors que tu avais tout ici ? Pourquoi nous as-tu fait ça ? Pourquoi t’es-tu fait ça ?

Le rouge et noir t’allait si bien.

sheva-fumee

  • Beswinger

    Merci pour ces 5 tres bon articles 🙂

  • Gally_6

    Superbe article !

  • Romagnoli1899

    A l epoque, partir du Milan etait un gros risque. Maintenant cette décision s’avère souvent payante. En espérant inverser la tendance rapidement…